All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Voyager pour faire connaissance avec le monde

Par Andréanne Beaupré – le dans Bien-être, Voyage
Comme moi, tu as probablement remarqué que c'est rendu ben hip de voyager. Mon news feed déborde de photos de volcans, de churros, de couchers de soleil sur le Pacifique, de temples bouddhistes et de filles aux cheveux salés brandissant fièrement un shaka devant les vagues australiennes, avec une copie de L'Alchimiste dans leur backpack

Que ce soit pour une escapade de camping à Percé, une semaine à se dorer la couenne dans un tout inclus, un été en Europe ou bien pour partir autour du monde avec sa maison sur le dos, de plus en plus de gens découvrent cette envie et ce besoin de partir à l’aventure. Ce serait facile de dire que ceux qui voyagent partent parce qu’ils sont malheureux là où ils sont. Mais c’est tellement plus que ça.

Oui, y’en a qui partent pour fuir. Ces Peter Pan des temps modernes qui s’évadent pour une durée illimitée et qui ne reviendront peut-être jamais, se remplissant davantage d’éphémère et d’indépendance à chaque destination. Mais d’autres, les plus courageux, les plus libres selon moi, partent pour mieux revenir. Ce sont ceux qui s’avouent avoir besoin de plus. Ceux qui ont besoin de faire connaissance avec le monde pour mieux comprendre l’immensité de leur petitesse. Ceux qui partent pour s’alléger le cœur et s’orienter l’âme.

Parce que des fois, sortir de ta zone de confort, ça remet les choses en perspective. Dormir sur un matelas qui fait la guerre à tes lombaires dans un dorm à 16 personnes, (essayer de) parler une autre langue ou changer complètement d’itinéraire pour suivre ces nouvelles personnes avec qui ça clique vraiment. Manger un plat dont tu n’arriveras jamais à prononcer le nom, te faire tatouer sur un coup de tête ou aller te perdre dans les montagnes d’une ville inconnue.

Découvrir. T’émerveiller. Rire. Pleurer. T’amouracher. Te dépasser. T’enrichir. Jouer. Te questionner. Explorer. Comprendre. Guérir. Te retrouver. Puis faire confiance à la vie.

Voyager, c’est aussi se laisser guider par la vie. Laisser tomber les faux dilemmes et te donner le droit d’arrêter d’overthink pour un instant. Affronter tes peurs, voir des choses que tu ne pensais voir que dans les livres, faire des rencontres. Parce que si tu lui en donnes la chance, la vie peut t’offrir de magnifiques rencontres. Parfois, l’instant d’une ride de bus, un partner de bunkbed peut devenir une amitié qui résistera aux frontières. Que ça n’ait été qu’un bref bonjour ou que vous ayez réinventé le monde autour d’un verre de bière locale, chaque personne qui croise ton chemin fait une différence. Chaque personne laisse sa marque. J’aime me laisser croire que chacune d’entre elles nous apporte quelque chose, si minime soit-elle. Un petit quelque chose que tu ramènes avec toi à la maison et qui ne te quittera jamais vraiment. Un genre de melting pot de sourires et de folies de différentes cultures.

Et ces choses deviennent toutes des petits bonheurs. Parce que voyager te permet d’ouvrir les yeux à ces petits bonheurs. Chacun d’entre eux te mène un peu plus vers toi-même. Cette personne que tu veux être et que tu te laisses devenir. Confiante, épanouie, heureuse.

Voyager, c’est se remplir d’émotions revisitées. Des émotions que tu connais, mais que tu vis différemment parce que pour une fois, tu les laisses t’habiter sans méfiance. Des émotions qui goûtent le sel de la mer, le sumac ou les lèvres d’un étranger. Voyager, c’est se laisser envahir par la possibilité que tout peut arriver et que l’infinité n’est pas si inatteignable que ça finalement.

Puis, un jour, tu reviens à la maison. Non pas avec une sensation de perte ou de tristesse, mais bien avec le sentiment que quelque chose est comblé à l’intérieur de toi. Une sorte de rembourrage affectif. Quelque chose que tu ne peux pas nommer, mais qui t’allège et qui sent bon le bonheur.

Parce que voyager, c’est trouver ce que tu ne savais pas que tu cherchais.

Plus de bien-être

Pardonner: la voie de la libération

Pardonner: la voie de la libération

Je juge donc je suis

Je juge donc je suis

Le respect, cette «loi» qui se fait entendre

Le respect, cette «loi» qui se fait entendre

Populaires

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

J’ai testé le microblading, voici ce que j’en pense

J’ai testé le microblading, voici ce que j’en pense

Top 5 des podcasts québécois à écouter absolument

Top 5 des podcasts québécois à écouter absolument