All time BetterBe Branchez-vous Carrières

T’es vraiment pas mon genre

Par Andréanne Beaupré – le dans Bien-être, Sexe
On a toutes « un genre » dans la vie. On a toutes déjà brouillonné l'homme/la femme de nos rêves dans notre tête. Le mien est grand. Assez grand pour que j'puisse mettre des talons de fefille quand il me sort au resto. Il a ben du poil dans face et les yeux verts, avec une p'tite garnotte dorée dedans. Il aime le pad thaï et écoute du Ben Howard en me cuisinant mes oeufs tournés-pas-pétés le matin après l'amour. Ce gars-là a vu tous les «Pirates of the Caribbean» et parfois, il me grab furtivement une fesse en passant près de moi.

Mais des fois, la vie est drôlement faite. Elle te fait croire que t’as besoin d’un p’tit brun aux cheveux longs qui t’ouvre les portes, doux et qui a fait le tour du monde.

Pis un jour, tu te rends compte que celui pour qui t’as envie de te mettre cute, celui qui rend tout plus simple et avec qui t’as envie de chanter à tue-tête du Simple Plan dans le char, c’est celui qui est pas ton genre. Il est baveux, désagréable même quand il veut. Il a une p’tite coupe à la mode, les cheveux blonds peut-être, et trouve que Jay Du Temple est pas si drôle que ça (wtf?!). Il connait presque aucune des tounes que t’écoutes et, le comble, il a les yeux bruns.

Et il te rend folle, dans tous les sens du terme.

Mais justement, c’est tout ce qui compte in the end, non? Il n’est pas parfait et tu le sais. Mais de tout ce qu’il est et tout ce qu’il n’est pas, de tout ce que les autres savent et ne savent pas, tu le connais pour vrai et c’est lui qui te manque à la fin de la journée.

holdingeachotherWeheartit

Parce que dans l’fond, on n’a peut-être pas de genre.

Parce que l’amour ne dépend pas de ce qui se trouve dans sa playlist du moment. Il ne se mesure pas au nombre de pays qu’il a visités ou de chemises carottées dans sa garde-robe. Il n’est pas conditionnel à la couleur de ses yeux et il peut ben manger ce qu’il veut.

Parce que l’amour, c’est bien plus que tout ça, mais c’est bien plus simple en même temps. Parce que tout ce qui importe, c’est comment l’autre te fait sentir. C’est d’avoir hâte d’être avec la personne, parce que tu es toi-même tout simplement quand elle est là. C’est quelque chose qui ne se commande pas, l’amour. Il ne se mesure pas, ne se planifie pas. Il se fait discret au début, s’installe tranquillement et te décrasse le coeur un peu plus chaque jour, jusqu’à ce que tu te rendes compte qu’il est là, bien établi malgré toi.

Et finalement, tu finis par te rendre compte que le p’tit brun qui aime les bébés chats te tente pu tant que ça.

Continuez votre lecture

Je ne crois pas à The One

Je ne crois pas à The One

Andréanne Beaupré -
Prendre le risque d’arrêter de vivre sur le ‘cruise control’

Prendre le risque d’arrêter de vivre sur le ‘cruise control’

Andréanne Beaupré -
Je t’aime de toute mon innocence

Je t’aime de toute mon innocence

Eve Bilodeau -
T’es pas parfait, thank god!

T’es pas parfait, thank god!

Noémie Laplante -
Le jour où tu l’as pas fait

Le jour où tu l’as pas fait

Nerds -
Je ne te dirai pas que t’es belle

Je ne te dirai pas que t’es belle

Ève Landry -
Je t’aime de toute mon indépendance

Je t’aime de toute mon indépendance

Eve Bilodeau -
Le syndrôme du couple battu

Le syndrôme du couple battu

Nerds -
Tu n’es pas folle

Tu n’es pas folle

Valerie Landry -
Mariage, bébés et conte de fées, vraiment?

Mariage, bébés et conte de fées, vraiment?

Je t’aime, mais capote pas avec ça!

Je t’aime, mais capote pas avec ça!

J’ai oublié de prendre soin de moi

J’ai oublié de prendre soin de moi

Andreane Viau -
À toi, mon creux de vague

À toi, mon creux de vague

Cynthia Lauzé -
Je ne veux plus être une Madame

Je ne veux plus être une Madame

Mon amour, tu es malade

Mon amour, tu es malade