All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Ma première fois à Osheaga

Par Marie-Pier Hamon – le dans Divertissement

Ce texte n’aborde pas mes premières expériences sexuelles à Osheaga. Non, j’ai eu une première fois assez standard, dans un lit, comme la plupart des gens (pour ceux et celles que cela intéresse).

Ce texte témoigne de ma première expérience au festival Osheaga, car oui, cet événement est toute une expérience! En un an, j’ai assisté à plus de 150 concerts à travers le Québec et à plus d’une vingtaine de festivals : le Festif !, M pour Montréal, Coup de cœur francophone, name it ! Je suis une mélomane endurcie, disons.

Toutefois, je n’avais jamais assisté au fameux Osheaga. J’ai décidé d’y aller cette année, question de mesurer toute l’ampleur de ce phénomène musical de mes propres yeux.

Un peu hangover (merci à ma sœur), je me suis lancée sur le site avec ma robe trop fleurie, mes bottes un peu trop hip et mon sac à dos format miniature. Ma première réaction : une journée, c’est pas assez! (Comme le slogan à la télé). Je n’avais plus 26 ans. J’avais 6 ans et j’étais à Walt Disney.

J’étais fascinée non pas par les outfits des gens (quoique parfois, oui), mais bien par toutes les activités prévues à Osheaga. J’ai vu un manège, une expo sur la musique, un mur d’escalade, des hamacs, une machine distributrice à rouge à lèvres NYX et une rampe de skateboard Vans. Je me suis demandé combien de gens avaient vomi leur Canadian à 8 piasses et leur poutine dans le manège, mais c’est quelque chose qu’on ne saura probablement jamais. Je ne compte également plus le nombre de fois où j’ai manqué de foncer dans un, deux, trois apollons tellement j’étais absorbée par ce que je voyais. En plus, j’étais quasi à jeun. Quasi.

Autre constatation : le site est IMMENSE. Se rendre d’une scène à l’autre prend environ 20 minutes selon l’achalandage (comprendre ici le niveau de drunkenness des gens). Je suis arrivée à Osheaga vers 11h30. À 17h00, j’ai rapidement regretté de ne pas avoir suivi mes résolutions pour la nouvelle année, soit aller au gym. J’ai aussi commencé à me sentir légèrement agoraphobe, limite misanthrope, mais je pense que c’est normal.

Mon aversion pour le genre humain s’est calmée lorsque j’ai vu la prestation du groupe HAIM sur écran géant. Durant le concert, une des sœurs Haim a fait la morale à un fan qui portait un t-shirt avec l’inscription « I went to Osheaga to cheat my fiancé with HAIM », j’ai souri, genre beaucoup. On a aussi vu ses petites culottes sur un des écrans, mais cela, c’est sans importance, bien que coquet. La prestation du trio était comme on s’y attendait : énergique et impeccable. La foule a levé.

J’ai également eu un coup de foudre pour le groupe londonien Bastille. Je connaissais déjà le band et son album All This Bad Blood (2013). J’avoue que j’ai été un peu surprise quand Dan Smith est descendu dans la foule chanter un de ses succès. J’aurais aimé, en toute impunité, lui voler un french. J’ai aussi été légèrement déstabilisée quand celui-ci s’est mis à filmer ses spectateurs avec son téléphone. Mais bon, bien des choses sont permises à Osheaga, même donner des rasoirs Schick à tout un chacun.

openpublicdocumentPat Beaudry

Lana Del Rey est montée sur scène vers 21h40 avec son look très seventies. Sa voix n’a d’égale que sa beauté : exceptionnelle. Elle a su charmer les nombreux festivaliers présents sur les lieux, et ce, tout au long de sa prestation. Il faut dire que Lana Del Rey a une aura de mystère qui a le don de captiver le regard.

J’aimerais parler de Noé, de MisterWives, de Daughter, des Barr Brothers et de Foreign Diplomats, malheureusement, je n’ai vu qu’une partie de leur set (parfois une ou deux chansons).  Parce que je suis YOLO dans la vie et que j’avais choisi les shows que j’irais regarder une heure avant de partir de chez moi (mauvaise idée).

openpublicdocument (1)Pierre Bourgault

En passant, voici mon top 5 des règles à suivre si tu veux aller à Osheaga l’an prochain!

  1. Télécharge l’App d’Osheaga et prévois les bands que tu veux aller regarder, car les sets durent 45 minutes seulement ;
  2.  Protège ta peau! J’ai vu au moins une dizaine d’homards vers midi. Le cancer de la peau, c’est out ;
  3. Des gougounes, c’est non. Tout comme se promener seins nus et porter un chapeau des Premières Nations ;
  4. Apporte une gourde d’eau et un lunch, tu vas économiser temps et argent sur le site ;
  5.  Le sac à dos format mini est vraiment à prioriser.

Ah, et achète tes passes d’avance! Cette année, c’était sold out!

 

openpublicdocument (2)Pat Beaudry

Mon moment coup de cœur

Death Cab For Cutie a interprété sa dernière chanson, « Transatlanticism », tandis que les feux de Loto-Québec commençaient. Sublime.

Continuez votre lecture

Authentique Lana

Authentique Lana

Valerie Landry -
Manger comme un artiste d’Osheaga grâce à YUL EAT

Manger comme un artiste d’Osheaga grâce à YUL EAT

Raphaelle Dubé -
Osheaga 2017, une programmation de feu!

Osheaga 2017, une programmation de feu!

Marie-Joëlle Pratte -
H&M et Osheaga : le match parfait!

H&M et Osheaga : le match parfait!

Kristine Bergeron -
Le plus awesome d’Osheaga

Le plus awesome d’Osheaga

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Osheaga 2015: une deuxième journée haute en couleurs!

Osheaga 2015: une deuxième journée haute en couleurs!

Sarah Morissette -
3 essentiels pour un maquillage réussi à Osheaga

3 essentiels pour un maquillage réussi à Osheaga

À toi, la fille forte

À toi, la fille forte

Mon premier contact avec la DivaCup

Mon premier contact avec la DivaCup

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

5 artistes méconnus qui seront à Osheaga cet été

5 artistes méconnus qui seront à Osheaga cet été

Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Edward Sharpe au FEQ: contagieux et magnétique

Edward Sharpe au FEQ: contagieux et magnétique

Nerds -
Jamais sans mon meal prep: même quand on manque de temps

Jamais sans mon meal prep: même quand on manque de temps

Marie-Pier Hamon

Journaliste de formation, Marie-Pier se passionne pour la rédaction d’articles culturels, de divertissement et la recherche de contenu. Toujours un peu en train d’écouter de la musique, elle écrit probablement plus de mots dans une journée qu’elle n’en dit.