All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

4 conseils pour mieux décoder les offres d’emploi

Par Sarah Dufresne – le dans Carrière, Productivité, Vie étudiante
Quand on a de la difficulté à se trouver un emploi après son baccalauréat, ça peut paraître décourageant de lire des offres d’emploi en ligne qui ne nous semblent pas claires ou encore, qui ne semblent pas correspondre à notre profil, à notre expérience et à nos compétences.
Source d’image : Ollyy Shutterstock

Rédigées par des gestionnaires qui ne connaissent pas toujours la réalité des postes disponibles, la plupart des offres peuvent laisser place à l’interprétation ou paraître trop alléchantes. Dans tous les cas, ne vous découragez pas pour autant puisque la plupart des entreprises vont regarder votre candidature dans son ensemble. Ainsi, tentez votre chance même si vous ne correspondez pas à 100% aux exigences. Il est vrai que les recruteurs vont vouloir repêcher le meilleur candidat, mais dans le pire des cas, vous ferez partie de leur banque de CV et peut-être qu’il y a aura un autre poste d’ici quelques mois qui correspondra mieux à vos besoins et à ceux de l’entreprise, qui sait?

Avant tout, voici quelques conseils afin de démystifier le jargon des entreprises et décrypter leurs offres d’emploi :

1 – Se poser les questions nécessaires sur l’entreprise

Comme mentionné ci-haut, avant de baisser les bras, fiez-vous à votre première impression. Si dans l’ensemble vous jugez que vous êtes fait pour le poste, vous n’avez rien à perdre; tentez votre chance.  Si au contraire, vous n’êtes pas certain, posez-vous la question : «Est-ce que j’aime la culture et les valeurs de l’entreprise?». Justement, avant de postuler pour un emploi, il serait intéressant de vous demander si vous avez vraiment envie de travailler pour cette entreprise : «Ai-je les qualifications, la technicité et l’expérience nécessaires au poste?», « Les conditions de travail, le salaire, les horaires me conviennent-ils?», etc. Si l’offre d’emploi ne correspond pas réellement à vos attentes et à vos besoins, inutile de poser votre candidature. Pour savoir si l’offre s’accorde avec vos critères, vous pouvez aussi :

– Consulter le site de l’entreprise et leur page Facebook :

Afin de mieux connaître leurs activités, leurs projets et réalisations et leur mission.

– Appeler l’entreprise pour aller chercher des réponses ou clarifier des informations :

Sauf s’il y a avis contraire, rien ne vous empêche de téléphoner le département des ressources humaines pour en apprendre davantage sur l’entreprise et sur le poste convoité.

– Contacter des gens qui ont déjà travaillé ou qui travaillent pour l’entreprise :

Via les médias sociaux et sur le réseau professionnel par excellence : LinkedIn, contactez les employés de l’entreprise pour mieux comprendre votre rôle au sein de l’entreprise.

2- Trier les informations en ce qui concerne le rôle de l’employé et les tâches demandées

Dans une offre d’emploi, il faut savoir différencier les compétences qui sont primordiales, voir obligatoires et indispensables et celles qui seraient considérées comme des «atouts» pour mieux vous positionner face à ces offres.

Petit conseil : Ne renoncez jamais à une offre d’emploi parce que vous n’avez pas toutes les compétences ou les qualités décrites dans l’annonce. Pourquoi? Parce que l’employeur sait très bien qu’il recevra un bon nombre de CV où les candidats ne sont pas parfaits! D’ailleurs qui l’est?

N’oubliez pas qu’on considère votre candidature dans son ensemble et non pas sur les détails très pointus. Au Québec, on favorise davantage l’expérience que la scolarisation.  Ainsi, si dans l’offre d’emploi, on indique pour les qualifications requises : «domaine X ou toute autre formation jugée pertinente ou équivalente» et que vous avez un diplôme universitaire dans un autre domaine connexe: allez-y, essayez-vous! L’important c’est d’être capable de se justifier par la suite.

– Les critères obligatoires

Le vocabulaire qui décrit les compétences obligatoires n’est pas utilisé par hasard, c’est une nécessité pour être embauché.

Exemples de vocabulaire utilisé pour les compétences recherchées :

«impératif», «exigé» et «indispensable»

– Les critères subjectifs

À l’inverse, les expressions plus nuancées offrent davantage de latitude. Si vous possédez ces compétences, c’est tout simplement un plus. Si vous ne les avez pas, ne soyez pas pessimiste et tentez votre chance quand même!

Exemples de vocabulaire utilisés pour les compétences subjectives :

«souhaité», «apprécié», «serait un plus» et «serait un atout»

Ces critères, même s’ils sont subjectifs, demeurent importants et à considérer dans votre lettre de présentation.

3- Identifier les formules floues à clarifier lors de l’entrevue

Des exigences ou des responsabilités qui sont ambigües, il y en a à la tonne dans les offres d’emploi.  Afin de clarifier ces zones grises, pourquoi ne pas poser les questions nécessaires lors de votre entrevue!

Voici quelques exemples accompagnés de questions pour vous aider à mieux comprendre l’emploi pour lequel vous postulez :

– «Environnement stimulant» : Qu’est-ce qu’un environnement stimulant pour l’employeur vs pour l’employé? Ainsi, un environnement stimulant pour en employeur peut ne pas l’être pour le candidat qui sollicite un emploi.

– «Joignez une entreprise en pleine expansion» : A-t-on le temps de me former?

– «Possibilité de faire quelques heures supplémentaires» : Le soir, les fins de semaine? Ai-je le droit de refuser?

– «Compétence de leadership, un atout» : Quel sera mon niveau d’intervention plus précisément? Puis-je obtenir des exemples concrets des tâches demandées?

 – «…et toutes tâches connexes» : Puis-je avoir des exemples concrets des mes responsabilités?

– «salaire à négocier» : Ai-je vraiment la chance de négocier ou est-ce un salaire fixe?

4- Éviter les pièges

Certains employeurs peuvent parfois exagérer leur offre pour attirer des profils plus intéressants ou plus expérimentés. Méfiez-vous donc des  fameuses «possibilités», en voici un exemple :

«Salaire X avec possibilité de primes ou de bonus» : Est-ce une vraiment une «possibilité» ou tout simplement une fausse offre pour attirer les candidats?

Pour conclure, n’acceptez pas un emploi juste parce que vous avez besoin d’argent et que vous voulez trouver une job à tout prix. Prenez plutôt le temps de choisir un emploi qui vous convient tout en gardant vos objectifs en tête.

Bonne chance dans votre recherche!

Vidéo récente
- Carrière

Comment tourner tes défauts en avantages en entrevue

Plus de carrière

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Amélie Desmarais -
Le bonheur est dans le changement

Le bonheur est dans le changement

Karine Boileau -
Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Marie-France Poulin -

Populaires

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
À toi avec qui ça n’a pas marché…

À toi avec qui ça n’a pas marché…

Nerds -