All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Avec les efforts viennent les récompenses

Par Nerds – le dans Chroniques
Quételine Célestin et Armel Dagrou http://citadins.uqam.ca/toutes-les-nouvelles/554-queteline-celestin-et-armel-dagrou-couronnes-athletes-de-l-annee-chez-les-citadins.html
Quételine Célestin et Armel Dagrou – http://citadins.uqam.ca

Au terme d’une soirée haute en festivités, le Gala d’excellence des Citadins de l’UQAM, honorant les meilleurs athlètes de la dernière saison dans chaque discipline, couronnait, en avril dernier, Quételine Célestin et Armel Dagrou, athlètes féminin et masculin de l’année.

Membre de l’équipe de basketball féminine depuis maintenant trois ans, Quételine Célestin a connu une très bonne saison. Élue joueuse défensive de l’année au Québec et terminant au troisième rang des marqueuses de la province, l’étudiante en administration a aidé ses coéquipières à remporter la médaille d’argent en séries éliminatoires.

Armel Dagrou, quant à lui, fait partie de la formation de soccer des Citadins depuis deux ans et, à ses yeux, il vient de clore sa meilleure saison. Après s’être hissé au premier rang des marqueurs de la province et troisième dans tout le pays avec ses 13 buts en douze matchs, l’étudiant en sociologie a joué un rôle de premier plan dans la participation de son équipe au Championnat canadien. Des statistiques personnelles éloquentes restent négligées par le principal intéressé, qui accorde plus d’importance au travail de ses coéquipiers qu’à ses performances individuelles. «Je dois tout à mon équipe et au personnel d’entraîneurs, explique-t-il. Selon moi, c’est grâce à eux que j’ai reçu cette récompense. Ça fait quand même plaisir de recevoir ce prix, car ça signifie que nous avons bien travaillé.»

La coexistence entre les études et le sport commence très tôt dans la vie d’un étudiant. Une bonne gestion de temps devient donc rapidement primordiale pour eux s’ils veulent pratiquer, dans des conditions gagnantes, leur discipline favorite. Armel Dagrou le comprend, lui qui a trouvé difficile sa première année universitaire en raison de ses études et du temps qu’il devait consacrer à son sport. «La première année, c’était super compliqué. Heureusement, on arrive à s’organiser avec le temps», raconte-t-il. De bons résultats scolaires peuvent rarement mener à de mauvaises performances chez un athlète. Un fait que peut difficilement démentir l’étudiant puisqu’il a connu, selon ses dires, ses meilleures performances sur le terrain en affichant d’excellents résultats scolaires.

Jouant à nouveau pour les Citadins l’automne prochain, Armel Dagrou souhaite maintenir cette cadence dans son jeu et espère se rendre à un plus haut niveau dans sa discipline.

« Ce qui m’intéresse, c’est le chemin… Le chemin à parcourir pour avoir les récompenses. »

Couronné « Entraîneur de l’année » au Gala d’excellence des Citadins, le coach de l’équipe masculine de soccer, Christophe Dutarte, s’intéresse, avant tout, au cheminement de son équipe à défaut de se concentrer que sur les résultats fixés. Des résultats finalement obtenus avec brio par sa formation, au cours de la dernière saison, avec une 4e position au Championnat canadien.

Malgré ses récents succès, cet entraîneur d’expérience sait qu’il n’y a rien d’acquis dans le sport universitaire en raison du mouvement de personnel continu. «Les joueurs universitaires restent habituellement de trois à cinq ans avec l’équipe en fonction de la longueur de leurs études respectives, explique Christophe Dutarte. Les formations peuvent donc perdre de gros joueurs entre deux saisons et la perte de certains athlètes devient difficile à combler.» La sérénité dans le vestiaire de la formation peut ainsi vaciller à tout moment. Un aspect que l’entraîneur doit tâcher de préserver dans son équipe

L’encadrement de ces athlètes universitaires représente un énorme défi pour ces entraîneurs. «Nous sommes plusieurs à les encadrer, car ils n’ont pas nécessairement l’expérience pour le faire individuellement, croit M.Dutarte. Oui, c’est un travail difficile, mais ça devient rapidement un travail d’équipe.» Malgré les impondérables et les nombreux changements pouvant survenir durant la saison morte, cet entraîneur s’assurera de garder les mêmes ingrédients qui ont formé les succès de sa formation.

Les résultats demeurent importants, mais le travail d’équipe, quelle que soit la discipline, va au-delà des récompenses que les athlètes et leurs entraîneurs peuvent recevoir.

Pour suivre ce dossier sur les athlètes universitaires qui se sont démarqués cette année, visitez notre section Sports demain dès 16h!
Par Véronique Sénécal
Collaboratrice spontanée

Plus de chroniques

Dénoncer, une décision difficile

Dénoncer, une décision difficile

Comprendre le mouvement «Black Lives Matter»

Comprendre le mouvement «Black Lives Matter»

Ma marraine la bonne fée

Ma marraine la bonne fée

Populaires

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Le meilleur des descriptions Tinder pour rire ou pleurer de découragement

Le meilleur des descriptions Tinder pour rire ou pleurer de découragement

Top 5 des podcasts québécois à écouter absolument

Top 5 des podcasts québécois à écouter absolument

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.