All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Se prostituer: la sexualité à quel prix?

Par Nerds – le dans Bien-être, Sexe

L’échange de sexe pour de l’argent est tout de suite vu négativement comme de la prostitution exploitant les femmes. Pourtant on se voit échanger du sexe contre différentes choses dans diverses situations et cela reste accepté. En fait, cela pourrait-il parfois être quelque chose de bien? Est-ce que cela pourrait même tourner à l’avantage des femmes qui s’enrichissent grâce au désir des hommes?

source:infointerraction.files.wordpress.com
source:infointerraction.files.wordpress.com

La prostitution est connue comme étant le plus vieux métier du monde. Depuis le début de l’histoire de l’humanité, les femmes sont vues comme celles pouvant satisfaire le désir sexuel des hommes, malheureusement par la force si nécessaire.

Évidemment, il n’y a rien de positif à cela, mais le problème n’est pas pour autant dans la prostitution, mais dans la façon dont elle est pratiquée. L’erreur est de voir les femmes uniquement par cela et que se vendre reste trop souvent la meilleure façon pour elles de se faire de l’argent. Encore aujourd’hui, même celles qui sont devenues travailleuses du sexe pour payer leurs études ont finalement décidé de lâcher leur nouvel emploi pour revenir à la prostitution qui restait la seule façon pour elles d’avoir assez d’argent. Forcer une femme à vendre sa sexualité est un acte horrible, mais qu’en est-il lorsqu’elle fait cela de son plein gré?

source: canoe.ca
source: canoe.ca

Le féminisme vise à laisser les femmes libres de leur choix. Et cela ne signifie pas les forcer à être des femmes d’affaires indépendantes qui n’ont pas besoin d’hommes, mais plutôt simplement ce qu’elles ont envie d’être. Alors, pourquoi les empêcher d’être travailleuses du sexe si c’est ce qu’elles désirent?

La majeure partie du problème est que la ligne est mince entre faire ça comme un simple emploi et faire ça, car l’on a de véritables problèmes psychologiques et que le besoin d’argent nous rend esclave. Malgré tout, elles ont beau n’être peut-être qu’une infimité de femmes, mais certaines apprécient vraiment cet emploi. Elles aiment beaucoup le sexe ou ne sont pas vraiment touchées par la chose, et profitent du fait que cela soit très payant. Elles connaissent leurs limites et savent reconnaître le genre de métiers du sexe qu’elles n’aiment pas.

Même si elles n’adorent pas leur travail, tu n’aimes peut-être pas non plus travailler dans un casse-croute ou être préposé aux bénéficiaires, mais chacun continue à faire cela car il faut de l’argent pour vivre. Leur choix de se prostituer ne fait de mal à personne. Mais les clients qui les violent ou les volent, ceux qui les battent, ceux qui leur manque de respect et la police qui ignore tout cela, eux font du mal. Il est temps de corriger les véritables criminels.

La prostitution n’est pas l’exemple le plus gracieux, mais les femmes se retrouvent à échanger leur sexualité bien plus qu’on le croit. Un grand exemple de celles qui l’ont utilisé à leur avantage est un grand mouvement féministe  le burlesque. Ses femmes qui se dénudent à n’en garder qu’une culotte et des caches mamelons voient surtout cet art comme une façon de contrôler le désir des hommes. Elles les attisent, les taquinent, les excitent et en font même une carrière où elles sont toute à fait heureuses.

Autant profiter de nos attributs physiques si on en a envie et que nous préférons avoir de l’argent pour cela que de ne rien faire du tout. On ne devient ainsi pas esclave des hommes, mais ce sont ceux qui voulaient avoir des femmes qui deviennent esclaves de leur désir sexuel.

source: 7sur7.be
source: 7sur7.be

Humilier les «salopes» est en fait souvent hypocrites. Mettez la prostituée devant une caméra et cela devient un film porno tout à fait légal et que vous avez déjà probablement consommé. Tant de femmes se marient simplement à un riche pour profiter de son argent et profiter de la belle vie avec leur amant de cette façon. Et, quoique pas vraiment encouragé, cela reste tout de même accepté.

Tu as pu aller au 281 et tout de même juger la situation comme convenable car ce n’était qu’un «spectacle» tout à fait respectueux. Les acteurs (non porno) sont eux aussi payés pour embrasser, se dénuder ou faire semblant de coucher avec des personnes, même s’ils n’en ont pas vraiment envie, et on considère cela comme une carrière qui fait rêver. C’est en fait une belle preuve que ce n’est pas tant l’acte qui peut être mauvais mais plutôt le contexte et la façon dont il est fait.

D’une certaine façon, coucher avec un homme car on lui doit quelque chose en échange d’un cadeau, parce que c’est ce qu’il veut et on ne veut pas le frustrer ou pour faire en sorte qu’il nous aime plus reviens à s’attendre à quelque chose en échange de sexe. La seule bonne réponse serait dans ce cas de faire l’amour avec quelqu’un seulement lorsqu’on en a envie pour notre simple plaisir. Mais on n’est jamais si parfaite que ça et notre chum peut parfois se mériter un bisou en échange d’une bonne attention.

Les femmes ne seront jamais des objets à vendre. Mais nous n’agissons pas pour autant de la bonne façon en les accusant de tant de torts alors que c’est plutôt la façon de faire qui est à revoir. Au fond dénigrer cette stripteaseuse lui fait peut-être plus de mal qu’elle en fait aux autres. Le véritable respect envers elles serait de laisser les travailleuses faire ce qu’elles veulent (tant que ça ne fait de mal à personne), ne pas briser leurs limites et ne pas les dénigrer. Les acteurs savent se faire respecter et le 281 est un endroit où les danseurs se font généralement bien traiter, alors pourquoi ne pas penser à agir plutôt de cette façon pour tous les métiers du sexe?

Si tu veux le service soit un bon client pour ne pas te faire kicker out. Si tu veux faire ce travail, fait-le parce que cela en vaut véritablement la peine, pour ta vie et ta santé psychologique. Et si tu ne veux pas faire cela… Mais voyons, personne ne te forcera. C’est une question de choix!
Par Charlotte Poitras
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Plus de bien-être

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Garder le cap

Garder le cap

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.