All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Football universitaire – Les hauts et les bas de 2014

Par Nerds – le dans Divertissement

Nous avons vécu toute une saison dans le monde du football universitaire québécois. Un automne couronné de la première conquête de la Coupe Vanier de l’histoire des Carabins de l’Université de Montréal. Regardons maintenant les hauts et les bas de chaque équipe du circuit:

Carabins de l’Université de Montréal

SPO-CIS-FOOTBALL-COUPE-VANIER

Crédit photo : Joel Lemay  

Commençons par les vainqueurs. L’équipe de Danny Maciocia a réalisé un exploit dimanche dernier au stade Percival-Molson de l’Université McGill en remportant la première Coupe Vanier de son histoire par la marque de 20-19 contre les Marauders de McMaster.

On peut parler d’une saison presque parfaite pour les Carabins. Un seul faux-pas commis sur la pelouse de l’Université Laval où les bleus se sont fait battre 40-13. Suite à cette défaite, ils n’ont jamais regardé en arrière. Une série de victoires écrasantes les a menés jusqu’à la fin de la saison régulière où ils ont redonné la monnaie de leur pièce au Rouge et Or, qui les avait battus en début de saison.

Une victoire facile à Sherbrooke en demi-finale les a encore une fois amenés à Québec où les attendait Laval de pied ferme. Suite à un match des plus serrés décidé en prolongation grâce à un placement raté du botteur du Rouge et Or Boris Bede, les Carabins se sont enfuis avec la Coupe Dunsmore.

Pour ce qui est des honneurs individuels, notons que le receveur Mikhaïl Davidson et le secondeur Byron Archambault ont été nommés sur la première équipe de la SIC (Sport interuniversitaire canadien) alors que le centre Jean-Christophe Labrecque a été nommé sur la deuxième équipe.

Dans le Réseaux du Sport Étudiant du Québec (RSEQ), Archambault s’est mérité le titre de joueur défensif de l’année et le joueur de ligne offensive Alexandre Laganière a remporté le prix du leadership et de l’engagement social.

Rouge et Or de l’Université Laval

HugoRichard

Crédit photo : Mathieu Bélanger 

Aux yeux des partisans du Rouge et Or, une saison sans remporter de la Coupe Vanier est toujours un peu amère. Mais perdre en finale de la Coupe Dunsmore pour la première fois depuis 2003 aux mains de leurs éternels rivaux de l’Université de Montréal, ça fait mal.

Malgré ce revers crève-cœur, le Rouge et Or a connu une très belle saison avec une fiche de 7-1. L’attaque, menée par la recrue Hugo Richard, a amassé 383 points cette saison, soit 100 de plus que son plus proche compétiteur, les Carabins.

Richard a connu toute une saison recrue avec le Rouge et Or. Il a été nommé recrue de l’année en plus d’être nommé joueur par excellence du circuit québécois. Il a ensuite remporté le trophée Peter Gorman remis à la recrue s’étant le plus illustrée au pays.

La vague de trophées ne s’est pas arrêtée là pour la troupe de Glen Constantin : Vincent Desloges a reçu le prix du joueur de ligne de l’année, le porteur de ballon Vincent Amoah s’est mérité le trophée de la recrue offensive de l’année et le botteur Boris Bede a remporté le prix du joueur des unités spéciales par excellence.

Vert et Or de l’Université de Sherbrooke

vert et or

Crédit photo : Pascal Ratthé

Le Vert et Or a connu un bon départ, mais s’est fait sonner par Laval et Concordia lors de leur troisième et quatrième matchs. Sherbrooke s’est ensuite repris en gagnant trois parties de suite contre McGill, Concordia et Bishop’s.

Malgré cette remontée, le Vert et Or a dû plier bagage en demi-finale contre les éventuels champions de la Coupe Vanier, les Carabins.

