All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Comment voter avant 18 ans?

Par Kim de Falc – le dans NERDIES | 100% ADOS
Les élections états-uniennes* approchent à grands pas et on assiste tous, impuissants, aux développements de ce fiasco politique sur lequel on n'a malheureusement aucune prise, à moins d'avoir sa citoyenneté américaine et l'âge de voter.

(*Je fais partie de ceux qui croient qu’étant donné que l’Amérique est un continent, c’est quelque peu pompeux, mais surtout illogique, que les occupants d’un seul pays s’approprient le nom d’Américains.)

Le vote par Internet

En 2016, grâce aux réseaux sociaux, tout le monde peut avoir un impact: du mononcle redneck qui n’est jamais sorti de chez lui, jusqu’à l’enfant visionnaire qui essaie de changer le monde.

On dit que « acheter, c’est voter », mais je crois qu’en 2016, ça serait plus exact de dire que « liker, c’est voter ».

Ce qu’on fait sur les réseaux sociaux a tellement plus de portée qu’on le pense. En fait, Facebook est un endroit magique où l’information traverse les océans à une vitesse incroyable. Sur Internet, notre voix est entendue, et notre vote compte. C’est pourquoi il faut faire particulièrement attention à ce qu’on like, commente et partage.

Il y a ce petit aide-mémoire qui suggère cinq questions à se poser avant de parler. Je crois qu’on vivrait dans un monde (virtuel) bien meilleur si on se les posait aussi avant de faire quoi que ce soit sur les réseaux sociaux.

nerdies-think

Est-ce que c’est vrai?

Avant de partager une information, vérifie d’abord si ta source est fiable. Beaucoup de journaux satiriques (Le Journal de Mourréal, The Onion, etc.) créent de fausses nouvelles et piègent ainsi les gens qui partagent sans vérifier. En cas de doute, Google est ton ami.

Regarde bien la date de publication; ça t’évitera de partager une nouvelle qui ne serait plus d’actualité. Prends aussi le temps de bien lire un article avant de te prononcer sur son contenu. Souvent, les titres sont trompeurs et visent justement à faire réagir ceux qui ne prendraient pas le temps de lire.

Sur Facebook, c’est particulièrement facile de filtrer l’information que tu veux voir dans ton fil d’actualités. Tu peux liker les pages des médias qui t’intéressent, ceux en qui tu as confiance (comme Nerdies!), ou choisir l’option « ne plus voir les publications » de médias ou de gens qui ne t’intéressent pas.

Est-ce que c’est utile?

La pire façon de voter sur Internet (mais la plus répandue) c’est de partager ce qu’on n’aime pas ou ce qui nous énerve pour le dénoncer. Mais est-ce que ça aide vraiment quelqu’un de voir un speech dans lequel Donald Trump dit les pires niaiseries? Non! En fait, oui, ça aide Trump.

Évite donc de partager la mauvaise nouvelle. N’oublie pas qu’un partage, et même un simple clic, c’est un vote. Voterais-tu pour Trump?

Par contre, si tu veux absolument partager le contenu d’un article, il y a moyen de le faire sans donner de clics à son auteur. Tu n’as qu’à copier-coller le texte dans un statut.

Est-ce que c’est inspirant?

Je crois qu’il y a deux catégories de publications, surtout en vidéo: celles qui inspirent, rendent heureux, donnent espoir et celles qui fâchent, rendent triste et font croire que le monde est de la « marde ».

Pour nous faire croire que le monde est de la « marde », il y a déjà les nouvelles télévisées. Internet, c’est l’endroit où on peut choisir l’information qu’on véhicule et consomme, alors choisissons le positif!

Est-ce que c’est nécessaire?

Bon là, j’ai l’impression qu’à tout ce que je pourrais dire, je me ferais répondre: « Non, mais c’est drôle ». Okay, mais pose-toi quand même la question avant, juste pour être sûr(e) que, si tu décides de partager, tu le fasses en connaissance de cause.

Faire attention à ce qu’on partage, ça veut pas dire de plus jamais avoir de fun dans la vie, mais mettons qu’on se dit que pour deux vidéos de filles qui se brisent la face en twerkant, tu partages un discours de Michelle Obama, c’est tu un deal?

Est-ce que c’est respectueux?

Ça a été prouvé que, sur les réseaux sociaux, les gens manquent d’empathie (ça, c’est la capacité de se mettre dans la peau de quelqu’un d’autre pour mieux le comprendre). Voici d’ailleurs une excellente vidéo de l’humoriste Louis T sur le sujet.

C’est que, bien caché derrière son écran, n’importe qui devient plus susceptible d’être désagréable et même méchant avec les autres. Il faut donc tous faire preuve de vigilance.

Par exemple, si tu vois la photo d’une fille que tu juges trop sexy, t’es évidemment pas obligé de liker, mais la traiter de pute, c’est pas dans les choix de réponses. De la même façon que, si quelqu’un n’est pas de ton avis dans un fil de discussion, tu peux choisir d’exprimer ton désaccord respectueusement ou de l’ignorer, mais de te mettre à l’insulter (lui ou sa mère), disons que c’est pas la meilleure façon de make internet great again.

Bref, intimider, insulter ou humilier quelqu’un sur le web, c’est un acte aussi répréhensible que de le faire dans la vraie vie. Si c’est vraiment le genre de façon dont t’aimes occuper ton temps, écris-moi, j’ai une couple de bons livres à te suggérer.

Bon, pis maintenant que tu sais à quel point t’as de l’impact sur les réseaux sociaux, va donc l’utiliser à bon escient en partageant cet article! ;)

Les opinions politiques exprimées dans cet article reflètent les croyances de l’auteure et ne sont pas nécessairement partagées par Nerdies.

Vidéo récente
- NERDIES | 100% ADOS

30 choses à faire absolument avant tes 18 ans

Plus de nerdies | 100% ados

6 bonnes raisons de faire un voyage humanitaire au secondaire

6 bonnes raisons de faire un voyage humanitaire au secondaire

5 activités extérieures pour profiter des dernières semaines de l’hiver

5 activités extérieures pour profiter des dernières semaines de l’hiver

Et toi, qu’est-ce que tu veux faire plus tard?

Et toi, qu’est-ce que tu veux faire plus tard?

Populaires

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Nerds -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
10 signes que c’est terminé

10 signes que c’est terminé

Valerie Landry -