All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Les bases d’un voyage réussi

Par Nerds – le dans Voyage, Voyager mieux

La dernière fois que je suis revenue de voyage, j’arrivais de six semaines en Europe. Lorsque j’ai enfin atteint mon petit chez moi, ma seule envie était de me coucher en position foetale dans mon lit et de, un, pleurer la fin de mon incroyable voyage et de, deux, éviter tout contact humain le plus longtemps possible.

Avec l’école qui reprend le contrôle de ma vie, je rêve déjà à mon prochain voyage. Je m’imagine allongée sur une île en Grèce. Je ferme les yeux et m’aperçois humant une fusion d’épices en Inde. Je me vois embrasser la nature qui se dévoile à moi dans une forêt tropicale et je me représente Londres, avec ses musées et la plateforme 9 et ¾ (et oui, Harry Potter est aussi présent dans mes idées de voyages).

Par contre, il faut éviter de s’emporter trop loin et si on veut que ça arrive pour vrai, il faut sortir de nos rêveries et commencer quelque part. Il y a des décisions à prendre et un minimum de planification à faire. Je dresse ici une liste des principales questions que je me pose avant de voyager ; elles sont simples, mais essentielles.

1- Quelle sera ma prochaine aventure ?

Certaines villes, en été, sont tout simplement saturées de touristes. Il y a par contre moyen de jongler entre les villes classiques à visiter (celles dont le nom revient dans toutes les conversations) et les endroits plus isolés, mais tout aussi magnifiques. Par exemple, entre mes journées à Monaco et Nice, je me suis rendue à Cap-d’Ail où j’ai eu le plaisir de vivre un calme inexprimable.

2- Avec qui est-ce que je veux entreprendre cette nouvelle découverte du monde ?

Une fois qu’on sait où on veut être dans le monde… avec qui est-ce qu’on réalise notre projet ?

Voyager avec quelqu’un, c’est un peu comme être marié : la présence de l’autre vous suit le jour comme la nuit et chaque décision est prise à deux (à moins d’établir certaines journées où vous pouvez temporairement vous séparer). Il faut établir un budget que les deux peuvent respecter. Partir seule, c’est ce que je choisis toujours. Je trouve très facile de faire ce que je veux, quand je veux, d’avoir mon budget et de connaître exactement ce qui me plaît. Par contre, c’est agréable de partager avec des gens de notre entourage nos sentiments, nos impressions et nos épiphanies.

3- Combien de temps vais-je partir ?

C’est aussi quelque chose à considérer ; est-ce que je quitte mon/mes emplois, est-ce qu’il y a moyen de trouver une entente avec mon employeur ou est-ce que je pars moins longtemps afin de m’assurer un revenu dès mon retour ? C’est à vous de voir, mais on y reviendra au point sept (budget). La durée de mon séjour était calculée selon le moment où mon emploi à contrat finissait et le moment où l’école recommençait. J’avais un deuxième travail, mais je l’ai quitté. Si vous ne retournez pas à l’école, il est aussi intéressant de profiter des grandes villes lorsqu’elles sont plus paisibles.

 

4- Vous êtes du type été, hiver ou «on s’en fout, on part»?

Les destinations comme Athènes et Rome durant l’été causent un petit problème ; la température ressentie frôle l’insupportable et les touristes sont, à mon goût, trop nombreux. Il faut aussi bien réfléchir si votre destination est en plein mousse : êtes-vous prêts à voir des orages presque tous les jours ? Il faut aussi prendre en considération  les hivers semblables au nôtre (afin, pour ma part, de les éviter). L’hiver, avec mes emplois dans le service à la clientèle, est synonyme de beaucoup d’heures de travail et très peu d’heures de sommeil (tout le contraire de l’hibernation dont je rêve). Du coup, je ne veux pas me priver de cet argent potentiel. Mes voyages se font donc presque tous durant l’été.

Vous avez toujours l’option de ne pas aller à l’école pendant une session et de voyager librement, sans trop croiser de touristes et en ne vous faisant pas charger les prix de la haute saison.

5- À quoi t’attends-tu réellement de ton voyage ?

Si ta job te stresse, tes études te créent des petits malaises et que le peu de temps libre que tu as pour toi, c’est pour faire des siestes, peut-être devrais-tu prendre quelques jours de ton voyage pour te reposer et t’isoler de ces sources de stress. Tu peux quand même vouloir explorer ou escalader une montagne, mais tu as aussi le droit de te réserver quelques journées pour te ressourcer.  Comme je l’ai mentionné plus haut, à mon retour d’Europe, je voulais surtout dormir. Je désirais être certaine de maximiser mon temps et d’en profiter le plus possible en terre étrangère.

Pour ce qui est de découvrir les activités aux alentours, il est bien d’avoir une idée de base de ce que tu désires faire, mais il est toutefois agréable de partir avec un sentiment d’affranchissement. L’application Triposo m’a grandement aidé tout au long de mon voyage à me situer et à voir ce qui était près de moi : musées, restaurants, bars et autres.

 

6- Comment on s’y rend ?

