All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Ouiii, oh oouuiiii! Oh… non.

Par Nerds – le dans Bien-être, Sexe
http://digitalfanclubs.com/faking-it/
source: digitalfanclubs.com

Ce n’est pas parce qu’on cherche l’orgasme qu’on le trouve nécessairement à chaque fois. Et, dans plusieurs cas, il peut arriver à certaines et certains de faker. Ça n’améliore pas le plaisir, mais la pratique ne date pourtant pas d’hier. Pourquoi les gens font-ils ça, comment réussir à bien simuler et est-ce vraiment une bonne chose?

Pourquoi faire semblant d’avoir du plaisir quand on n’en a pas?

Pour ne pas décevoir son partenaire

On espère tous avoir les compétences pour mener notre partenaire au septième ciel et quand on n’y arrive pas, ce n’est peut-être pas la fin du monde, mais ce n’est certainement pas encourageant. On se dit alors que, bien certainement, notre partenaire n’aimera pas plus qu’on ne climax pas suite à ses manœuvres.

Même si l’expérience ne nous a pas nécessairement déçus, on prend quand même la peine de faire semblant d’avoir un orgasme pour que l’autre ait du moins le plaisir de se sentir bon et bien. Malheureusement, vous n’êtes pas seuls; selon Cosmopolitan, 92% des femmes simulent l’orgasme pour faire plaisir à leur partenaire.

Pour avoir l’air normal

Nous sommes «supposés» avoir un orgasme après avoir eu une relation sexuelle alors il… faudrait peut-être réagir un peu plus à ses caresses et avoir un genre de climax pour que ce soit une aventure normale? Plutôt que de prendre le temps de comprendre pourquoi on n’a pas autant de plaisir, on peut aller jusqu’à se mentir à soi-même pour faire les choses comme on croit qu’elles doivent l’être. Et c’est la raison de faker souvent présente chez les hommes qui croient qu’ils sont supposés avoir un orgasme toutes les fois alors que ce n’est pas le cas. Ça peut même devenir une habitude chez certains qui n’ont pas appris à se rendre au septième ciel et ont préféré prendre la méthode plus facile pour éviter d’avoir l’air frigide chaque fois.

Pour que ça finisse

Ça fait une heure qu’il essaie de faire quelque chose, très déterminé à la mener à l’orgasme, mais c’est peine perdue. C’est alors pour plusieurs un moment pertinent pour faire semblant d’avoir un orgasme pour qu’il se dise que c’est fini et qu’il peut enfin s’arrêter. Quand plusieurs considèrent le climax comme la fin, le forcer un peu peut être pratique pour éviter un malaise encore plus persistant.

Comment faire semblant d’avoir un orgasme

Ce n’est pas parce que la pratique est douteuse qu’on n’est pas curieux de savoir comment la pratiquer en cas de besoin. N’imitez surtout pas les films pornographiques. Une femme qui porte du double DD qui saute nue sur le plombier n’est pas une situation réaliste, tout comme le sont ses orgasmes.

Pour savoir bien simuler, il faut s’approcher de la vérité et savoir ce qui se produit vraiment dans notre corps lorsqu’on a un orgasme. Si on sait déjà en avoir, on peut prendre le temps de comprendre comment nous réagissons afin de reproduire la même chose plus tard et être fidèle à nous même. On peut aussi étudier ce qui se passe pendant l’orgasme afin de mieux le comprendre. Lors de l’excitation, le vagin a des contractions rythmiques et, à la fin de cette phase, l’orgasme, la tension musculaire augmente et l’entrée du vagin se resserre. Viennent également le visage grimaçant, les sons, les halètements… L’orgasme ne dure environ que quelques secondes, alors il ne faut pas non plus le faire trop longtemps pour qu’il devine la tromperie.

Par la suite, quelques dernières contractions rythmiques laissent disparaître l’orgasme, les organes génitaux sont très sensibles et des rougeurs peuvent apparaître sur la poitrine (plus difficile à simuler ce dernier). Voilà de quoi un orgasme devrait avoir l’air. Et pour ceux qui se demandent si le partenaire simule, vous pouvez vérifier si tous ces éléments sont bel et bien présents.

Faker ou ne pas faker?

Tout manque d’honnêteté n’est pas vraiment bien, mais on ne sera pas trop téteux et on va se dire qu’on peut tout de même l’utiliser parfois. Pour ce one night stand qui n’en finit plus et que l’on veut voir partir, on peut bien se permettre de lui faire croire que cela a fini en beauté pour qu’il puisse s’en aller. On ne le reverra pas une deuxième fois de toute façon, alors aucun d’entre nous n’a à tirer de leçon de cette expérience.

Par contre, pour un partenaire avec qui tu comptes rester, il vaut mieux travailler à en avoir des vrais. On ne trouvera jamais son plaisir à faire semblant alors vaut mieux investir ce temps dans quelque chose de plus important. Plutôt que de se laisser tout de suite aller à ses talents d’acteurs, vaut mieux partager à notre partenaire ce qui nous plait vraiment et apprendre à découvrir de nouvelles choses si les premières ne marchent pas.

Même pour nous-mêmes, il est important de reconnaître lorsqu’on n’est pas véritablement satisfait pour trouver de nouvelles façons de le devenir. Il faut arrêter de se faire à croire qu’un orgasme est nécessaire pour avoir du plaisir à deux, car on soutenant cela on sera trop souvent déçu. Parce que peu importe ce qui se passe, l’important c’est d’apprécier au maximum ce moment tel qu’il est, avec ou sans orgasme.
Par Charlotte Poitras
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Plus de bien-être

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Garder le cap

Garder le cap

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.