All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Mon turn off du temps des Fêtes

Par Nerds – le dans Santé

Moi, j’aime ça Noël. Genre je TRIPPE EN MAJUSCULES. Je trippe à décorer ma maison (genre faire le sapin et le village c’est un festival par chez-nous débutant le 1er décembre pile poil), je trippe sur le fait que Joël Legendre sorte un disque de Noël parce qu’Aladdin pourrait me chanter une liste d’épicerie pis j’trouverais ça réconfortant quand même, je fais des roadtrips à la recherche de la maison qui fait le mieux flasher ses lumières sur la mélodie de Jingle Bells, j’écoute Love Actually en boucle, pis je suis pire que King Kong pour détruire un édifice lorsqu’il est fabriqué en pain d’épice.

Ça fait que je n’aime pas avoir l’air de la Grinch de Noël.

Sauf que. Quand certains revendiquent hypocritement le beau et l’essentiel du temps des Fêtes l’appliquant eux-mêmes paradoxalement que 10 jours sur 365, me faisant ainsi culpabiliser de rester en surface des traditions embrassant les clichés de la magie du temps des fêtes, je vire Grinch.

Nous sommes à l’aube des hostilités d’espèces de dance-battle sauf que remplace la danse par de la masturbation intellectuelle où chacun ira avec ses meilleures douces paroles toutes déjà préfabriquées à la IKEA style dénonçant l’aberrante surconsommation amplifiée par 456 chaque mois de décembre comme s’il venait de découvrir un monstre caché en dessous du lit de la société. Chacun croira être le premier à lui pointer la flashlight de son iphone d’in yeux et se fera un plaisir de nous rappeler dans un exhaustif statut Facebook que Noël devrait ressembler à une image universellement clichée de catalogue cheap. Genre, le monstre en dessous de notre lit n’a qu’à bien se tenir parce que lui, il l’a la fuckin réponse du bonheur.

Pis ça me gosse.

Parce qu’il n’y a pas juste une manière de vivre un sain et heureux temps des Fêtes. Parce que je ne veux pas avoir à culpabiliser de mettre autre chose que de la santé sur ma liste de Noël, ni à vouloir offrir autre chose que la paix dans le monde à ceux que j’aime. Parce qu’on le sait tous que Noël devrait être à tous les jours et que notre générosité ne devrait pas se compter en signes de piastres mais bien en trottes de trotteuses. Parce qu’on le sait. On les sait toutes ces patentes-là.

Pis oui, ça nous fait du bien en ciboire de se le faire dire encore et encore parce que justement, certains, souvent ceux qui se font messagers de la bonne nouvelle, ne s’en souviennent qu’en plein mois de décembre.

Mon turn off n’est point là dedans pentoute. Parce que, malgré tout, ce n’est vraiment pas qu’ils n’ont pas raison pis toute. Mais on se fait enfoncer la leçon moralisatrice redondante au fond de la gorge pour que la saveur sucrée du notre petit chocolat de décembre nous laisse, à la place, un goût amer en bouche. Tellement qu’on feel presque cheap si ça goûte encore sucré. Parce que c’est ça, se rappeler de l’essentiel, paraît-il. Ce n’est pas de chanter la toune de Ginette oh-non. Et l’essentiel, paraît-il, c’est la seule manière de vivre son temps des Fêtes sans se mettre chum avec le monstre d’en dessous de notre lit commun.

Et là se cache mon turn off, dans un coin quelque part entre les obligations, les lourdes là. Celles qui nous font revenir dans le bon chemin illuminé de l’essentiel t’sais! #Amen .

Je ne jase pas des obligations clichées-ludiques-superficielles genre l’obligation d’acheter un cadeau à 100$ à ta belle-sœur que tu vois 1 fois par année, ou l’obligation d’avoir à expliquer le pourquoi t’as pas encore de chum à chacune de tes tantes qui ne s’intéressent qu’à cet aspect là de ta vie, ou l’obligation de donner des becs sur les joues ou l’obligation de cuisiner pour 20, manger comme 3 et donner tout plein de restants que tout le monde va jeter anyways.

Non. Je jase des obligations qui ne devraient pas en être. Je jase de l’obligation à être heureux, l’obligation de pardonner, l’obligation de donner à un organisme de charité.

Une cheked list à obligations nobles, donnant des airlousses de bonne conscience, comme si pendant le temps des fêtes on déculpabilisait du reste de l’année et on repartait propre-propre et soulagé sans trop savoir quoi faire du cœur qui nous traîne sur la main. Genre, je trouve ça vraiment awesome que tu sortes un 20$ pour un organisme quelconque, que tu décides de payer un café à un itinérant, que tu fasses du bénévolat en cuisinant pour les familles moins chanceuses ou que tu te déguises en Père-Noel pour aller voir les enfants malades. Qu’importe la raison qui te pousse à le faire, JAMAIS je ne vais chialer sur l’acte de générosité lui-même. Je suis beaucoup trop optimiste dans la vie pour overthink chaque belle petite affaire qui se trame dans ce vaste monde et la condamner si l’intention n’était pas aussi noble que le résultat.

Mais j’ai quand même un malaise que le temps des fêtes soit le Passez Go du Monopoly pour tout le reste de l’année.

Je ne dis pas du tout que j’acquiers mon droit de laisser traîner des paillettes scintillantes partout où je passe dans mon festival de Noël parce que moi je fais des bonnes actions à l’année longue. Je dis juste que j’trouve ça poche qu’on rabatte ma joie des clichés superficiels sous prétexte que le cœur du temps des Fêtes devrait pomper grâce à des obligations nobles, qui ironiquement, ne sont effectuées, pour la plupart des gens, qu’aux temps des Fêtes.

Oui, l’amour c’est le plus important de tout tout tout. Mais fabriquer du beau, c’est tout le temps ok? Et parce que y’a des familles qui ne peuvent se le permettre dans le temps des fêtes, des fois, fabriquer le beau, ben oui ça passe par les décos, les cadeaux, les biscuits, la musique, les clichés pis la magie.

Par Karine CA
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Vidéo récente
- Santé

On t'aide à gérer ton anxiété avec 10 trucs faciles

Plus de santé

Comment le manque de sommeil peut affecter ta vie?

Comment le manque de sommeil peut affecter ta vie?

Nerds -
Comment éviter les excès durant le temps des fêtes

Comment éviter les excès durant le temps des fêtes

Kapria-Jad Josaphat -
Je suis tombée en amour avec la méditation

Je suis tombée en amour avec la méditation

Karine Boileau -

Populaires

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Nerds -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.