All time BetterBe Branchez-vous Carrières

5 réalités qui te donneront envie de vivre seule

Par Noémie Ferland – le dans Bien-être, Opinion, Société
Vivre seule en appartement, ça peut être intimidant. En fait, je dirais que ça nécessite une bonne adaptation et une sacrée dose de courage. Par contre, que ce soit parce que tu n'en peux plus de la vie de colocation, parce que tu es plutôt solitaire ou parce que tu désires franchir un nouveau pas vers la vie d'adulte, il faut t'attendre à plusieurs réalités. 

5 réalités qui te donneront envie de vivre seule

J’suis tombée par hasard sur les illustrations de l’artiste Idalia Candelas et je me suis beaucoup retrouvée au travers de ses thèmes qui tournent autour de la femme (lorsqu’elle est seule).

Ça tombe bien, c’est bientôt le temps du renouvellement des baux de location. De plus en plus de gens, célibataires ou en couple, étudiants ou professionnels, décident de vivre seuls. Est-ce que c’est un reflet de notre société qui tend à vouloir faire de moins en moins de compromis sur le bien-être individuel? Ça mériterait qu’on se penche là-dessus, mais pour l’instant, suite à mes quelques années de vie en colocation avec moi-même, j’ai envie de te faire part de mes petits moments de bonheur qui font que j’adore vivre seule.

1. Les petites victoires du quotidien

C’est lorsque tu dois dealer toute seule avec un drain de douche bloqué par tes propres cheveux que tu réalises qu’il n’y a que toi pour faire la tâche ingrate. Une araignée pend dans ton salon? Elle va devenir ta coloc si tu ne prends pas ton courage pour la tuer (à coup de gougoune que tu n’utiliseras plus et qui restera sur ton plancher avec le cadavre de ladite araignée que tu n’oseras pas regarder par peur qu’elle soit encore vivante, ou pire, enfuie). Poser des cadres sur un mur? Regarde-moi la débrouillardise se faire aller (c’est sur qu’après il n’est plus question de toucher au cadre parce qu’il tient par miracle sur l’extrémité d’une punaise, mais bon). Développer son sens de la débrouillardise et apprendre à être manuelle, y’a de quoi être fière!

2. Écouter de la musique quétaine sans être jugée

Combien de fois dans une vie doit-on subir le stress d’une playlist aléatoire dans une soirée, en angoissant à chaque fin de chanson par crainte que la prochaine soit gênante et créer un malaise? Chez moi, c’est fini cette exposition aux émotions fortes. Dans un même 10 minutes, je peux autant chanter Bohemian Rhapsody dans toutes ses intonations, que de rapper sur La Vallée de Dana, sans qu’on doute de mes goûts musicaux.

3. Aller aux toilettes la porte ouverte

Et dans le même état d’esprit: te permettre d’être laide. Selon moi, c’est vital. Ça prend des moments dans la semaine où on a pas besoin de se soucier de plaire ou de se soucier de notre linge qui fitte pas ou de nos cheveux gras.

4. La bouffe

Est-ce qu’il existe un moment plus décevant que celui où tu t’imagines toute la journée rentrer à la maison, manger TON restant de pâté chinois préparé avec amour, pour finalement te faire jouer dans le dos par ton coloc qui a osé manger ta dernière part? Quand t’habites toute seule, ce que tu mets dans ton frigo avant de partir, et bien ça RESTE dans ton frigo. Libre à toi de rentabiliser entièrement l’investissement de ton gâteau McCain sans crainte en le mangeant toute seule.

5. Faire les pires niaiseries possible

Habiter toute seule, ça permet de mettre son cerveau à off, et de laisser libre-cours à son imagination, comme apprendre à parler avec un accent mexicain par exemple (parce que de toute façon, c’est toujours gênant de pratiquer un accent devant quelqu’un). Bref, quand t’habites toute seule, tu peux tout le temps te permettre d’avoir l’air imbécile. Crois-moi, mon miroir en a vu des chorégraphies bizarres. Et il est pas prêt de les oublier j’pense. Si ça peut te donner une bonne idée, ça ressemble un peu à Tom Cruise dans Risky Business . Au moins, ça permet de se défouler!

Et si jamais ta crainte c’est de te sentir trop seule, tu peux toujours inviter qui tu veux, quand tu veux. C’est pas merveilleux tout ça?

Continuez votre lecture

L’art de vivre en colocation

L’art de vivre en colocation

Nerds -
Habiter seule, c’était pas pour moi

Habiter seule, c’était pas pour moi

Les 5 raisons qui te donnent envie de retourner vivre chez tes parents

Les 5 raisons qui te donnent envie de retourner vivre chez tes parents

Julie Morisset -
Vivre en harmonie avec tes colocs

Vivre en harmonie avec tes colocs

Sarah Morissette -
Depuis que j’habite seule, je réalise que…

Depuis que j’habite seule, je réalise que…

Frédérike Wagner -
5 livres qui te donneront envie de partir à l’aventure

5 livres qui te donneront envie de partir à l’aventure

Kim Bélisle -
J’ai choisi de vivre avec une paire de bobette au pied de mon lit

J’ai choisi de vivre avec une paire de bobette au pied de mon lit

Alexandra Nadeau-Gagnon -
Mon premier Noël seule après sept ans

Mon premier Noël seule après sept ans

Audrey X -
Ce que j’ai appris en vivant toute seule

Ce que j’ai appris en vivant toute seule

Valérie Martel -
Mes 22 années de vie en boîtes

Mes 22 années de vie en boîtes

Andréanne Beaupré -
Ton diagnostic ne te définit pas

Ton diagnostic ne te définit pas

Eve Bilodeau -
Budget et colocation: comment ne pas s’entre-tuer?

Budget et colocation: comment ne pas s’entre-tuer?

Anne-Sophie Roy -
Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Nerds -
Mon TOP 3 des trucs déco faciles pour améliorer ton appart d’étudiant

Mon TOP 3 des trucs déco faciles pour améliorer ton appart d’étudiant

Nerds -
5 trucs faciles pour donner une impression de grandeur à ton appart

5 trucs faciles pour donner une impression de grandeur à ton appart

Valérie Martel -