All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Massive Open Online Classrooms: La prochaine révolution en éducation

Par – le dans Divertissement
Êtes-vous dans le clan des personnes qui ont besoin d’être «obligées» à assister à leurs cours en classe ou faites-vous partie des celles qui se proclament auto-motivées, n’ayant aucune difficulté à enchaîner leurs devoirs sur une base volontaire? Dans ce dernier cas, avez-vous déjà songé à emprunter la vague des Massive Open Online Courses (MOOCs)?

Ces cours massifs en ligne ne datent pas d’hier. En effet, nous n’avons qu’à penser à la TÉLUQ ou encore à [email protected]. Les cours massifs en ligne sont cependant très différents. Bien que cela fait déjà plusieurs années qu’ils existent, aujourd’hui des universités telles que Harvard, Yale, MIT et plusieurs autres offrent certains cours spécifiques à quiconque est désireux d’apprendre de l’élite académique. Il y a des milliers de cours offerts actuellement à travers de multiples plateformes d’apprentissage en ligne, ce qui rend cette tendance bel et bien réelle, mais aussi prometteuse à l’échelle globale.

Un nanodegré, ça vous dit?

Dans le futur, nous entendrons de plus en plus de gens crier sur les toits qu’ils possèdent un nanodegré à la place d’un baccalauréat. Vous ne savez pas ce que c’est? Pas d’inquiétude, au moment même où je rédige ce texte, mon logiciel Word ne cesse de me souligner ce mot en rouge. En gros, un nanodegré est une certification en ligne que l’on peut acquérir après 6 et 12 mois d’étude, sans avoir à quitter son emploi (les cours occupent de 10h à 20h par semaine) pour 200$ par mois. Actuellement proposée en partenariat entre Udacity et AT&T, cette certification vise à enseigner de la programmation basique afin d’occuper des postes dans des compagnies qui reconnaissent ce programme, telles que Google, Facebook, SalesForce et plus encore. Pourquoi la programmation avant tout? Tout simplement parce que la technologie est l’industrie du futur et que plusieurs grosses compagnies incitent les jeunes à acquérir une base en programmation dès leurs débuts à l’école. Il existe aussi des entreprises telles que Codeacademy.com qui vous permettent d’apprendre ce langage pendant vos temps libres. Sachez que même Barack Obama a appris à écrire quelques lignes de code!

www.wired.com
Source d’image: wired.com

Qu’est-ce que les MOOCs signifient pour le futur de l’éducation?

Actuellement, il y a quelques joueurs majeurs dans les cours en ligne: UdacityKhan Academy ou encore Coursera. Udacity, qui offre le nanodegré, veut offrir l’opportunité aux compagnies d’alimenter les cours en fournissant elles-mêmes les compétences requises pour travailler à l’intérieur de leur entreprise. Ces programmes visent tout d’abord les étudiants qui ne peuvent se payer un niveau de scolarisation plus élevé.

Je vous invite à déployer vos sens aiguisés de visionnaires pour quelques instants. Imaginez l’impact planétaire que les MOOCs peuvent avoir sur les 4 milliards de personnes qui n’ont pas accès à un niveau d’éducation comme le nôtre. Bill Gates l’a mentionné lui-même: «This is the golden era of learning, thanks to massive open online courses and easy access to information». Un niveau d’éducation planétaire assez élevé peut nous aider à diminuer la violence, à mieux comprendre les enjeux planétaires et à y répondre de façon plus efficace, avec une meilleure collaboration entre les pays. Êtes-vous capables d’imaginer toutes les avancées technologiques que l’humain pourrait accomplir si chacun avait l’éducation requise pour poursuivre ses rêves? Qu’en pensez-vous? Cette avenue est extrêmement prometteuse et le boom devrait débuter en 2030, selon les experts.

