All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Hymne à toi, la bonne fille

Par Maude RC – le dans Bien-être, Sexe
Je crois qu’on connait tous une personne dans notre cercle de connaissances rapprochées qu’on considère comme une bonne personne. Cette fille qui est toujours disponible pour un service, un café, une sortie ou encore pour simplement refaire le monde un jeudi soir.

Mais être une bonne fille n’est pas aussi simple que ça en a l’air. Le niveau de bonté à atteindre pour obtenir ce titre ne s’atteint pas du jour au lendemain. Le code de conduite de la bonne fille peut s’avérer complexe et, surtout, difficile à maintenir. Et autant qu’il est agréable d’avoir ce genre de personne dans son entourage, autant être cette personne n’est pas toujours de tout repos.

La bonne fille dit rarement non. Pour venir te chercher à l’aéroport, pour aller te porter au terminus, pour te prêter de l’argent temporairement, pour te tenir compagnie pour étudier, pour t’aider à déménager, pour t’aider à organiser le prochain party. Malgré son horaire plutôt chargé, sa disponibilité pour les personnes qu’elle apprécie, particulièrement pour celles qu’elle apprécie un peu trop, est presque sans limite, au grand désespoir de ses heures de sommeil…

La bonne fille ne pique pas de crise. Tu ne l’as probablement pas vue en colère très souvent. En fait, peut-être même jamais. Jamais, sauf peut-être une fois au chalet… mais sinon, la bonne fille ne se fâche pas. Elle pleure, oh! ça, oui, quand la moindre émotion se pointe, mais la colère, elle ne connait pas vraiment. L’orgueil non plus d’ailleurs, ou du moins le genre d’orgueil qui te permet de ne pas oublier, définitivement hors de son arsenal de défense.

La bonne fille a deux profils relationnels possibles. Soit elle est en couple depuis longtemps, soit elle est célibataire depuis très longtemps. La bonne fille en couple a usé de sa brillante personnalité pour conquérir le cœur d’un jeune adulte au bon fond avant que le monde des relations devienne une jungle. Et disons-le, il en est mieux ainsi pour elle.

Parce que son homologue célibataire, dans son semblant de vie d’adulte, a une écoeurantite aigüe de se faire dire « ben voyons, une bonne fille comme toi, comment ça se fait que c’est encore célibataire? ». Et évidemment, tout le monde a sa petite théorie sur le sujet. « T’es trop occupée. T’as juste pas trouvé le bon. Tu cherches trop. T’as trop un bon cœur (?!?!). » Trust her, du moment qu’elle trouve la réponse, vous serez les premiers à le savoir.

Et oui, elle cherche. Mais elle connait aussi beaucoup trop bien la prémisse qui dit que « les contraires s’attirent ». Et comme son genou faiblit surtout pour le beau grand brun pas branché à la gueule un peu trop grande, inévitablement, la bonne fille se fait avoir. Souvent. Naïve, elle lui laissera 2-3 (10) chances à la moindre revendication d’un changement de comportement. Patiente, elle passera plus d’une soirée à attendre un appel, un texto, voir même un snapchat. Et plus souvent qu’autrement, la bonne fille sera bonne pour un soir, mais rapidement larguée au plan de figurante pour ce qui est du long terme. Ou pire encore, cédée à la friend zone. Et à ce sujet, elle restera polie, évidemment. Mais elle n’en a rien à foutre. Pour reprendre les paroles de Cœur de Pirate, elle vous dira : « Non, c’est gentil, ça va comme ça, des amis, j’en ai plein déjà. »

La bonne fille, étant qui elle est, est évidemment entourée d’amis. Les plus proches, qu’elle compte sur ses doigts. Ceux qui sont loin, mais tout aussi importants. Ceux qui représentent son alter ego masculin et du même coup la preuve vivante qu’on peut avoir une amitié avec une personne du sexe opposé, du moment qu’il soit géographiquement très loin ou gai… Ceux qu’elle connait encore peu, mais qui gagnent à être découverts. Ceux qu’elle croit connaitre, mais qui la surprennent un peu plus chaque jour. Ceux qui, comme elle, ne comptent pas les bouteilles de Kim Crawford lorsque la situation l’impose. Et qui sont tous et toutes, en général, comme elle, de très bonnes personnes.

Alors si tu connais cette fille, cette bonne fille, et qu’elle fait partie de ta vie, comme amie, comme coloc, comme fréquentation ou encore comme la femme de tes rêves, et bien tu as 2 choix. Tu peux être con et espérer qu’elle l’oublie. Ou tu peux te rappeler qu’à la fin, comme dans les films, la bonne fille finit toujours par gagner.

Vidéo récente
- Bien-être

Devrais-tu essayer l'entraînement HIIT?

Plus de bien-être

Apprendre à dire non: une habitude aux multiples bienfaits

Apprendre à dire non: une habitude aux multiples bienfaits

Nerds -
Top 5 des meilleures chaînes YouTube pour t’entrainer à la maison

Top 5 des meilleures chaînes YouTube pour t’entrainer à la maison

Nerds -
Les 5 meilleures chaînes YouTube pour faire du yoga à la maison

Les 5 meilleures chaînes YouTube pour faire du yoga à la maison

Nerds -

Populaires

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Nerds -