All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Les couples heureux se laissent aussi

Par Marilyne Jetté – le dans Sexe

Je suis là à ne rien faire.

Moment rare pour la jeune femme nouvellement célibataire que je suis. (Merci Luce Dufault!)

J’ai maintenant l’habitude de vivre à toute allure, de me laisser distraire et étourdir par mes pensées, mon téléphone, Facebook ou par l’envie d’être constamment en contact avec mes proches pour me sentir en vie et aimée.

Aujourd’hui, je prends le temps de m’arrêter et de me recentrer. Je suis seule dans mon petit 3 et demi, assise sur mon canapé. Plus aucune trace de toi ou de ce que nous avons été. Tout s’est passé si vite…

couple_handsWeheartit

Il y a quelques mois à peine, tu étais mon être humain préféré. On a passé 7 ans à se chanter «La vie en rose» et soudainement, le disque a sauté et notre trame est désormais «Somebody that I used to know».

Pourtant… On était le couple sur lequel tout le monde misait; le petit couple parfait, celui qui brouille les tristes statistiques de notre génération en matière de longévité de relation. C’pas mêlant, on était prédestiné à une fin à la Walt Disney; on avait les mêmes amis, des intérêts communs, on s’entendait bien avec nos familles, on voyageait ensemble, on s’attirait, on avait une vie sexuelle épanouie, on riait beaucoup, on faisait des sorties et on avait des plans d’avenir.

Malgré tout, ça n’a pas suffi.

Tu as terminé tes études. Tu as commencé à travailler. Beaucoup. En l’espace de trois mois, un énorme fossé s’est creusé entre nous, les fous rires et les confidences ont fait place aux silences et aux soupirs et tes absences se sont multipliées.

Après t’avoir fait part de mes inquiétudes et mes doutes, tu m’as finalement avoué avoir rencontré quelqu’un. Il s’agissait en fait d’une collègue. Elle t’a intrigué et t’a fait réaliser que tu n’avais pas vécu tant d’expériences amoureuses avant moi… tu m’as dit que tu étais bien à mes côtés et que tu m’aimais, mais que ça t’intriguait trop, alors tu as décidé de jouer le tout pour le tout. Tu as choisi de balayer nos 7 ans d’amour d’un trait par peur de passer à côté de quelque chose de mieux.

J’ai trouvé ça triste. Je pensais que ce genre de chose arrivait seulement aux couples malheureux, blasés ou aigris… mais non. Personne n’est à l’abri d’une éventuelle rupture, pas même les couples heureux. On change de téléphone aux 6 mois, de voiture aux 3 ans, de parti politique à chaque élection, alors pourquoi ce serait différent en amour?

Finalement, ça n’a pas fonctionné avec ta collègue.

Étonnamment, ça ne m’a pas rassurée ou fait plaisir de l’entendre… Ça m’a fait mal de réaliser que tu nous avais gâchés pour un beau mirage.

Au moins, je me dis que tu n’auras pas le regret de ne pas l’avoir essayé et que ça t’aura peut-être fait prendre conscience de la chance que nous avions.

On s’est souvent fait dire qu’il faut parfois perdre quelque chose pour en réaliser sa valeur…

Mais ce qu’on ne nous a pas dit, c’est que lorsqu’on s’est arrangé pour perdre quelque chose, on l’a souvent négligée et abîmée, et sa valeur en est inévitablement affectée.

C’est d’ailleurs pourquoi j’ai dû faire le deuil de notre relation qui ne pourrait jamais redevenir ce qu’elle avait été. 

Tout de même, je nous souhaite à tous les deux de retrouver l’amour. Celui qui fait croire que tout est possible, celui qui donne envie d’être la meilleure version de soi-même, celui qui consume chacune de tes cellules…

Un peu comme ce qu’on avait, au fond.

Plus de sexe

À toi qui m’as brisée…

À toi qui m’as brisée…

Le polyamour ou aimer plus qu’une personne à la fois

Le polyamour ou aimer plus qu’une personne à la fois

Et si on s’envoyait quelques sextos aujourd’hui?

Et si on s’envoyait quelques sextos aujourd’hui?

Populaires

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

Tout laisser derrière pour recommencer

Tout laisser derrière pour recommencer

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère