All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Fini le baccalauréat, maintenant il faut trouver un emploi!

Par Nicolas Sipak – le dans Carrière, Productivité

Te voilà. Milieu du mois de mai. Fini le baccalauréat. Fini les études. C’est donc le temps de passer à la recherche d’un emploi, préférablement ton emploi de rêve.

Crédit photo : www.myworldofwork.co.ukmyworldofwork.co.uk

Alors, comment faire? Je ne vous le cacherai pas, le CV est un des outils privilégiés pour faire valoir sa candidature. Il est important puisqu’il résume l’ensemble de notre parcours professionnel.

Je vais vous poser une question : selon vous, combien de temps passe en moyenne un employé des RH à scruter un CV ?

Réponse : 11 secondes (source : lesaffaires.com).

Cela veut donc dire qu’une personne a environ 11 secondes pour être convainquant, par son CV, qu’elle serait la candidate idéale, et parfois dans une pile de 100 candidatures.

Débutons.

Miratech.fr, une entreprise en conseils UX (expérience utilisateur) et de tests utilisateurs, a fait une recherche sur ce qui est regardé sur le CV d’un candidat. Ce sont les conclusions de cette entreprise que je prendrai pour faire valoir divers points quant au contenu du CV. Il importe de noter qu’il s’agit d’une étude française et ce qui a été étudié est le mouvement des yeux.

Question : Faire un CV par expérience ou par compétence ?

Crédit photo : miratech.frMiratech.fr

Réponse : Selon Miratech, il est préférable de faire un CV par expérience. Il est vrai que faire un CV par compétence peut nous démarquer, cependant faire un CV par expérience permet au recruteur de scruter rapidement ce qu’il veut aller obtenir comme information sans se casser la tête. Un recruteur est un habitué de la structure par expérience, ainsi un CV par compétence peut être déstabilisant et peut conséquemment ne pas être scruté comme il se doit.

Passons à la prochaine image.

Crédit photo : miratech.frMiratech.fr

Sur cette image, on y voit le mouvement des yeux d’un recruteur (le rouge représente les zones qui ont été les plus regardées). Ceci renvoie aux pourcentages que l’on retrouve à l’image précédente. Ce qui semble intéresser se retrouve à gauche du CV et ce qui est à droite n’est presque pas survolé. Ce qu’on devrait en conclure : les mots (souvent des verbes d’action) à gauche d’un CV jouent un rôle capital dans la considération de la candidature. Il importe alors de les choisir avec minutie.

À noter: il importe de mentionner qu’au Québec, on ne met pas sa photo sur son CV.

Une dernière image.

Crédit photo : miratech.frMiratech.fr

Il n’y a même pas 10 lignes, je disais que ce qui était à gauche revêtait d’une grande importance et me voilà en train de vous démontrer tout le contraire avec cette image qui montre le mouvement des yeux se promenant des deux côtés du CV. Pourquoi? En raison de la mise en page qui guide le recruteur dans sa lecture en y introduisant un fil conducteur qui le mène à regarder à droite ET à gauche.

En somme, ce qui est important à retenir est que l’objectif n’est pas de mettre tellement d’information au point de perdre le recruteur, mais plutôt de bien présenter son contenu pour en faciliter la lecture. La personne au recrutement cherche parfois certaines compétences pour le poste en question et une fois repérées, prendra quelques moments additionnels pour voir le reste du contenu plus en profondeur.

Pour terminer, je vous donne une série de trucs pour faire valoir la présentation de son CV :

Longueur: Tenter de s’en tenir à un maximum de 2 pages.

Espace: Enlever la ligne du haut où l’on y voit « curriculum vitae » souligné en gras. Ceci permet de sauver une ligne et il s’agit d’une évidence.

Police: Opter pour une police plus sobre.

L’écriture en lettres attachées est donc à éviter. C’est agressant à lire et difficile à décortiquer rapidement.

Comic Sans c’est non.

Times New Roman, ça passe, mais c’est très standard. C’est pas long explorer les différentes polices sur Word. N’ayez pas peur d’aller dans le Garamond, Calibri, Baskerville Old Face, Palatino Linotype, etc.

Gras: Utiliser le gras où c’est approprié permet de donner un fil conducteur au CV, guidant le lecteur sur certaines sections ou certains mots-clés ici et là (ex. : langues, logiciels, mots en lien avec le domaine, etc.). Ceci devrait être personnalisé selon le poste et l’entreprise.

Mise en page : Par mise en page, j’entends l’utilisation des marges, de tabulations, de retraits, etc. Ceci permet de jouer avec la disposition du contenu du CV. On l’a vu sur la dernière image, ceci peut réellement guider un recruteur et parfois la différence entre sa candidature et celle d’un autre est le temps pris pour analyser le CV.

Constance: La constance est le fait d’uniformiser son CV. Autrement dit, si une personne décide de mettre son titre de poste en gras, le nom de son entreprise en italique et ses années de service à droite, elle le fera ainsi pour l’ensemble de ses postes passés. Pourquoi? Encore une fois, c’est que ceci guide le lecteur en délimitant les diverses sections et expériences.

Puces: Privilégier les puces en décrivant ses tâches et ses expériences. Ceci permet de résumer l’information et de mettre de l’avant les points-clés. Être concis rend la présentation beaucoup plus attrayante. Plus un CV est épuré, plus c’est facile de s’y retrouver.

La chronologie inversée est généralement plus appréciée.

Expériences pertinentes ou non?: Ce ne sont pas toutes les expériences qui sont pertinentes. Par exemple, l’emploi qui a duré un mois peut devenir un feu rouge pour un recruteur, à moins d’avoir une raison valable (ex. : contrat de traduction). Au contraire, ce ne sont pas toutes les expériences qui ne sont pas pertinentes. Par exemple, avoir travaillé dans une chaîne de restauration rapide pour une durée de 2 ans ne semble peut-être pas la meilleure expérience à faire valoir pour se trouver un emploi en génie des eaux, par contre il s’en dégage une qualité intéressante : la stabilité, voire la loyauté face à son employeur.

Implication scolaire, implication sociale, bourses, activités parascolaires : Ton implication étudiante, tes expériences de bénévolat et tes activités parascolaires peuvent être des éléments pertinents à ajouter dans une section potentiellement intitulée ‘’Implication sociale et autres expériences’’. Ça peut sembler banal, par exemple, d’inclure son expérience à titre de coach d’hockey, mais dans un domaine où la conciliation entre deux partis différents est clé, ça peut résonner comme une expérience pertinente aux yeux du recruteur.

Courriel : Si ce n’est pas déjà fait, on ne le dira jamais qu’il faut changer son courriel que l’on a fait au secondaire. J’éviterais aussi d’ajouter mon année de naissance dans mon courriel.

Relis-toi. Une fois, deux fois, trois fois. Demande à un ami ou à une personne de ton entourage de te relire pour corriger et/ou pour nous donner une rétroaction.

Bonne chasse!

Vidéo récente
- Carrière

Comment tourner tes défauts en avantages en entrevue

Plus de carrière

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Amélie Desmarais -
Le bonheur est dans le changement

Le bonheur est dans le changement

Karine Boileau -
Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Marie-France Poulin -

Populaires

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
L’histoire des pas amoureux

L’histoire des pas amoureux

Stephanie Bureau -