All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Osheaga: quand les festivités sont sur le même beat que la sécurité

Par Marie-Pier Hamon – le dans Divertissement
Osheaga a mis plusieurs choses en place pour assurer la sécurité des festivaliers. Après tout, personne n'est vraiment à l'abri d'une brosse de festival, de quelqu'un qui est un peu trop intense sur la cruise ou d'une mauvaise batch de drogue.

Les challenges étaient nombreux pour evenko en cette 14e édition d’Osheaga. En effet, l’entreprise québécoise devait s’assurer que son festival se déroulerait bien suite à l’aménagement d’Osheaga sur son nouveau site, et ce, en dépit de la chaleur accablante présente tout au long des festivités. Malgré tout, evenko n’a pas lésiné sur la sécurité de ses spectateurs, défi encore plus imposant, peut-on penser, à cause de la légalisation du cannabis depuis octobre 2018.

Or, comment s’y est pris Osheaga pour réduire le nombre d’incidents sur son site durant son weekend de festivités? Je me suis attardée à la question entre quelques performances musicales.

J’étais curieuse de savoir si tout se passerait relativement bien pour les quelque 130 000 festivaliers de ce gigantesque événement parce que personne n’est vraiment à l’abri d’une brosse de festival, de quelqu’un qui est un peu trop intense sur la cruise ou d’une mauvaise batch de drogue.

GRIP, un organisme à l’ère du jour

Une des choses que j’ai remarquée dès mon arrivée sur le site est le kiosque de GRIP (Groupe de Recherche et d’Intervention Psychosociale). GRIP, qui est présent à Osheaga depuis 5 ans déjà, a pour mission «de réduire les méfaits associés à la consommation de substances psychoactives et de prévenir ses usages problématiques». Grosso modo, le but de l’organisme est d’éduquer les gens à propos de la consommation de drogues sans créer un sentiment de culpabilité.

Par conséquent, lorsque tu vas jaser avec les intervenants de GRIP, tu te sens pas mal d’avoir fumé 2 joints de cannabis ou d’avoir bu 5 Coors Light. Leur objectif, c’est de te donner de l’information et de t’accompagner si tu feels pas bien durant ton festival.

GRIP
GRIP

Ces intervenants-là sont tellement gentils et ouverts d’esprit que durant les 3 jours qu’a duré Osheaga, le kiosque préventif de l’organisme était constamment occupé par des festivaliers qui venaient discuter avec eux.

Tu te demandes probablement ce qui se trouvait sur la table du kiosque, pas vrai? En fait, pas mal de choses! On y trouvait entre autres des cartes informatives sur l’alcool et les drogues, du matériel de consommation à moindres risques, des condoms, des bonbons et même des bouchons auditifs!

Plusieurs hamacs et installations épars sur le site d’Osheaga

Hamacs
Crédit: Pierre Bourgault

Osheaga avait aussi prévu de nombreux endroits colorés où les festivaliers pouvaient se reposer à l’ombre, en cas de besoin. Ces hamacs et installations diverses étaient situés un peu partout sur le site, notamment près du kiosque de GRIP. La plupart semblaient tout indiqués pour se détendre si on avait bu une ou quelques bières de trop. La plupart sauf une en particulier.

De fait, voulant essayer l’une des installations, je me suis assise bien innocemment sur celle-ci en ayant dans l’idée de fuir quelques instants les rayons du soleil pour me remettre du rouge à lèvres (ben oui!).

Je n’avais toutefois pas prévu que la structure serait rotative et qu’une spectatrice ayant beaucoup bu voudrait tourner. Elle s’est donc mise à crier à tous les passants: «Fais-moi tourner!» Je commençais à avoir le tournis et que je me demandais vraiment quel était l’objectif derrière une telle installation censée apporter «apaisement» et «détente».

Si le but était de se vider l’estomac après une trop grosse consommation d’alcool, j’imagine que c’était un bon moyen!

#dontdrivehigh

Don't Drive High
Crédit: Pierre Bourgault

Le Gouvernement du Canada était aussi présent à Osheaga. Ok, pas Justin Trudeau, mais Santé Canada et sa campagne Don’t Drive High. En effet, vu que c’était la première année que le cannabis était légalisé, on pouvait voir à ce kiosque quelques jeux d’arcades, discuter avec des intervenants en plus de se reposer dans des installations faites expressément pour ça.

Fun fact: toutes les personnes qui ont téléchargé l’app d’Osheaga et activé les notifications ont reçu un message leur disant de ne pas conduire gelé, et ce, chaque soir.

Don't Drive High
Don’t Drive High

Hirondelles

Les Hirondelles étaient aussi présentes sur le site d’Osheaga durant toute la durée du festival. Celles-ci ont pour objectif de faire de la sensibilisation, mais aussi de prévenir et d’agir lorsque surviennent des agressions et du harcèlement pendant des événements. Je sais pas pour toi, mais moi je trouve ça toujours rassurant de savoir que des gens sont là pour nous écouter en cas de situations #metoo.

Il semblerait donc qu’evenko ait pris plusieurs mesures pour s’assurer que les spectateurs ne se retrouvent pas dans des situations désagréables. Malgré tout, plusieurs personnes ont souffert de coup de chaleur, et ce, en dépit des nombreux points d’eau, de la distribution de 9000 bouteilles d’eau réutilisable et de la fontaine d’eau géante. Mais bon, Osheaga allait quand même pas mettre de la crème solaire aux gens et leur dire de s’hydrater, hein!

 

En plus de ses initiatives visant à s’assurer de la sécurité des festivaliers, evenko s’est associé à PLUS1$, une organisation montréalaise fondée par Marika Anthony-Shaw d’Arcade Fire. Comme quoi on peut écouter de la bonne musique de manière safe tout en faisant une bonne action. Chapeau pour ces belles initiatives!


Crédit photo couverture: Simon White

Vidéo récente
- Divertissement

Les nouveautés à ne pas rater sur Netflix cet Août !

Plus de divertissement

13 Reasons Why, saison 3: jusqu’où la controverse se poursuivra-t-elle?

13 Reasons Why, saison 3: jusqu’où la controverse se poursuivra-t-elle?

Ma première fois à ÎLESONIQ de soir

Ma première fois à ÎLESONIQ de soir

Marie-Pier Hamon -
Ma première fois à ÎLESONIQ de jour

Ma première fois à ÎLESONIQ de jour

Populaires

Tout abandonner pour réaliser ses rêves en Gaspésie

Tout abandonner pour réaliser ses rêves en Gaspésie

Julien Benca -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Glamping: 5 endroits au Québec où passer une nuit pas plate

Glamping: 5 endroits au Québec où passer une nuit pas plate

Nerds -

Marie-Pier Hamon

Journaliste de formation, Marie-Pier se passionne pour la rédaction d’articles culturels, de divertissement et la recherche de contenu. Toujours un peu en train d’écouter de la musique, elle écrit probablement plus de mots dans une journée qu’elle n’en dit.