All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Avec ou sans poils, on te trouve belle pareil

Par Marie-Pier Hamon – le dans Beauté
«Je me souviens, quand j’avais 10 ou 11 ans, j’avais un petit duvet au-dessus de la lèvre supérieure. C’était minuscule, mais juste assez gros pour que je sois immensément complexée (ironiquement, je tripe maintenant sur les gars qui ont une moustache, t’sais).»

L’épilation ne date pas d’hier. Il semblerait que dès la préhistoire, des outils créés pour s’épiler aient été trouvés dans les sépultures. 500 ans avant Jésus Christ, l’épilation était chose commune. Les femmes se départissaient du poil de leurs jambes, mais aussi de celui de leurs aisselles et de leur pubis. Certes, cela n’a pas toujours été le cas!

En effet, lors de la chute de l’Empire romain, la tendance se renverse à cause de la religion catholique et tout le monde cesse de s’épiler durant cinq siècles. Le poil, c’est in et tu peux alors le porter fièrement!

De nos jours, c’est une tout autre histoire. Tous les moyens de torture excessivement chers sont bons pour se débarrasser de notre pilosité, que ce soit la cire, la crème dépilatoire, le rasoir ou le laser.

Dès que le printemps pointe le bout de son nez, on sait que les rendez-vous chez l’esthéticienne vont commencer à remplir les cases vides de notre agenda, tout comme notre malaise face à la vue de ces petites choses disgracieuses va grossir, peu à peu.

Je me souviens, quand j’avais 10 ou 11 ans, j’avais un petit duvet au-dessus de la lèvre supérieure. C’était minuscule, mais juste assez gros pour que je sois immensément complexée (ironiquement, je tripe maintenant sur les gars qui ont une moustache, t’sais). Faut aussi dire que les gars dans mes classes avaient le don de me rappeler l’existence de ma petite moustache. Tout pour que j’aie une bonne estime personnelle, quoi! Ma mère m’a donc emmenée faire de l’électrolyse. L’électrolyse, c’est la version vintage du laser. Ça permet d’enlever le poil de manière permanente à l’aide d’un petit courant électrique. C’est super long et assez douloureux. Une fois qu’on est venu à bout de cette petite moustache molle, on a continué. Après tout, pourquoi pas exterminer tout le reste de mes poils? Désormais, quand je pense au mot «poil», j’ai des frissons: j’ai jamais appris à vivre de manière saine avec eux. Je me rends de plus en plus compte que je suis pas la seule qui a de la misère avec sa pilosité.

Une de mes amies, au secondaire, est arrivée à l’école un matin, les bras aussi doux que la peau d’un bébé naissant, l’odeur en moins. Elle les avait complètement épilés à la cire. Déjà, c’est très long s’épiler les jambes à la cire (surtout quand t’as des cannes longues comme les miennes), imagine si tu dois en plus t’épiler les bras! Une autre se rasait le visage. Bonjour la repousse.

Avoir des poils ou non est une décision très personnelle. Ce qui est moins personnel, c’est la pression sociale qu’on subit de part et d’autre. C’est les commentaires qu’on doit affronter si on ose sortir en robe sans s’être rasé les jambes, les messages haineux qu’on lit sur Instagram si une mannequin publie une photo d’elle avec du poil sous les aisselles, c’est le fait qu’un stéréotype nous «programme» pour qu’on se dise qu’on est «moins belle» avec des poils. Dans les faits, on s’entend que c’est pas le poil ou son absence qui détermine notre beauté. La beauté, c’est souvent bien plus qu’une question d’apparence physique.

 

Me semble aussi que c’est pas normal que des enfants jouent avec des rasoirs à un moment de leur vie où elles devraient jouer au kickball ou à la corde à danser…


Crédit photo couverture: Mel Poole | Unsplash

Plus de beauté

Vernis à ongles: les tendances automne-hiver 2019-2020 à ne pas manquer!

Vernis à ongles: les tendances automne-hiver 2019-2020 à ne pas manquer!

Beauté green: une approche naturelle et éthique des cosmétiques

Beauté green: une approche naturelle et éthique des cosmétiques

Les meilleurs shampoings bleus pour un blond parfait

Les meilleurs shampoings bleus pour un blond parfait

Populaires

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Et toi, t’as couché avec combien de gars dans ta vie?

Et toi, t’as couché avec combien de gars dans ta vie?

Marie-Pier Hamon

Journaliste de formation, Marie-Pier se passionne pour la rédaction d’articles culturels, de divertissement et la recherche de contenu. Toujours un peu en train d’écouter de la musique, elle écrit probablement plus de mots dans une journée qu’elle n’en dit.