All time BetterBe Branchez-vous Carrières

À toi qui viens de perdre son père

Par Éliza Lafond – le dans Bien-être

À toi qui viens de perdre son père

source: flickr.tumblr.com
Source: flickr.tumblr.com

Saches que j’ai mal de savoir que tu portes en toi cette même douleur qui m’habite depuis presque deux ans. Je connais le sentiment qui te suit partout où tu vas, celui qui te rappelle constamment qu’il n’est plus là.

Je connais le dégoût qui te remonte à la gorge chaque fois qu’on te dit que la vie continue. Car ce dégout me suit encore deux ans plus tard.

Tout ce que j’espérais de la vie a disparu en un souffle la journée où ma mère a pris sa dernière respiration. Et depuis, les gens ne cessent de me dire qu’il faut avancer. Mais, justement, pour moi c’est ça la partie la plus triste. Comment avancer en la regardant partir dans le chemin inverse? C’est supposé être elle qui me dresse le chemin à prendre dans la vie et qui m’éclaire à faire les bons choix. Comment vais-je faire pour trouver qui je suis sans celle alors qu’elle doit m’aider à m’accepter?

Je connais la boule que tu as au ventre juste à penser à l’idée d’oublier le son de sa voix. Moi, je suis terrorisée d’oublier la texture de ses cheveux, ceux que je peignais certain matins avant qu’elle parte travailler.

Je connais le surplus de douleur qui se verse sur tes joues sans t’avertir. Ça m’arrive encore d’essayer de retenir mes larmes alors qu’on me demande si je suis la fille de Jocelyne. Chaque fois c’est la tempête dans mon cœur. Mais avec le temps, la fierté finit par prendre tout le contrôle de mes sentiments.

Je connais la rage qui ronge toute ton énergie. Je manque de force encore parfois. La force de me lever et de passer une autre journée sans elle.

Je connais l’angoisse qui coule dans tes veines à l’idée d’avoir des enfants qui ne verront pas leur papi. J’ai, encore aujourd’hui, cette angoisse qui contrôle trop souvent mes décisions et qui restreint ma vision de l’avenir.

Mais surtout, saches que je connais la personne que tu es et je ferai tout pour t’aider à réduire le bobo sur ton cœur.

Alors que les autres nous diront que la vie continue, je te promets que moi, je vais t’aider à faire en sorte que ton papa continue de vivre en toi.

Continuez votre lecture

MORTE : ce mot qui détruit

MORTE : ce mot qui détruit

Éliza Lafond -
Ce qui se cache derrière le deuil

Ce qui se cache derrière le deuil

Éliza Lafond -
Autopsie d’un deuil

Autopsie d’un deuil

Nerds -
À toi qui viens découvrir ma vie à Montréal !

À toi qui viens découvrir ma vie à Montréal !

Esther Armaignac -
Chère amie dont le cancer vient d’entrer dans sa vie

Chère amie dont le cancer vient d’entrer dans sa vie

Éliza Lafond -
À toi qui m’as brisée…

À toi qui m’as brisée…

Ethel Gutierrez -
Lettre à celui qui ne la lira jamais

Lettre à celui qui ne la lira jamais

Tanya Gélinas -
Cher futur chum qui n’a pas connu ma mère

Cher futur chum qui n’a pas connu ma mère

Éliza Lafond -
Perdre son chien et son meilleur ami

Perdre son chien et son meilleur ami

La force de son fils

La force de son fils

Hugo Cournoyer -
De grâce, ne vous séparez pas!

De grâce, ne vous séparez pas!

Nerds -
La vie après toi

La vie après toi

Eve Bilodeau -
Les démons dans mon esprit

Les démons dans mon esprit

Éliza Lafond -
À toi grand-maman, parce que ça fait déjà un an

À toi grand-maman, parce que ça fait déjà un an

Joanie Hébert -
À toi qui partages une partie de mon ADN

À toi qui partages une partie de mon ADN

Collaboration spontanée -