All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Même ceux qui s’appellent Marcel : mon coup de cœur de la saison

Par Nerds – le dans Club de lecture, Divertissement

Thomas O. St-Pierre signait à la fin de l’été son tout premier roman aux éditions Leméac. Originaire de Québec et enseignant au Collège Montmorency, le jeune homme livre un récit truffé d’humour, d’ironie et de désillusion.

ACH003523312.1407297307.580x580

Marcel, jeune homme dans la mi-vingtaine et originaire de Rimouski, a fait le grand saut vers Montréal, comme plusieurs, en quête de quelque chose qu’il ne sait nommer. Depuis, il travaille comme cuisiner et tente de survivre dans la jungle urbaine où le désir l’emporte bien souvent sur la raison. Prétextant un possible retour aux bancs d’école pour y étudier l’économie, il ne fait en réalité que mener un train de vie typique de jeune homme québécois floué par la promesse d’un avenir excitant sans le moindre effort.

À l’opposé de l’être qui se questionne sur ses choix, Marcel se questionne sur le manque de choix dont il a fait preuve. Il correspond tout à fait à l’image du jeune homme contradictoire, résultat d’une génération qui exige sans nécessairement savoir donner. Plus ou moins satisfait par son emploi de cuisiner, il ne semble toutefois pas y voir là le besoin pressant de changer les choses. Il assume sa vie à un point tel qu’il souffre parfois d’un grand égoïsme qui lui nuit dans ses relations interpersonnelles.

C’est à la première personne et par le biais de quelques lettres adressées à des gens de son entourage  que le narrateur nous partage ses grands doutes existentiels et ses angoisses. Le tout avec une teinte d’ironie qui fait en sorte que l’on ne se sent pas dans un roman lourd à la Larry Tremblay.

À quelques reprises, son ton nous rappelle celui de Maxime-Olivier Moutier, dans ses premiers récits, ce qui nous plaît puisqu’on a la constante impression de comprendre les émotions du personnage. À quelques reprises, on ressent tout de même, l’envie de le brasser pour lui apporter un peu de gros bon sens parce que son incapacité à faire des choix blesse parfois les autres.

Le roman se dévore rapidement et apporte un peu d’assurance à ceux et celles qui ont déjà croisé un Marcel dans leur vie… Il s’agit d’un de mes coups de cœur de la saison.

Par Solveig
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Plus de club de lecture

Démocratiser la poésie

Démocratiser la poésie

Josiane Ménard -
Ta dose de chick lit pour l’été

Ta dose de chick lit pour l’été

Le Fil rouge : Coffret thématique Gilmore Girls + CONCOURS

Le Fil rouge : Coffret thématique Gilmore Girls + CONCOURS

Alexandra Nadeau-Gagnon -

Populaires

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
À toi avec qui ça n’a pas marché…

À toi avec qui ça n’a pas marché…

Nerds -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.