Les MOOCs et la réalité virtuelle: un match parfait

Le boom se réalisera de façon très probable, et pour cela remerciez la réalité virtuelle. En effet, tout le monde a au moins entendu parler une fois d’Oculus Rift. Véritable pionnier en réalité virtuelle, celui-ci a été acquis par Facebook le 21 juillet 2014 pour un peu plus de 2 milliards de dollars. Pour vous mettre dans le bain, sachez qu’actuellement, Facebook travaille sur le développement d’une application en réalité virtuelle. Nous ne savons pas encore de quoi il s’agit, mais cela démontre à quel point la prochaine révolution est à nos portes.

Spéculons un peu. Imaginez vous réveiller un beau matin, à l’été 2030, et que le seul geste que vous avez besoin de faire pour aller à l’université est de mettre un casque afin d’être projeté dans une classe virtuelle où vous pouvez assister à votre cours dans le confort de votre lit. On ne peut s’empêcher de réfléchir aux impacts que cela aura sur les universités physiques qui sont, surtout au Québec aujourd’hui, privées de millions de dollars en subvention. Et qu’en est-il des étudiants à l’étranger? Tout récemment, nous avons entendus le gouvernement québécois dire qu’il triplera les frais de scolarité des Français. Soudainement, les cours massifs en ligne deviennent extrêmement intéressants pour assurer un niveau d’éducation similaire, mais à une fraction du prix. C’est à se demander comment les universités actuelles pourront demeurer compétitives lorsqu’elles seront confrontées à l’expansion des MOOCs. Certains me diront que les universités physiques vont toujours exister, car la recherche s’y fait et je suis tout à fait d’accord avec cette position. Cependant, leur rôle va probablement subir une transformation, tout comme ce sera le cas avec le rôle des banques dans notre économie avec l’éclosion de la monnaie virtuelle (bitcoin).

Untitled
Source d’image: oculus.com

Toute cette technologie prometteuse nous incite à voir la vie avec des lunettes roses, mais qu’en est-il réellement? Il y a de cela 3 ans, le co-fondateur d’Udacity et inventeur du véhicule autonome de Google ainsi que de Google Glass, Sebastian Thrun, a offert son cours de Stanford sur l’intelligence artificielle à plus de 180 000 étudiants autour de la planète. Depuis, près de 8 millions d’étudiants se sont inscrits aux cours massifs en ligne. En 2014, la moitié des inscrits ont terminé seulement une séance de cours parmi le programme complet et uniquement 4% d’entre eux ont finalisé le cours. Clairement, il y a un problème et celui-ci demeure l’ultime défi des cours en ligne: l’engagement. On utilise souvent le fameux jeu vidéo Minecraft, récemment acquis par Microsoft pour la somme de 2,5 milliards de dollars, à des fins éducatives dans le but d’aider à multiplier par 10 l’engagement des étudiants. Les experts espèrent qu’avec la réalité virtuelle, nous posséderons enfin une façon exceptionnelle de capturer l’attention des étudiants comme jamais les livres ne réussiront à le faire.

Le futur de l’éducation en apprentissage n’est pas une question d’accessibilité, mais plutôt une question de savoir comment combiner ce qui fonctionne hors ligne avec les possibilités infinies de la technologie. Les experts en pédagogie sont toujours à la recherche de la formule parfaite, mais les ingrédients demeurent les mêmes: susciter l’intérêt et la motivation des élèves pour les faire apprendre en explorant, avec un support exceptionnel des professeurs.

Plus de divertissement

10 cadeaux originaux à offrir pour un shower de bébé

10 cadeaux originaux à offrir pour un shower de bébé

Les 10 meilleures auditions de X Factor de tous les temps !

Les 10 meilleures auditions de X Factor de tous les temps !

Netflix Canada: nouveautés disponibles en novembre 2019

Netflix Canada: nouveautés disponibles en novembre 2019

Populaires

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Et toi, t’as couché avec combien de gars dans ta vie?

Et toi, t’as couché avec combien de gars dans ta vie?