All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Pourquoi conjuguer entrepreneuriat et études universitaires

Par – le dans Girlboss

Note éditoriale: Alexandre Labrèche est cofondateur de Zooloom, une application Web ayant pour but de connecter les étudiants universitaires différemment.

Tu songes à te lancer en affaires, mais conjuguer études et entrepreneuriat te semble être du suicide? Tu as probablement déjà sondé ton chum ou ta blonde, tes professeurs, tes parents voir même tes collègues de classe à savoir si c’est un bon move à faire, mais les réponses que tu as reçues devaient probablement être mixtes, même qu’elles ne t’ont pas vraiment aidé à prendre ta décision.

Se poser des questions c’est normal, car lorsqu’on se lance dans cette aventure, c’est à destination inconnue. L’inconnue effraie, mais l’inconnu regorge d’opportunités. Ayant décidé de cofonder une entreprise au tout début de mon baccalauréat, c’est cette envie d’explorer de toutes nouvelles possibilités d’innovations qui m’a donnée le goût de sauter à pieds joints dans cette merveilleuse aventure. Chaque étudiant entrepreneur doit trouver sa motivation pour s’y lancer, mais malgré tout cela demeure une décision difficile. Trois ans plus tard, notre équipe opère toujours la même entreprise et laissez-moi vous dire qu’entreprendre pendant ses études scolaires sera la meilleure décision de votre vie.

source:universentreprises.fr
source: universentreprises.fr

L’entrepreneuriat, c’est apprendre l’école de la vie

L’école de la vie a aussi sa matière de nous enseigner. Se lancer en affaires, c’est savoir célébrer les bons coups, mais c’est aussi apprendre à vivre avec les échecs. Par contre, l’entrepreneuriat a sa sombre réalité: 8 entreprises sur 10 qui démarrent connaissent l’échec. C’est normal, car une startup tente de trouver un modèle d’affaires innovateur et fonctionnel pour ensuite capitaliser sur celui-ci afin d’être plus compétitive.

Que ce soit pour réinventer un modèle d’affaires, un procédé ou développer une nouvelle technologie, cela exige de tester une hypothèse. Là où l’échec se fait sentir, c’est lorsque l’hypothèse ne reflète pas la réalité de la population et que l’on s’en rend compte souvent trop tard, d’où le taux d’échec si élevé. Lorsqu’on est étudiant à l’université, on baigne dans un environnement d’apprentissage et, pour plusieurs, on habite toujours sous le toit de nos parents sans trop d’obligations monétaires ni de responsabilités. C’est d’ailleurs cet avantage qui permet aux étudiants de risquer beaucoup, car ils n’ont souvent rien à perdre, mais tout à gagner et que ça ne fait qu’ajouter des cordes à leur arc lorsqu’ils seront prêts à croître ou attaquer le marché du travail. C’est cette combinaison d’apprentissage théorique (cours universitaires) et pratique (entrepreneuriat) qui prépare réellement l’étudiant à succéder dans ses aspirations professionnelles.

Bénéficier de l’expertise de ses professeurs

Vos professeurs ne font pas seulement qu’enseigner. Trop souvent dans mon cheminement entrepreneurial j’ai été confronté à des problématiques qui exigeaient des connaissances pratiques en marketing, finance, mise en marché de produit, etc. Mes professeurs se sont avérés les meilleurs conseillers pour participer au succès de notre entreprise.

Être entrepreneur, c’est souvent naviguer dans le brouillard, car on ne sait pas trop si la direction prise est la bonne et vos professeurs sont une véritable mine d’or d’information que très peu d’entrepreneurs ont la chance de pouvoir bénéficier. Alors, exploitez cet avantage!! Dans la pire des situations, s’ils ne peuvent pas répondre à votre question, ils se feront un plaisir de promouvoir votre entreprise lorsque vous serez en quête de croissance.

L’université est l’endroit parfait pour trouver un partenaire d’affaires

Trouver un partenaire d’affaire, c’est un peu comme trouver sa blonde (si tu es célibataire) ou sa deuxième blonde (si tu es en couple). Il faut que cette personne soit non seulement très loyale, mais qu’elle soit tout autant passionné que toi par le projet, car ce ne sera pas nécessairement toujours une heureuse balade et la dernière situation dans laquelle tu veux te retrouver est lorsque tes partenaires clés quittent l’entreprise.

