All time BetterBe Branchez-vous Carrières

«The Gift»: un plat qui se mange froid

Par Nerds – le dans Divertissement

L’acteur, réalisateur et scénariste du film The Gift, Joel Edgerton, nous propose un excellent film mélangeant drame psychologique et suspense. Il nous présente une œuvre où l’histoire est quelque peu lente à débuter, mais qui nous tient en haleine jusqu’à une finale hors du commun que certains devineront tout de même.

Le couple que forme Simon (Jason Bateman) et Robyn (Rebecca Hall) prennent possession d’une confortable et très jolie maison à Los Angeles. Tous deux de jeunes professionnels éduqués et heureux, ils ont quitté Chicago pour l’avancement de la carrière de Simon. En pleine séance de magasinage, le couple rencontre un ancien compagnon d’école de Simon, Gordo (Joel Edgerton), un homme un peu troublé par son passé de victime d’intimidation et qui se présente comme voulant renouer avec son ancien ami Simon. C’est à ce moment qu’une multitude d’événements s’enchaînent dévoilant subtilement et habilement la face cachée de chacun des trois protagonistes principaux.

Les films séville
Crédit: Films Séville

On comprend rapidement que la relation de ce couple n’est peut-être pas aussi au beau fixe qu’ils veuillent le laisser paraître et qu’un événement récent soit venu bouleverser leur relation ainsi que l’équilibre psychologique de Robyn. On se questionnera également sur les véritables bases de la relation entre Gordo et Simon. Toutes les révélations sont données au compte-gouttes et font un portrait peu reluisant de ce que peut être la cruauté humaine, le harcèlement psychologique et le désir de vengeance.

La force de cet opus cinématographique est le talent d’acteur des trois principaux comédiens. Jason Beatman qu’on voit plus souvent dans des rôles de comédies est épatant dans un rôle ou la violence et la manipulation sont abordées. Joel Edgerton maîtrise parfaitement son jeu et les subtilités de son personnage réussissant à faire douter le spectateur jusqu’à la fin, en plus de nous faire nous questionner à savoir si on doit le prendre en pitié ou le trouver cruellement sadique. Finalement, Rebecca Hall soutient ses deux complices avec un jeu criant de vérité, bien que plus effacé à l’intrigue.

les films séville
Crédit: Films Séville

Le scénario est captivant et il réussit à refroidir l’ambiance et à nous faire sursauter plus l’histoire avance, et ce, sans jouer dans les bains de sang et la violence gratuite; mais également à ne pas plonger dans une moralisation infinie sur les sujets aussi profonds que les travers de l’Homme avec un grand H: la perversion qu’amène le pouvoir et la popularité sociale ainsi que le dépassement des limites qu’on est prêt à faire afin d’obtenir vengeance et/ou réparation des blessures présentes et passées.

L’imagerie vidéo est quelque peu floue (à l’image des fils des années 80) et fait un excellent parallèle avec le flou des émotions humaines et du mystère que raconte ce film. La trame sonore soutient les dialogues et les mouvements du film avec brio et se fait pratiquement oublier, ce qui, à mon sens, est une marque de réussite.

Finalement, pour son angle narratif peu commun dans l’univers cinématographique américain, pour son sujet troublant qui demande réflexion à la sortie du visionnement et pour la performance à couper le souffle des acteurs, Les Nerds vous en conseillent le visionnement et offrent une cote de 4 étoiles sur 5.

Par Nicolas Bourgeois
Collaborateur spontané

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Continuez votre lecture

Midnight Special : un ovni à voir

Midnight Special : un ovni à voir

Espionne: des fous rires gras

Espionne: des fous rires gras

Nerds -
5 bouquins qui te porteront loin

5 bouquins qui te porteront loin

Nerds -
«Le Mirage», une fuite vers l’avant

«Le Mirage», une fuite vers l’avant

Nerds -
Deux concours DVDs juste pour toi!

Deux concours DVDs juste pour toi!

Nerds -
CRITIQUE- The Hateful Eight : un huis clos sanglant

CRITIQUE- The Hateful Eight : un huis clos sanglant

Anne-Sophie Roy -
Le cinéma, qu’ossa donne? Le petit guide pour mieux comprendre les films. (2)

Le cinéma, qu’ossa donne? Le petit guide pour mieux comprendre les films. (2)

Hugo Cournoyer -
Insaisissable 2, un film à voir!

Insaisissable 2, un film à voir!

Kevin Sauvé -
Un parallèle plus tard

Un parallèle plus tard

Nerds -
Grease au théâtre St-Denis : y aller ou non?

Grease au théâtre St-Denis : y aller ou non?

Kristine Bergeron -
Marathon cinématographique de novembre

Marathon cinématographique de novembre

Nerds -
Les Maîtres du suspense créent l’ambivalence

Les Maîtres du suspense créent l’ambivalence

Nerds -
Quand Daniel Radcliffe devient Swiss Army Man.

Quand Daniel Radcliffe devient Swiss Army Man.

Ces remakes qui nous font oublier les films originaux

Ces remakes qui nous font oublier les films originaux

Marie-Audrey Perron -
Ouija : quand les navets remplacent les citrouilles

Ouija : quand les navets remplacent les citrouilles

Nerds -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.