All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Le gris de l’infidélité

Par Mélissa Lavoie – le dans Amour, Psycho
«J’ai décidé d’avoir un amant.» C’est ce qu’une amie m’a lancé un matin où on jasait tout bonnement de nos vacances d’été. Sur le coup, je me suis sincèrement demandé si j’avais bien entendu. Parce qu’à travers une anecdote de camping et une visite à la crèmerie du coin, jamais je me serais attendue à me faire parler d’Ashley Madison ce matin-là. Et aucun autre d’ailleurs.

Parce que «couple» parlant, j’avais toujours secrètement un peu envié le parcours amoureux de mon amie. Celui où tu rencontres ta moitié à l’adolescence et où votre histoire d’amour devient vite une histoire de famille unique deux décennies plus tard, avec de fabuleux enfants. J’avais toujours idéalisé ça moi, les amours de jeunesse qui tiennent le coup, qui perdurent, qui traversent le temps, qui semblent solidement ancrés, peu importe les modes qui changent de printemps.

Pis c’est ce matin-là que, ma naïveté pis moi, on a essayé d’arrêter de juger, pis de juste faire l’effort de comprendre. Parce que jamais je n’avais eu à faire face à ça moi, l’infidélité. Je ne l’avais jamais rencontrée d’aussi près, chez quelqu’un que j’aimais. Je l’avais toujours regardée de haut, me disant qu’elle était méchante pis qu’il fallait vraiment être un humain horrible pour la côtoyer, pour vouloir s’en faire une alliée. Pour moi, les infidèles, c’était des lâches qui n’avaient pas de valeurs et qui avaient le mot «égoïste» étampé en majuscule dans le front. Des visages à deux faces qui s’étaient fait enlever le cœur pis les émotions. Mais pas là.

Parce que ma belle amie était loin d’être comme ça, loin de correspondre à l’image que je me faisais d’une lâche qui allait prendre une décision aussi insensée que de tromper son amoureux. Elle devait bien avoir des raisons, s’être questionnée avant de passer à l’action. J’ai réellement essayé de mieux comprendre, en posant beaucoup de questions, en me mettant à la place d’un amour qui avait existé, mais qui avait fait place à du connu qui n’était malheureusement plus assez. Des routines qui l’éteignaient tranquillement depuis un certain temps et qui lui criaient de se réveiller avant qu’il soit trop tard.

Trop tard pour ressentir, pour vivre et pour se sentir voler haut. Trop tard pour passer à côté du sentiment que t’as quand quelqu’un ne voit que toi, pense qu’à toi, ne veut que toi. Se sentir unique quand ça faisait des années que ce n’était pas arrivé. Trop tard pour se sentir n’exister qu’en étant maman depuis longtemps, qu’en étant acquise dans les yeux de l’autre, qu’en étant une partenaire de brassées de blanc.

Mais je ne comprenais toujours pas pourquoi, dans ce cas, elle n’avait pas pensé à juste le quitter, juste prendre ses responsabilités et avouer que tout était terminé. Et j’ai compris.

Que tout n’était pas toujours noir, toujours blanc dans la vie. Que le gris, il comportait une maison, des animaux de compagnie, des enfants devenus plus grands. Des placements, des souvenirs, des petits cœurs qui allaient inévitablement avoir mal. De l’attachement, de la peur, de l’inconnu. Des casse-têtes aux mille morceaux qui allaient devoir être recollés, des horaires qui seraient chamboulés, des yeux qui seraient souvent tristes. Pis que mon amie n’était peut-être juste pas prête, encore, à voir éclater tout ce qu’elle avait construit avec celui qui était devenu son meilleur ami. Mais sans les élans d’avoir la sensation d’exister autrement, dans les yeux de quelqu’un qui te désire vraiment, instinctivement, spontanément, l’instant de petits moments.

Qu’on avait juste une vie, colorée de tons de gris.

Et j’ai un peu compris. Que personne n’était jamais vraiment à l’abri.

Vidéo récente
- Amour

10 choses qui prouvent que tu es avec la bonne personne

Plus d'amour

5 lectures érotiques pour booster ta libido

5 lectures érotiques pour booster ta libido

Ghoster: le phénomène de l’heure dans le dating

Ghoster: le phénomène de l’heure dans le dating

Marie-Pier Hamon -
La relation rebound ou le plaster pour les coeurs brisés

La relation rebound ou le plaster pour les coeurs brisés

Populaires

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Nerds -