All time BetterBe Branchez-vous Carrières

La femme, cet être «vulgaire»

Par Nerds – le dans Bien-être, Sexe

La femme, cet être «vulgaire»

source: new.jeebboo.com

La femme se doit de ne pas être trop irrésistible sans quoi l’homme sera impuissant devant sa beauté et ne pourra pas lui résister. On lui dit alors de ne pas porter de jupe trop courte, de ne pas flirter, de ne pas se donner facilement à un homme… Sans quoi elle sera une salope. Elle sera un objet sexuel et, ce viol, elle «l’aura cherché».

Il est temps d’apprendre aux gens à ne pas juger plutôt que d’apprendre aux femmes à ne pas se déshabiller.

Enfant, ne sois pas vulgaire

Dès l’école primaire, j’ai connu le règlement qui m’empêchait d’avoir une jupe plus courte qu’une carte de crédit au-dessus du genou. «Parce qu’il ne faut pas être vulgaire», «Parce que ça va trop attirer l’attention de garçons de mauvaises intentions ». «Parce que cette habitude me fera mal paraître sur le milieu du travail plus tard». Une jupe moindrement courte était tout de suite vue de façon sexuelle alors que j’étais simplement une préadolescente qui avait de trop grandes jambes. Alors que j’avais parfois simplement trop chaud pour porter des pantalons longs ou que je trouvais jolie ma camisole. Depuis toujours on nous a enseigné, et on a encouragé les gens à croire, qu’une jupe trop courte était vulgaire. Alors qu’on aurait plutôt dû apprendre aux jeunes à se montrer tolérants et respectueux.

Regarde-moi cette salope

Je n’ai fièrement pas suivi ce règlement de la jupe trop courte et je porte ce que je veux parce que je le veux. Pas pour attirer l’attention des gars en me montrant sexuelle, pas pour provoquer, mais simplement parce que je trouve cette robe jolie et que j’aime parfois porter des talons hauts. Si je cherchais vraiment à me faire traiter comme une prostituée, je porterais un chandail où il est inscrit « Blowjobs à 20$ », mais un simple décolleté ne veut afficher aucun message. Un simple décolleté, que l’on voit si vulgaire, tandis qu’un homme torse nu est tout à fait convenable. Alors que pour une femme, le simple fait d’être jolie, même de façon « décente », est une provocation. J’ai le droit de paraître belle et d’être séduisante et personne n’a à me l’enlever. Comme les gens devraient enfin se responsabiliser et reconnaître que rien ne peut leur permettre de me faire des avances indécentes ou me mettre la main au cul, mis à part si j’y consens clairement. Une femme qui ressent le besoin de paraître comme un objet sexuel est aussi brimée qu’une femme que l’on culpabilise pour avoir porté une camisole ou qu’une femme à qui l’on force le port du voile. Ce qui compte c’est ce que j’ai personnellement envie de porter que ce soit un chandail transparent ou une burqa. Parce que ma minijupe ne fera jamais de mal à qui que ce soit, mais tes commentaires oui.

Mise à nu

La nudité de la femme est devenue une chose si vulgaire que dès qu’une femme se dénude pour une publicité on lui colle l’étiquette «sale pub sexiste», celles se montrant moindrement dénudées en photos sont jugées, humiliées… Mais mauvaise nouvelle; les femmes sont toutes nues sous leurs vêtements, cela fait donc de nous des êtres purement vulgaires? L’indécence ne devrait pas dépendre de la quantité de peau couverte par un bout de tissu, mais par l’attitude que l’on a envers celui-ci. Une femme peut avoir l’air bien plus vulgaire en col roulé que dans son état le plus naturel. Et même si elle veut se montrer plus séduisante en se dénudant, cela ne fait pas pour autant d’elle une femme soumise ou objectifiée. Par exemple, le Burlesque est même plutôt un acte féministe alors que les femmes se permettent enfin de prendre le contrôle du désir des hommes. Ce ne sont pas ses seins ni ses courbes qui ont rendu le corps de la femme vulgaire, c’est le regard que les hommes et que les autres femmes y ont posé.

S’assumer aussi sexy que l’on est, si on souhaite l’être est en fait un acte de libération. Il est temps qu’être belle et séduisante puisse être une fierté sans qu’une société critique nous limite et se limite elle-même en humiliant la société de la sorte.
Par Charlotte Poitras
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Continuez votre lecture

Spécial Halloween : être ou ne pas être sexy

Spécial Halloween : être ou ne pas être sexy

Nerds -
Se prostituer: la sexualité à quel prix?

Se prostituer: la sexualité à quel prix?

Nerds -
« Salope. »

« Salope. »

Nerds -
Être plus que son corps

Être plus que son corps

Sarah Leblanc -
Virgin Shaming: La révolte des «pognées»

Virgin Shaming: La révolte des «pognées»

Nerds -
La femme parfaite est célibataire

La femme parfaite est célibataire

Nerds -
Le pouvoir sexuel de la femme: l’arme des faibles ou des victorieuses?

Le pouvoir sexuel de la femme: l’arme des faibles ou des victorieuses?

Nerds -
Pourquoi est-elle une salope et lui, un Dieu?

Pourquoi est-elle une salope et lui, un Dieu?

Nerds -
Tout le monde tout nu!

Tout le monde tout nu!

Nerds -
La fameuse «Hard to get»

La fameuse «Hard to get»

Nerds -
Être femme selon Richard Martineau

Être femme selon Richard Martineau

Nerds -
Comment porter le denim cet été?

Comment porter le denim cet été?

Comment survivre sans homme

Comment survivre sans homme

Nerds -
Portrait de la femme imparfaite

Portrait de la femme imparfaite

Nerds -
Hommage aux grandes femmes de ma vie

Hommage aux grandes femmes de ma vie

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.