Si tu veux sortir de notre continent, il te faudra prendre un avion (ou un bateau pour les courageux et les budgets plus considérables). C’est une chose à prévoir dans tes dépenses et la durée de ton voyage. Par contre, si tu restes en Amérique, il est possible, avec un peu de volonté, de faire plus économique. Par exemple, Montréal-Vancouver, en train c’est trois ou quatre jours. Si tu as une semaine de congé, mieux vaut voyager en avion pour environ le même prix. Si ton budget est serré et que tu pars assez longtemps, il y a toujours les autobus. C’est environ quatre fois moins cher et le même temps qu’en train.

7- Combien d’argent investir dans mon aventure?

Prévoir combien d’argent tu vas dépenser en voyage, c’est difficile. Comment revenir à la maison et ne pas avoir dépensé l’argent prévu pour le prochain loyer ? J’ai souvent rencontré des gens qui avaient dépassé (de relativement beaucoup) l’argent qu’ils avaient prévu. J’ai des amies allemandes qui, à leurs deux dernières journées à Montréal, n’avaient plus que cinq dollars. Comment éviter la panique ?

Petit conseil que certaines personnes apprécient, c’est de mettre un certain montant par paye de côté (ce que vous pouvez vous permettre, il faut être réaliste). Que ce soit cinq, dix ou vingt dollars par paye, c’est de l’argent investi directement pour votre prochain voyage.

À ne pas négliger dans votre budget : les coûts liés aux activités, sorties, partys, souvenirs et autres.

Il faut toujours garder en tête les déplacements ; que ce soit l’avion pour s’y rendre (et revenir), les métros et autobus pour les plus petits déplacements, les trains ou les avions pour changer de villes. S’il y a location d’auto, il faut aussi penser à l’argent pour l’essence.

Trouver de belles auberges à petits prix n’est pas si difficile et permet aussi de sauver de l’argent, il faut évidemment faire attention aux punaises de lit, à l’hygiène et à la location des hostels. Les options de camping et de couch surfing vous permettent aussi de sauver de l’argent, mais les emplacements ne sont pas toujours idéaux.

Quelles activités avez-vous prévu faire ? Le Musée du Vatican, c’est 16 €, ça fait mal. Pourtant, il existe beaucoup d’options gratuites. Les premiers dimanches du mois, par exemple, plusieurs villes offrent l’accès gratuit aux musées et sites archéologiques.  N’oubliez pas votre carte étudiante. Beaucoup de rabais sont offerts aux étudiants et ça vaut la peine.

Est-ce que votre auberge vous offre le petit-déjeuner ? Si la réponse est non, vous pouvez éviter le restaurant en trouvant l’épicerie la plus proche et en vous achetant des céréales ou du pain. Les bouteilles d’eau et autres boissons également sont souvent moins chères en épicerie.

Avez-vous prévu faire le party ? Parce qu’on sait que ça coûte cher. Je voyage seule, du coup ça m’arrive de prendre une coupe de vin au restaurant ou de m’acheter une bonne bière, mais la plupart de mes soirées se terminent tôt ou, quand on a de la chance avec notre auberge, à acheter de la bière (à l’épicerie) et à la boire avec nos nouveaux potes dans la salle commune.

Bref, l’important c’est d’établir vos priorités et de les respecter. Profitez du temps, beau ou mauvais, évadez-vous dans votre aventure et trouvez le meilleur des situations auxquelles vous ferez face. Profitez-en, peu importe la destination.

Continuez votre lecture

Voyager au féminin: 5 astuces pratiques

Voyager au féminin: 5 astuces pratiques

Laurence Leduc -
L’argent, ce sujet tabou!

L’argent, ce sujet tabou!

Être étudiant et économiser? C’est un OUI!

Être étudiant et économiser? C’est un OUI!

Melina Geremia -
Les 5 erreurs à éviter en voyage

Les 5 erreurs à éviter en voyage

Nerds -
Confessions d’un male stripper

Confessions d’un male stripper

Valerie Landry -
Le budget idéal pour ton voyage!

Le budget idéal pour ton voyage!

Laurence Leduc -
LE BUDGET POUR LES NULS

LE BUDGET POUR LES NULS

Nerds -
L’Inde c’est un voyage avec un grand V

L’Inde c’est un voyage avec un grand V

Sara Marcil Morin -
10 choses à ne PAS faire en voyage

10 choses à ne PAS faire en voyage

Nerds -
Les erreurs à NE PAS FAIRE lorsqu’on part en voyage

Les erreurs à NE PAS FAIRE lorsqu’on part en voyage

Mieux voyager : leçons d’une globe-trotteuse

Mieux voyager : leçons d’une globe-trotteuse

Nerds -
Confessions d’un dropout universitaire

Confessions d’un dropout universitaire

Kevin Sauvé -
Mon premier voyage solo : merci aux nombreux imprévus !

Mon premier voyage solo : merci aux nombreux imprévus !

Juliette Lefebvre -
Vivre un rêve au coeur des Philippines

Vivre un rêve au coeur des Philippines

Sarah-Jane Vocelle -
5 trucs pour voyager à deux

5 trucs pour voyager à deux

Laurence Leduc -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.