All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Coup de coeur francophone 2015 : retour à mi-parcours

Par Nerds – le dans Divertissement

Cette fin de semaine chez les Nerds, on a littéralement vibré au rythme de la langue de Molière grâce au Festival Coup de coeur francophone. Comme vous l’a déjà relaté ma collègue nerdie Marie-Pier Hamon, c’est l’intense Francis Faubert et le truculent Bernard Adamus qui ont inauguré les festivités jeudi dernier au Club Soda. Mais ce spectacle n’était pas le seul du lot; présent dans une dizaine de salles à Montréal, le festival fait découvrir plusieurs artistes chaque soir, que ce soit par exemple à l’Esco, au Lion d’Or ou au Divan Orange. Retour à mi-parcours sur une programmation foisonnante.

Crédit : Amélie Hubert-Rouleau
Vincent Appelby, accompagné par Ariane Zita – Crédit : Amélie Hubert-Rouleau

C’est à l’Esco qu’a débuté jeudi mon propre Coup de coeur francophone. Vincent Appelby, jeune lavallois d’origine aux airs de cowboy scandinave y a présenté ses plus récentes compositions, en plus des chansons qui se retrouveront sur son album «En éveil», à paraître en 2016 (on vous tiendra au courant). L’ambiance de l’Esco, feutrée et rock tout à la fois, était appropriée pour ce show intimiste. Les pièces de Vincent traitent de façon tantôt douce, tantôt plus énergique d’amour et de perte. Le tout donne un amalgame folk-rock un brin mélancolique, aux accents pop catchy.

Le guitariste de longue date a invité sa collaboratrice de toujours, Ariane Zita, à venir interpréter la jolie «Faux bond», qu’on peut également écouter sur Youtube. Vincent a même surpris la blondinette en jouant une de ses propres compositions, qu’on peut écouter sur le LP «Oui mais non», lancé la semaine dernière sous l’étiquette Music Mansion Records. Une soirée bien agréable, toute en nuances.

Crédit : Amélie Hubert-Rouleau
Cou Coupé – Crédit : Amélie Hubert-Rouleau

Samedi soir, direction Quai des Brumes, pour le spectacle de l’étonnant Jacques Bertrand Jr., alias Cou Coupé. Un seul mot : libérateur.

Le drôle de pistolet a d’abord fait un premier set seul sur scène, accompagné par sa guitare électrique et sa voix rauque. Il en a ravit quelques-uns en jouant un morceau du groupe mythique Styx. Puis, c’est au fur et à mesure que la scène se remplissait (avec entre autre l’excellent Navet Confit à la basse) qu’on a réalisé le plein potentiel de ce band éclaté. Les chansons de Cou Coupé carburent au «folk-trash» et au blues avec une attitude résolument punk. Voir un show de Cou Coupé, ça rentre dedans, ça défoule, bref, c’est puissamment cathartique. 

Crédit : Amélie Hubert-Rouleau
Siméon – Crédit : Amélie Hubert-Rouleau

Dans un tout autre ordre d’idée, on s’est de nouveau transporté à l’Escogriffe dimanche pour une soirée folk qui avait de quoi réchauffer même les plus frileux. Siméon, jeune trentenaire natif de Trois-Rivières, a offert les pièces tirées de son EP «Les rayons de la ville», ainsi que d’autres chansons plus récentes, entouré de son full band.

La sensibilité de l’auteur-compositeur-interprète remue le dedans. Ses chansons abordent le quotidien avec justesse et simplicité. On l’a senti bien inspiré quand il a interprété «Les temps fous», une pièce de Daniel Bélanger, un artiste qui semble inspirer les textures qui traversent sa musique. Un bien beau moment musical.

Crédit : Amélie Hubert-Rouleau
Rosie Valland – Crédit : Amélie Hubert-Rouleau

C’est devant un Lion d’Or plein à craquer que la timide Rosie Valland a proposé mardi soir les morceaux de «Partir avant». Agrémentée par les ambiances sonores orchestrées par le très talentueux Jesse Mac Cormack, l’interprétation de Rosie était intense, presque incandescente. Les quatre musiciens ont réussi à créer une bulle de laquelle on n’avait plus envie d’émerger. C’était sombre, comme l’album d’ailleurs, sans être lourd. Une excellente performance!

Crédit : Amélie Hubert-Rouleau
Safia Nolin – Crédit : Amélie Hubert-Rouleau

Deuxième tête du programme double du Lion d’Or ce soir-là, la toujours très touchante Safia Nolin. Elle a été comme on la connaît : espiègle, naturelle et authentique. Le charme a opéré devant une salle conquise. Le seul bémol qu’on pourrait évoquer : on aurait aimé plus de variations pendant le spectacle. Les chansons folk douces-amères ont bien été mises en valeur par le jeu de Joseph Marchand à la guitare électrique, mais elles pourraient bénéficier d’un accompagnement plus «volumineux». Somme toute, très belle heure passée en compagnie de la nouvelle coqueluche du folk.

Coup de coeur francophone se poursuit jusqu’au 15 novembre. À suivre sur Les Nerds pour nos impressions sur les prochains shows!

Par Amélie Hubert-Rouleau
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Vidéo récente
- Divertissement

Retrouve ta motivation et ton énergie grâce à ces 15 films

Plus de divertissement

5 règles de politesse à suivre pendant un spectacle de musique

5 règles de politesse à suivre pendant un spectacle de musique

Marie-Pier Hamon -
4 trucs pour planifier un pique-nique zéro déchet

4 trucs pour planifier un pique-nique zéro déchet

Nerds -
5 applications pour les amateurs de bières

5 applications pour les amateurs de bières

Marie-Pier Hamon -

Populaires

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Nerds -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
10 signes que c’est terminé

10 signes que c’est terminé

Valerie Landry -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.