All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

#2pdle: Les voyages, l’ennui pis l’amour, toujours l’amour

Par Nerds – le dans Voyage, Voyager mieux

C’est pas si long trois mois de voyage quand on pense qu’il y a des gens qui partent à la découverte du monde sans savoir lorsqu’ils reviendront. Pourtant, lorsque tu es victime du syndrome de l’enfant unique (comme Sam et moi) et que tu annonces à tes parents que tu repars en voyage pour 3 mois, ça leur semble une éternité. Ça arrache un morceau de cœur de parent, c’est certain. Mon père est toujours le plus surprenant dans ces moments-là. Lui qui semble toujours le plus zen des deux lorsque je leur annonce mon nouveau trip, il est le premier à verser une larme d’homme le temps venu des babye. C’est fascinant de constater que  l’homme est à une larme près de trader toute sa virilité de mâle qui met des bûches dans ton foyer contre l’image d’un petit chaton Cottonelle (Cashmere, y’as-tu vraiment quelqu’un qui a acheté ce nom-là?). Puis quand maman et papa te disent : «Tu vas être prudente ma grande hen? En tout cas, si tu le fais pas pour toi, fais le pour nous parce qu’on t’aime, NOUS». ÇA LÀ. Je serais tentée bin gros de dire que c’est de la « sensiblerie », comme le dirait mon beau-père, parce qu’on joue avec mes maudits sentiments… Mais bon je les aime! Je les aime comme ça n’a pas d’bon sens mes parents, ça fait que c’est bin sûr que je vais être prudente parce que je ferais jamais une affaire de travers qui puisse décevoir mes fans numéro 1… Mais mom, Amsterdam c’est Amsterdam, on peut rien y changer.  Reste que ça les stresse les pauvres…

Tout ça pour vous dire que je me suis permise une petite réflexion sur l’amour, vu que le temps de train était un peu trop long en direction de Florence. C’était tout juste après avoir lu le dernier message de ma bonne amie Stéphanie qui me donnait de ses nouvelles depuis que quelqu’un (lisez ici : adorable poupon rose) était apparu dans sa vie: «Quand on pense connaître l’amour dans la vie, elle prend une toute autre dimension à travers les yeux de notre enfant. » J’ai alors réalisé combien l’amour c’est un concept pas facile à expliquer et que si je choisissais de vous jaser de ça, il fallait que je m’assure de modérer ma prose. D’une part, parce que j’ai tendance à me croire poète, mais beaucoup parce que je suis dans mes SPM (on est rendus intimes, qu’est-ce vous voulez)! Par contre, une chose m’apparaît comme une évidence à ce sujet : c’est que l’amour ne se démode jamais. Il se régénère sans cesse : on peut tomber des milliers de fois en amour dans notre vie, mais jamais de la même façon. Surtout, on ne réalise souvent pas que l’amour est près de nous et c’est l’ennui qui nous le fait, tôt ou tard, réaliser. Si l’ennui me fait parfois (lire tout l’temps) aller voir le profil Facebook de mon copain, simplement pour m’arrêter devant une photo de lui pis de m’dire : « C’est mon chum ça. Pas laitte pentoute »! Sachez que c’est ce même ennui qui m’envoie dans les limbes, le temps d’une petite bouchée de lasagne à la Gigi (Gina, ma mère adorée), et qui m’en sort l’instant d’un filet de bave un peu trop filamenteux, sur le bord de ma bouche. Maudit qu’on est bêtes des fois, les humains. On est là à s’ennuyer des choses tellement simples qui remplissent pourtant notre quotidien, mais il faut qu’elles soient loin des yeux et du cœur pour qu’on arrive réellement à les apprécier.  Ça fait que pendant que je sirote un espresso italien vraiment trop court, je meurs d’envie, au fond de moi, d’un Nesquik brassé à la cuillère par  mon chum qui me dit : « Tiens, tu vois! Je t’aime encore, je te donne toujours le verre de lait au chocolat le plus plein. »

elo+beige

 

Ça ne serait pas mentir aussi de dire qu’il y a des jours où ce n’est pas juste le chest poilu (mon oreiller) de mon chum qui me manque, mais tout. Des fois, je m’ennuie du fait qu’il me tape sur les nerfs (oui, oui, ça se peut) et je souris bêtement parce que je me trouve tout sauf cohérente. Mais c’est pas grave parce que mon chum m’aime de même, pis comme il le dit : « Vous, les femmes, vous êtes toutes folles. L’important c’est de trouver la bonne folle pour soi ».  À ça, je lui réponds toujours: « Oui mais toi tu dis que tu m’aimes comme un fou, fait qu’ça va »! Ce texte je le dédis à mes parents, pour l’amour inconditionnel qu’ils m’offrent et à mon chum qui par amour, fut le premier à m’encourager dans la réalisation de ce voyage. Vous me manquez!                                                                             

Vidéo récente
- Voyage

5 road trip pas cher à faire au Québec cet été

Plus de voyage

5 comptes Instagram qui te donneront envie de voyager

5 comptes Instagram qui te donneront envie de voyager

Nerds -
5 murales à voir dans les rues de Montréal

5 murales à voir dans les rues de Montréal

Marie-Pier Hamon -
L’itinéraire parfait pour un road trip mémorable sur la côte ouest américaine

L’itinéraire parfait pour un road trip mémorable sur la côte ouest américaine

Nerds -

Populaires

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Nerds -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.