All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Quand il ne reste que le confort

Par Frédérike Wagner – le dans Sexe
Au début d’une relation, c’est toujours un vrai conte de fées. Tu te sens un peu comme la pantoufle de verre de Cendrillon. T’as l’impression que l’autre personne n’a d’yeux que pour toi, qu’elle serait prête à tout pour simplement te voir le temps d’une seconde. Tu peux littéralement te voir briller dans ses yeux. Mais parce que c'est dans la nature humaine, soudainement tu tiens les choses pour acquises, tu finis par te sentir unique et irremplaçable. Malheureusement, c’est souvent-là que les douze coups de minuit sonnent...

Après un certain temps, tu te rends compte que ta valeur est à la baisse. Avec tous les nouveaux modèles magasinables en ligne, c’est tentant pour l’autre personne de courir les rabais, pour finalement délaisser sa vieille paire de chaussures, en occurrence toi, dans le fond de sa garde-robe. C’est à ce moment-là que tu passes de pantoufle de verre à pantoufle tout court. La personne bien-aimée est confortable avec toi, toutefois, tu ne lui procures plus la fierté qu’elle ressentait avant lorsqu’elle marchait à tes côtés. Crument dit, elle aime encore passer du temps avec toi à écouter Netflix pendant que tu la cajoles et lui fais à manger, mais elle ne planifie plus d’activités en ta présence. Vous ne prévoyez plus de plans à moyen long terme.

Le temps passe et tu réalises que c’est le début de la fin quand c’est rendu trop difficile de nier que la personne bien-aimée a déjà le pied dans la porte, prête à s’en aller. Quand c’est devenu trop difficile de nier qu’elle se trouve des excuses pour ne plus te faire l’amour. Quand tu es incapable de lire sur son visage pour savoir si elle est encore bien avec toi. Peut-être parce qu’elle se sent mal chaussée.

pantoufle_cendrillonPlaybuzz.com

Vient finalement le temps où vous avez parcouru tellement de distance ensemble que non seulement la semelle porte l’odeur du temps, elle est usée au point de t’irriter de plus en plus à chaque pas. Tu comprends alors que l’amour c’est bien beau, mais ça suffit pas toujours pour oublier l’usure du temps qui vous empêche de repartir du bon pied à chaque nouvel accrochage. Ça fait que vous vous séparez. Sachant très bien qu’elle cherche déjà un nouveau soulier à son pied, t’angoisses en espérant que ça se fasse pas tout suite. Mais tu le sais que ça va finir par arriver. C’est inévitable. Tu sais pas quand, tu sais pas qui, ni pourquoi ou comment, mais tu sais que ça va venir pas mal plus vite que ce que tu aurais souhaité. Et tu en seras dévasté. Pour un temps.

fin heureuseGiphy

Moi-même, j’ai été cette pantoufle. Et j’ai compris une chose, parfois même en offrant le meilleur de soi, ce ne sera jamais assez. Parfois, après l’amour, il ne reste que le confort. Et malgré nos efforts, certaines relations sont vouées à l’échec. L’important c’est d’être la pantoufle de personne. À moins que ce soit la pantoufle de verre de Cendrillon.

Vidéo récente
- Sexe

Le polyamour, qu'est-ce que c'est exactement ?

Plus de sexe

Le polyamour ou aimer plus qu’une personne à la fois

Le polyamour ou aimer plus qu’une personne à la fois

Et si on s’envoyait quelques sextos aujourd’hui?

Et si on s’envoyait quelques sextos aujourd’hui?

La deuxième chance de trop

La deuxième chance de trop

Kim Bélisle -

Populaires

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
À toi avec qui ça n’a pas marché…

À toi avec qui ça n’a pas marché…

Nerds -