Un point positif à regarder du côté de David Lessard et son personnel d’entraîneurs est le fait que son équipe a été excellente dans la zone payante. Ils ont inscrit des points au tableau 28 fois sur 31, ce qui équivaut à 90% de réussite à l’intérieur des 20 dernières verges. De son coté, la défensive a été la meilleure du circuit à défendre son territoire dans la zone payante.

Le receveur espacé Sébastien Blanchard a été de loin le meilleur receveur de passe au Québec en amassant 843 verges, ce qui lui donne une moyenne de 105 verges par match. Il s’est mérité une place au sein de la deuxième équipe de la SIC.

Stingers de Concordia

kris robertson

Crédit photo : Dylan Maloney  

Les Stingers nous ont fait lever les sourcils cette année. Concordia a réussi à obtenir un résultat final en haut du fameux 500. Une saison gagnante, c’est quelque chose qui ne leur est pas arrivée depuis 2008. Il y a de quoi célébrer.

La troupe de l’ancien récipiendaire du Trophée des Présidents, Mickey Donovan, a commencé en lion avec une fiche 4-0. La dernière fois que les Stingers ont connu un aussi bon départ, Paul Martin était Premier ministre du Canada…

La deuxième moitié de la saison ne s’est pas avérée aussi rose. Trois défaites consécutives face aux Carabins, au Vert et Or et au Rouge et Or. Tout de même, les Stingers se sont classés pour les demi-finales, mais l’Université Laval n’a fait qu’une bouchée de Concordia.

À sa première année en poste, Donovan s’est mérité le prix de l’entraîneur de l’année dans le RSEQ. De son coté, Kris Robertson, qui est revenu d’une déchirure du ligament croisé antérieur, a été nommé sur la première équipe de la SIC.

Gaiters de Bishop’s

 bishops

Crédit photo: La Presse 

Les Gaiters de Bishop’s ont connu une saison difficile. Cinq défaites consécutives face à des adversaire coriaces tel que Sherbrooke, Concordia, Montréal, et Laval. Leur seule victoire de la saison fut lors d’un match très serré contre les lanternes rouges de cette année, les Redmen de McGill.

Les Gaiters est l’équipe qui a subi le plus de revirements, d’interceptions et qui a la moins bonne défensive contre la passe de tout le RSEQ.

Du bon côté, on peut dire que le porteur de ballon, Ronlee King-Fileen, a connu une saison exceptionnelle. Il a mené la ligue au chapitre des verges par la course avec 434, ce qui lui donne une moyenne de 86.8 verges par match. De plus, il a été nommé sur la deuxième équipe de la SIC.

Redmen de McGill

redmen

Crédit photo : accrofootmag.com

Bon dernier, les Redmen de McGill n’ont pas connu de victoire en saison régulière cette année. Et oui, la seule victoire des Redmen s’est passée en pré-saison contre l’Université de Toronto.

Ayant perdu deux joueurs de calibre aux mains des rangs professionnels, Laurent Duvernay-Tardif (Chiefs de Kansas City) et Jesse Briggs (Blue Bombers de Winnipeg), l’équipe a certainement manqué de leadership sur le terrain.

Une des seules notes positives pour McGill : le joueur de ligne défensive Karl Forgues a reçu le prix de la recrue défensive de l’année. Est-ce une bonne chose pour le futur du programme? L’avenir nous le dira.

Par Tristan
Collaborateur spontané

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Plus de divertissement

Netflix Canada: nouveautés disponibles en janvier 2020

Netflix Canada: nouveautés disponibles en janvier 2020

12 témoignages sur le Ouija qui vont te donner froid dans le dos

12 témoignages sur le Ouija qui vont te donner froid dans le dos

5 boutiques à découvrir sur la rue Saint-Laurent

5 boutiques à découvrir sur la rue Saint-Laurent

Populaires

Quand prendre un verre veut dire «baiser»

Quand prendre un verre veut dire «baiser»

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Emménager à deux : comment se tolérer 24h/24?

Emménager à deux : comment se tolérer 24h/24?

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.