All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Safia Nolin ose la nudité dans «Lesbian Break-up song»

Par Marie-Pier Hamon – le dans Chroniques
Ici, pas de corps photoshopé au point d'en être méconnaissable (merci!). Ce sont des corps comme le tien, comme le mien, et c’est là toute la beauté de ce clip. La diversité corporelle prime avant tout le reste.

Qui n’a jamais entendu parler de Safia Nolin, cette auteure-compositrice-interprète à l’origine des touchants et intimistes opus Limoilou et Dans le noir? L’artiste est si talentueuse qu’elle a remporté le prix de la révélation de l’année à la 38e édition du Gala de l’ADISQ en 2016.

Or, ce n’est pas pour cette raison qu’elle avait fait les manchettes à cette époque. De fait, ce qui avait alors attiré l’attention, c’était le look «peu conventionnel», mais certes fort authentique, de l’artiste, soit un t-shirt de Gerry Boulet, une veste de laine et une paire de jeans (oh le scandale!). Le choix de cette tenue avait alors valu à Safia Nolin un tollé d’insultes sur les réseaux sociaux. L’artiste avait toutefois eu le bon sens de prendre du recul et de répliquer à ses intimidateurs dans une lettre d’opinion.

Il semblerait que les «Lise», «Denise» et «Sophie» de ce monde – noms totalement choisis au hasard, en passant, à comprendre toutes les personnes qui prennent du plaisir à envoyer de la haine à l’artiste par commentaires bourrés de fautes sur les réseaux sociaux – soient sorties de leur hiératisme. C’est que l’artiste vient tout juste de sortir le vidéoclip pour sa chanson Lesbian Break-up Song.

Le clip, qui est le fruit d’une collaboration de Bien à vous studio et de The Womanhood Project, met en scène plusieurs femmes nues, dont Safia Nolin, sur fonds et images on ne peut plus artistiques. Comme le dit l’artiste sur le post Instagram qui accompagne l’annonce de la sortie de son clip: «[…] Eh oui, je suis toute nue dans mon clip. On voit mes seins, mes fesses, mon pubis, mon poil. On voit les seins, les fesses, le pubis et le poil d’autres fxmmes*. On voit des corps humains. Ce ne sont pas des corps qui sont là pour être jugés, ou pour être désirables. Ce sont des corps qui sont là pour exister, c’est tout.[…]»

Et ils existent, ces corps! On le voit bien dans leurs mouvements et le naturel avec lequel on les a mis en scène. Ici, pas de corps photoshopé au point d’en être méconnaissable (merci!). Ce sont des corps comme le tien, comme le mien, et c’est là toute la beauté de ce clip. La diversité corporelle prime avant tout le reste.

Safia Nolin ajoute dans son message publié sur Instagram: «Je voudrais que vous regardiez ce clip en vous disant que ce clip est une image de ce que c’est pour moi la sororité. Je voudrais que vous le regardiez en portant un œil humain et non critique. Laissez pas vos mécanismes gagner, regardez mon/nos corps et essayez de les imaginer d’une façon neutre, avec comme fonction d’exister […] Trouvez la beauté là-dedans parce qu’il y en a une chiée, je vous le jure […]»

Il appert, malheureusement, que bien des gens ont de la difficulté à ne pas critiquer ou, du moins, à se détacher des stéréotypes imposés par la société, que ce soit par manque d’ouverture d’esprit, par peur d’imposer ses propres idées ou à cause d’un manque d’éducation (car oui, l’éducation se poursuit après «l’école»), tout simplement.

Bien qu’on soit habitué de voir de la nudité dans les œuvres d’art, dans les médias, dans la littérature (et j’en passe), certaines personnes n’apprécient pas le vidéoclip de l’auteure-compositrice-interprète.

Elle a toutefois osé. Elle a osé faire différemment pour changer une mentalité archaïque nous confrontant, encore malheureusement, à un seul et ennuyeux standard de beauté, et ce, à l’aide de plusieurs femmes fortes et courageuses. Et elle l’a fait d’une manière extrêmement audacieuse et poétique, ce qui n’est pas étonnant venant de sa part.

L’artiste a fait un gigantesque statement en décidant de mettre Lesbian Break-up Song en images de cette façon: comme on peut voir dans son vidéoclip, elle a en tant que tel fait un beau et gros doigt d’honneur aux diktats de la société. Elle a aussi permis, à elle-même et à plusieurs autres femmes, d’affronter leur peur de faire face à leur nudité pour montrer à tous ce qu’un corps nu a de plus beau, mais aussi, de plus fort et de rassembleur dans son authenticité.

Pour le reste, haters gonna hate! 

*«fxmme» est écrit ainsi pour encourager l’inclusion.


Crédit photo couverture: @safianolin | Instagram

Vidéo récente
- Chroniques

Toi qui prends le métro chaque jour, j'ai des choses à te dire (suite)

Plus de chroniques

Voici pourquoi tu devrais aller voter le 21 octobre prochain

Voici pourquoi tu devrais aller voter le 21 octobre prochain

Julien Benca -
La fois où j’ai été distributrice

La fois où j’ai été distributrice

Es-tu pour ou contre la nudité sur Instagram?

Es-tu pour ou contre la nudité sur Instagram?

Marie-Pier Hamon -

Populaires

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

J’avais 18 ans et je pensais que c’était ça, l’amour

Kim Bélisle -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
À toi avec qui ça n’a pas marché…

À toi avec qui ça n’a pas marché…

Nerds -

Marie-Pier Hamon

Journaliste de formation, Marie-Pier se passionne pour la rédaction d’articles culturels, de divertissement et la recherche de contenu. Toujours un peu en train d’écouter de la musique, elle écrit probablement plus de mots dans une journée qu’elle n’en dit.