Ce qui est extraordinaire à l’université, c’est le bassin de personnes aux multiples compétences et spécialisations qui se retrouve près de toi chaque jour de la semaine. C’est crucial de se lancer en affaires avec la bonne équipe et l’université est probablement le meilleur endroit pour la constituer.

L’université t’aide à propulser ton entreprise

De plus en plus les universités investissent dans l’entrepreneuriat. C’est une forte tendance au Québec actuellement et c’est normal, car notre génération a la chance de démarrer une entreprise pour moins de 500$ grâce à l’internet, l’accessibilité à l’information et la mondialisation.

Chaque université investie dans les meilleurs projets de ses étudiants par l’entremise de leur centre entrepreneurial. Nous n’avons qu’à penser au Centre d’Entrepreneuriat de l’UQÀM, l’incubateur District 3 à Concordia, le Centech de l’ÉTS et l’Institut d’Entrepreneuriat à HEC pour n’en nommer que quelques-uns. Ces programmes sont essentiels au succès de votre startup, car non seulement ils sont en mesure d’y injecter des fonds par l’entremise de concours, mais ils offrent une visibilité incroyable tant au niveau du réseau entrepreneurial de Montréal que celui de votre université.

source: p2er.univ-reunion.fr
source: p2er.univ-reunion.fr

Conjuguer entrepreneuriat et études universitaires, ce n’est pas du suicide. Ce n’est pas non plus friser la folie. Est-ce que c’est facile? Non. Est-ce un défi de taille? Absolument, car tu es maître de tes propres ambitions et ton entreprise va croître selon l’énergie, l’ambition et la passion que tu veux bien y investir. Je dis investir, car c’est le meilleur investissement que tu feras dans ta vie suivant l’école.

Démarrer une entreprise, c’est comme faire un baccalauréat en marketing, en finance, en ressources humaines, en management, en gestion des opérations, mais en parallèle avec tes études. C’est aussi utiliser tes connaissances acquises dans tes cours pour les appliquer en pratique, dans ta startup.

Entreprendre et étudier à l’université, c’est confronter les embûches professionnelles tôt dans sa vie. C’est aussi développer un plus grand réseau de connexion; c’est accomplir un rêve. C’est aussi contribuer à faire évoluer la société, mais aussi alimenter une meilleure qualité de vie pour nous tous, les humains. Entreprendre et étudier à l’université, c’est évoluer en quatrième vitesse.

Continuez votre lecture

6 réalités quand tu démarres ton entreprise durant tes études

6 réalités quand tu démarres ton entreprise durant tes études

Charles L'Heureux -
On célèbre l’entrepreneuriat avec Pros au féminin

On célèbre l’entrepreneuriat avec Pros au féminin

Karl Boulanger -
Partager ses idées entrepreneuriales est judicieux

Partager ses idées entrepreneuriales est judicieux

-
Appliquer à la maîtrise : pourquoi et comment ?

Appliquer à la maîtrise : pourquoi et comment ?

Sarah Morissette -
Portrait d’entrepreneur : Terence Tyr et l’avenir du babillard

Portrait d’entrepreneur : Terence Tyr et l’avenir du babillard

Nerds -
Inspiration Inc., le podcast qui éveillera l’entrepreneur en toi

Inspiration Inc., le podcast qui éveillera l’entrepreneur en toi

Andreane Viau -
J’ai fini mes études et j’ai la chienne

J’ai fini mes études et j’ai la chienne

La virtual startup, un concept dont tu dois parler à ton boss!

La virtual startup, un concept dont tu dois parler à ton boss!

-
Comment choisir son programme d’études?

Comment choisir son programme d’études?

Nerds -
CAIUM: « Et toi, pourquoi t’es là, pourquoi tu fais des études ? »

CAIUM: « Et toi, pourquoi t’es là, pourquoi tu fais des études ? »

Nerds -
Confessions d’un dropout universitaire

Confessions d’un dropout universitaire

Kevin Sauvé -
Pourquoi choisir l’entrepreneuriat?

Pourquoi choisir l’entrepreneuriat?

Chloé Néron -
Entrepreneuriat : Créer l’emploi de ses rêves

Entrepreneuriat : Créer l’emploi de ses rêves

Andreane Viau -
Génération Y, pionnière d’une économie de partage qui va prospérer

Génération Y, pionnière d’une économie de partage qui va prospérer

-
Rater ses études ou bien «réussir en dehors du système»

Rater ses études ou bien «réussir en dehors du système»

Marine Villomé -