All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Interstellaire : à voir et à revoir!

Par Nerds – le dans Divertissement

14305-nolan-devoile-quelques-indices-sur-son-voyage-interstellaire

Habituellement, lorsque le générique du film apparaît à l’écran, le canevas de ma critique et mon degré d’appréciation du film que je viens de visionner sont clairs et précis. Pourtant, à la sortie de ce visionnement, mes idées étaient plutôt à l’image du film Interstellaire : perdues dans le temps et l’espace. Ce dernier opus du réalisateur à succès Christopher Nolan (Inception, la trilogie Batman) demande plus d’une écoute pour bien en saisir le sens. Annoncé comme une superproduction, Nolan nous présente plutôt une version réfléchie d’une histoire complexe basée sur des études scientifiques moins connue du grand public, puisque moins diffusée par les médias populaires.

L’histoire peut paraître très banale et trop souvent abordée dans la première heure du film de presque 3 heures, donnant le goût à certains spectateurs de quitter la salle avant la fin du visionnement. Plusieurs l’ont fait lors de mon passage en salle. Il est vrai que la base même du film, malgré une approche se voulant innovatrice, est trop souvent visitée par les créateurs et nous laisse un peu perplexes.

Dans un futur imprécis, l’humanité se voit confrontée à la menace d’extinction de son espèce sur une planète remplie de tempêtes de sable rendant les sols si arides que seul le maïs peut être désormais cultivé. Les causes de l’état de la planète sont plus ou moins présentées et ne servent pas vraiment l’histoire, ce qui fait qu’on pardonne cette omission lorsque l’on se rend au deuxième tiers du film. Le focus est plutôt mis sur la relation d’une famille de deux enfants, vivant avec leur père (incarné par Matthew McConaughey), un ex-pilote d’armée s’étant recyclé en fermier agriculteur, pour les besoins de la population, sur la ferme du père de son ex-épouse décédée. Un jour, l’ancien pilote, avec l’aide de sa fille, découvre, par un procédé frôlant l’ésotérisme et l’inexpliqué une base militaire et scientifique secrète cherchant un moyen de trouver une planète pouvant accueillir les humains survivants et ainsi sauver l’espèce humaine. Engagé pour devenir le pilote de la navette spatiale de recherche, le père se voit dans l’obligation de mettre ses propres enfants au second rang afin de prioriser la survie de l’Homme et quitte sa famille, la laissant aux mains de leur grand-père. C’est à partir de ce moment que l’histoire devient un peu plus intéressante.

La théorie de la relativité et de l’espace-temps sont, par la suite, un morceau important de toute la trame narrative de ce film de Nolan. Ainsi, les voyageurs stellaires ne vieillissent pas au même rythme que les Terriens et alors que le voyage ne devait durer que quelques années, les enfants abandonnés par leur père deviennent des adultes pendant que l’équipe scientifique ne vieillit point. Celle-ci se retrouve même à voyager à travers le temps et l’espace, permettant ainsi au personnage principal de communiquer avec sa fille avant même son départ et expliquant ainsi quelques situations inexpliquées jusque-là.

En fait, toute l’histoire se tient si l’on croit aux concepts scientifiques utilisés par les scénaristes (Nolan et son frère) afin de nous raconter cette histoire peu crédible. Malgré ce flou scientifique pour les néophytes en la matière, après quelques recherches on se rend compte que les thèmes et les théories utilisés par les auteurs sont bel et bien véridiques selon de grands scientifiques de renom. Ce qui permet une réconciliation avec les propos et le final de cet opus.

Là où ce film est un succès sans conteste réside dans les effets spéciaux et les dialogues. Nolan ne perd pas de temps avec des histoires d’amour de second plan ni avec des dialogues vides pour meubler le temps. Tous les échanges entre les personnages ont un but et une raison d’être et sont assimilés par des acteurs de grand talent livrant une performance à couper le souffle. Au final, c’est un très bon film. Mais avant de pouvoir l’élever au rang de chef d’œuvre, il me faudra le revisionner au moins une ou deux autres fois, ce qui en fait déjà un excellent film en soi. Il nous permet de réfléchir et de nous questionner au lieu de nous donner tout cuit dans le bec comme plusieurs autres superproductions américaines.

C’est donc un film à voir et à revoir!

Par Nicolas Bourgeois
Collaborateur spontané

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Vidéo récente
- Divertissement

Retrouve ta motivation et ton énergie grâce à ces 15 films

Plus de divertissement

5 parcs montréalais où aller boire avec ta gang (ou ta date)

5 parcs montréalais où aller boire avec ta gang (ou ta date)

Marie-Pier Hamon -
Voici des auberges jeunesse parfaites pour ton trip en Europe

Voici des auberges jeunesse parfaites pour ton trip en Europe

Marie-Pier Hamon -
Les Francos de Montréal: un rare «vrai» festival de musique

Les Francos de Montréal: un rare «vrai» festival de musique

Marie-Pier Hamon -

Populaires

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Netflix Canada: nouveautés disponibles en juillet 2019

Netflix Canada: nouveautés disponibles en juillet 2019

Marie-Pier Hamon -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.