All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Quoi apporter en randonnée?

Par Julie Morisset – le dans Forme
Envie de vous aventurer en plein air? Soyez prêts à toute éventualité en vous équipant du nécéssaire pour partir en randonnée.

L’automne est sur le point d’arriver et votre envie de découvrir les paysages québécois vous pousse vers l’extérieur. Vos souliers en main et manteau sur le dos, il ne vous reste qu’à compléter votre sac à dos afin de partir la tête tranquille. Accessoires et nourriture, quels choix faire pour apprécier pleinement notre expédition?

Sac à dos

Avant de choisir les accessoires pour nous accompagner dans notre ascension, il faut sélectionner un sac à dos qui ne nous incommodera pas. Il existe 4 sortes de sacs à dos selon le type de randonnée que vous pensez effectuer. Dans tous les cas, comme les souliers, vous devez les essayer en magasin et apprendre à bien utiliser les ajustements pour maximiser votre confort. Nous avons tous des silhouettes différentes, il suffit de trouver votre âme sœur du tissu.

Bien évidemment, si vous pensez faire une randonnée d’une heure dans la petite montagne derrière chez vous, vous n’avez pas besoin d’acheter un sac à dos très dispendieux. Pour une petite journée, optez pour le sac de promenade (15 à 35 litres). Ce sac possède un dos matelassé et une petite ceinture qui divise mieux le poids. Ce dernier sera supporté par les deux bretelles déposées sur vos épaules. Ce sac vous sert à traîner le strict nécessaire : eau, barre tendre, petit vêtement de rechange. Par contre, si vous prévoyez déménager au sommet du mont, le sac de promenade ne sera assurément pas un bon choix.

Si vous allez faire de la randonnée toute la journée et que vous avez besoin de transporter un peu plus de matériel, je vous conseille le sac de courte randonnée (35 à 55 litres). Ce sac de taille moyenne possède une ceinture qui absorbera une partie du poids porté. Contrairement au sac de promenade, le sac de courte randonnée possède une armature interne qui soutient aussi une partie du poids. Vous pouvez donc apporter plus de matériel sans le ressentir sur vos épaules. Idéal pour transporter le pique-nique que votre blonde trouve trop lourd.

Si vous partez plusieurs jours en montagne, vous aurez besoin d’un sac légèrement plus gros et plus solide. En magasin, demandez de voir les sacs de longues randonnées (55 à 75 litres). L’armature de ce sac est très solide et transfère une partie du poids vers vos hanches afin de satisfaire vos épaules. La taille du sac permettra même aux joyeux fanfarons des montagnes de prévoir une petite nuit en forêt.

Finalement, si vous partez en voyage, vous aurez besoin du plus gros sac possible; le sac d’expédition (75 à 100 litres). Dès que vous avez besoin de beaucoup de matériel, vous devez opter pour un sac de cette taille, car il est volumineux, mais il est aussi très bien balancé. Conseil pour les filles de ce monde : ce n’est pas parce que vous pouvez en mettre plus que vous devriez le faire. N’oubliez pas que même si le poids est bien balancé, il reste sur votre dos. Avez-vous vraiment besoin de ces talons hauts mesdames?

Accessoires

Alice Donovan Rouse | Unsplash

C’est beau d’avoir un sac à dos, mais si on ne le remplit pas, il nous est d’aucune utilité. Quelques accessoires sont nécessaires pour partir à l’aventure en montagne. Premièrement, ayez toujours une lampe de poche avec vous. Dans les bois, on perd facilement la notion du temps, il est donc important d’avoir de la lumière dans le cas où l’obscurité se monterait le bout du nez plus vite que prévu. Deuxièmement, un couteau de poche est aussi un élément à ne pas oublier; il peut vous sauver d’une nature hostile ou d’un pique-nique borné. De plus, on ne sait jamais sur quoi on peut tomber, c’est un bon moyen de défense. Troisièmement, un briquet et du papier journal ne feraient pas de tort. Si vous restez en forêt et que vous devez faire un feu pour vous réchauffer, vous serez bien heureux de ne pas retourner à l’âge de pierre. Le papier journal est optionnel, mais il vous évitera un casse-tête à la noirceur.

Comme dernier accessoire, vous pouvez vous procurer un bâton de marche. Plusieurs modèles sont vendus en magasin et, pour les plus pauvres, une bonne vieille branche solide fera l’affaire. Le bâton supportera une partie de votre poids à la montée et vous évitera des blessures aux genoux à la descente.

Nourriture

En plus des accessoires, vous devez penser à votre estomac, car, lui, ne vous oubliera pas. La bouteille d’eau est la première chose à ne pas oublier; elle est essentielle. Remplissez-la avant de partir, car on ne sait jamais si l’eau dans le sentier sera potable. Il vaut mieux prévenir que guérir.

Côté nourriture, il vaut toujours mieux en avoir plus que pas assez. Même si vous partez une seule journée, prévoyez toujours quelques collations supplémentaires en cas de besoin. Plus vous partez longtemps, plus votre nourriture devient importante pour la réussite de votre randonnée. Optez pour des aliments légers et faciles à consommer. Les aliments riches en protéines et en glucides sont conseillés. Choisissez des aliments lyophilisés comme les barres nutritives Clif, vendues en épicerie. Vous passerez inaperçu parmi les petits animaux sauvages, car ce produit nutritif est complètement inodore jusqu’à son ouverture. Rien de plus désagréable que de devoir partager avec un ours avant même d’avoir goûté. De plus, ces produits contiennent moins d’humidité et resteront frais plus longtemps. Ce ne sera pas un coup de cœur gustatif et budgétaire, mais ils vous permettront d’être bien rassasiés.

Si vous partez seulement une journée, vous avez probablement pensé à un petit pique-nique et c’est une excellente idée. Vous pouvez apporter la classique sandwich ou vous pouvez vous la jouer funky avec des hors-d’œuvre originaux. Une petite dégustation vins et fromages au sommet de la montagne, pourquoi pas? Tous les goûts sont dans la nature, c’est le cas de le dire. Si vous apportez des plats qui devraient rester au froid, ajoutez un ou deux ice packs à votre sac pour garder une température plus basse. Par contre, plus vous en ajoutez, plus c’est lourd. Note environnementale : peu importe ce que vous apporterez, pensez récupérer vos déchets, les animaux n’ont pas de service de poubelles au sommet.

Avec vos vêtements, votre sac à dos, votre nourriture et autres accessoires que vous jugez opportuns, vous êtes presque prêts à partir à l’aventure. Il ne vous reste plus qu’à vous étirer.

Plus de forme

Randonnées pédestres dans les White Mountains

Randonnées pédestres dans les White Mountains

MOOV Activewear : des vêtements d’entraînement 100% québécois

MOOV Activewear : des vêtements d’entraînement 100% québécois

4 recettes post-workout pour faire le plein d’énergie

4 recettes post-workout pour faire le plein d’énergie

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Tu vas t’en remettre, je te le promets