All time BetterBe Branchez-vous Carrières

À toi qui veux être bien seule avant d’être à deux

Par Laurie Belletête – le dans Amour, Bien-être, Sexe
En ce moment, j’ai le cœur glacé. Mon cœur n’a pas envie de ressentir des papillons et des sentiments. Il n’a pas envie de se faire réchauffer par un autre cœur. Il préfère être seul qu’être accompagné. Il a envie de beaucoup d’espace et d’une trop grande liberté. Il a peur aussi, il a peur d’être déçu à nouveau par des cœurs compliqués et blessés. Pour se protéger, mon cœur reste distant et fermé. Il a peur de faire confiance, il a peur de prendre des risques et il a surtout peur des cœurs chaleureux qui pourraient venir le réchauffer.

J’ai envie de laisser mon cœur glacé pour l’instant, car je n’ai pas envie que tu sois dans mes pensées tout le temps. Je n’ai pas envie que tu sois la première chose à laquelle je pense en me levant et la dernière en me couchant. Je n’ai pas envie de développer des sentiments qui pourraient devenir plus grands que les tiens. Je n’ai pas envie d’attendre après tes «textos» et je n’ai surtout pas envie d’être déçue à chaque fois que je regarde mon cellulaire et que ton nom n’y apparaît pas. Je n’ai pas envie de me changer à maintes reprises avant nos rendez-vous pour essayer de te plaire encore plus. Je n’ai pas envie de constater à quel point je pourrais me sentir bien et en sécurité dans tes bras. Je n’ai pas envie que tu deviennes la plus grande source de mon bonheur et la source principale de mes petits malheurs aussi.

Cependant, au fond de moi, je le sais que tu pourrais me rendre heureuse. Je le sais que tu pourrais me faire beaucoup de bien. Je le sais que nous deux, ça pourrait être simple si je ne cherchais pas à compliquer le tout. Je le sais que ton corps pourrait me réchauffer la nuit quand j’ai froid. Je le sais aussi que mon sourire goûte meilleur quand je suis en ta présence. Je le sais que je pourrais trop aimer jouer dans tes cheveux un peu frisés. Je le sais que tu pourrais faire rire mes amis si je décidais à t’inviter à l’une de mes soirées. Je le sais qu’avec un peu de temps, tu pourrais devenir mon humain préféré.

Je m’excuse de ne pas avoir envie que tu le deviennes. Je m’excuse de ne pas te vouloir à temps plein. Je m’excuse d’être froide, peu bavarde et tellement indépendante la plupart du temps. Je m’excuse aussi de ne pas te souhaiter bonne nuit à tous les soirs. Je m’excuse de ne pas être constante dans mes marques d’affection envers toi. Surtout, je m’excuse que mon cœur ne soit pas prêt à l’amour comme le tien l’est.

J’aimerais juste que tu saches que ce n’est pas parce que tu n’es pas assez ci ou pas assez cela que mon cœur reste glacé. Mon cœur n’est juste pas prêt à recevoir tout l’amour que tu pourrais lui donner. Mon cœur reste glacé, car il a besoin de se sentir complet à lui seul avant de recevoir ton amour. Mon cœur a besoin de rester seul pour faire le point sur ses besoins du présent et ses désirs du futur.

J’ai juste besoin d’apprendre à me connaître davantage avant d’en apprendre plus sur toi. J’ai besoin d’être complètement bien dans ma peau avant que tu la touches et la regardes. J’ai besoin de passer du temps seule avant de prévoir quand on va se revoir. J’ai juste besoin que tu me laisses le temps de m’habituer à ta présence. J’ai besoin d’apprendre à m’aimer davantage avant que toi, tu le fasses.

En attendant que mon cœur aille le courage de se faire réchauffer par le tien, je vais continuer de jouer dans tes cheveux un peu frisés en étant peu bavarde. Je vais continuer d’avoir froid les nuits que tu n’es pas là. Je vais continuer de laisser ma peur prendre le contrôle de mon cœur. Je vais continuer de me mentir sur mes sentiments envers toi.

J’espère que mon cœur souhaitera se faire réchauffer avant que le tien rencontre un autre cœur plus chaleureux, plus courageux et plus généreux que le mien. J’espère que tu seras encore là quand mon cœur ne voudra plus vivre avec sa solitude froide. J’espère aussi que ton cœur ne se transformera pas en un cœur glacial au contact du mien.

J’espère qu’un jour, je te laisserais être mon humain préféré.

Continuez votre lecture

À toi qui ne veux plus être Cendrillon

À toi qui ne veux plus être Cendrillon

Laurie Belletête -
A-t-on besoin d’être deux pour vivre?

A-t-on besoin d’être deux pour vivre?

Nerds -
À toi qui as peur de s’engager

À toi qui as peur de s’engager

Laurie Belletête -
À toi qui veux être à nouveau une adolescente

À toi qui veux être à nouveau une adolescente

Laurie Belletête -
Chère toi qu’il a aimée avant moi

Chère toi qu’il a aimée avant moi

Éliza Lafond -
À toi qui passe la soirée toute seule

À toi qui passe la soirée toute seule

Marilyne Jetté -
À toi, l’éternelle romantique

À toi, l’éternelle romantique

Laurie Belletête -
Le grand amour, une deuxième fois?

Le grand amour, une deuxième fois?

À toi qui ne mérites même pas d’être nommé

À toi qui ne mérites même pas d’être nommé

Sarah-Jane Vocelle -
Au pire, y’a sûrement du bonheur qui traîne dans une boîte d’objets perdus

Au pire, y’a sûrement du bonheur qui traîne dans une boîte d’objets perdus

Nerds -
À toi, la célibataire au coeur de pierre

À toi, la célibataire au coeur de pierre

Laurie Belletête -
Choisir d’être horticultrice en amour

Choisir d’être horticultrice en amour

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère

Au jour le jour, l’amour: Face au mur

Au jour le jour, l’amour: Face au mur

À toi qui angoisses de défoncer l’année toute seule

À toi qui angoisses de défoncer l’année toute seule

Joanie Hébert -