All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

A-t-on besoin d’être deux pour vivre?

Par Nerds – le dans Bien-être, Santé
Parfois, je me demande si être en couple est nécessaire pour être heureux.

Je suis le genre de fille qui se connait par cœur, qui a conscience de ses forces et de ses points à améliorer. Cependant, le célibat n’est pas toujours chose facile. Non pas parce que cela me rend jalouse de voir des couples autour de moi, mais plus parce que s’auto-encourager, s’auto-aimer et s’auto-juger n’est pas toujours évident. Même si l’on se permet de prendre du recul et d’analyser nos actes, et même si on arrive à être tout de même très fier de soi…rien ne remplace le soutien d’un être de son entourage.

Alone-145

De nos jours, les compliments sont comptés. On vit dans un monde où les gens pensent que le succès des autres enlève quelque chose au sien… Difficile de s’encenser mutuellement de compliments avec cette mentalité. Comme si, en disant à quelqu’un que tu la trouves belle, tu devenais soudainement moins belle. Comme si, en disant à quelqu’un qu’il fait bien son travail, le tien serait automatiquement dénigré. Rien de cela n’a du sens. J’ai l’impression que le seul endroit où c’est normal d’être complimenté sans rien attendre en retour, c’est…à la garderie ou à la maternelle. Parce que, là, c’est normal de te dire que t’es bon, que tu dessines bien, que ton enseignante est fière de toi.

Moi, j’ai envie que tous les emplois soient comme ça. Qu’on arrive à s’encourager entre nous, pour enfin être capable d’accepter que ce n’est pas nécessaire de dormir en cuillère avec quelqu’un ou de se réveiller avec des becs dans le cou pour se trouver dont bien bon et dont bien fin! Parce que, au final, même s’embrasser constamment ne remplace pas ces jolis mots si simples : «Je suis fier de toi». C’est facile de se le dire à soi-même ou se l’écrire sur un bout de papier, mais y reste que nos p’tits cœurs ont besoin de plus; pas nécessairement d’une dose quotidienne, juste des p’tits encouragements, des p’tites reconnaissances, par-ci, par-là.

L’ultime pour moi serait de trouver quelqu’un qui arrive à m’apporter un réconfort physique, mais aussi mental…spirituel peut-être aussi dans un sens. Tsé, le p’tit plus qui fait que quand tu regardes un film ou une télésérie, tu ne te dis pas : «Ça, y’a jamais personne qui m’a dit ça». Parce que non, ce n’est pas un conte de fées d’espérer qu’un jour l’homme ou la femme de tes rêves te dise : «Je t’aime pour ce que tu es et je t’aimerai pour ce que tu deviendras» ou «Mon amour, je suis fier de toi».

A-t-on besoin d’être deux pour être heureux?, je pense qu’on a besoin des autres parfois oui, mais pas nécessairement d’être en couple. Après tout, être en couple juste pour être en couple ne rend pas nécessairement plus heureux. Être en amour ne fait pas obligatoirement référence à être en couple. Je suis amoureuse de plein de choses, je suis passionnée, et ces passions sont suffisantes pour me combler. Ajoute à cela une famille et des amis, on n’est pas loin du bonheur total.

Donc c’est là que je pense que non, on n’a pas besoin d’être en couple pour être heureux, mais vivre seul, c’est une solide tâche…et à temps plein. Cependant, vivre seul ne doit pas rimer avec se résigner…ou ignorer. S’enfermer avec soi-même n’est pas la solution. Et ne pas être en couple, ne veut pas dire être seule. Moi, je suis de celle qui accepte le célibat, mais qui ne ferme pas la porte à une belle histoire avec quelqu’un. Mais comme on vit dans un monde où il est difficile d’avoir de la reconnaissance, j’ai besoin de quelqu’un qui comprend l’importance de reconnaître les efforts, les joies et les souffrances. L’empathie, tu dis? Non, pas rapport! Juste du gros bon sens, une capacité à voir au-delà des choses, tsé «vers l’infini et plus loin encore» que Buzz Lightyear disait. Buzz, mon ami, toi tu l’as compris la vie! T’as compris qu’après l’infini, y’a encore quelque chose et que, si on continue comme ça à se dénigrer les uns les autres, on n’arrivera jamais au bout des choses. Parce que oui, chialer, c’est plus facile que complimenter, MAIS assieds-toi donc avec toi-même et questionne-toi à savoir lequel des deux tu préfèrerais qu’on te fasse. Pas mal certaine que le compliment est plus recherché que le chialage.

Simplifie-toi la vie et accepte, accepte qu’autour de toi, y’ait des personnes bonnes dans ce qu’elles font, des personnes qui ne demandent pas de reconnaissance, mais qui pourraient en mériter si tu décides que, finalement, le succès des autres n’enlève rien au tien.

Par Julie Taillon
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Vidéo récente
- Bien-être

Devrais-tu essayer l'entraînement HIIT?

Plus de bien-être

4 trucs pour planifier un pique-nique zéro déchet

4 trucs pour planifier un pique-nique zéro déchet

Nerds -
L’ASMR: se détendre avec des bruits inusités

L’ASMR: se détendre avec des bruits inusités

Marie-Pier Hamon -
5 signes que le stress est en train de te rendre malade

5 signes que le stress est en train de te rendre malade

Nerds -

Populaires

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Nerds -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
10 signes que c’est terminé

10 signes que c’est terminé

Valerie Landry -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.