All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

La thérapie de couple a sauvé notre histoire d’amour

Par Nerds – le dans Amour
Je n'aurais jamais pensé aller en thérapie de couple avec mon chum. À mes yeux, on était le couple parfait, celui que les autres jalousaient en secret. C'est pourtant ce qui est arrivé. Et si c'était à refaire, on le referait.

Mon chum et moi avions 27 ans quand nous sommes allés pour la première fois en thérapie de couple. Si j’avais dit à la jeune moi de 20 ans qui avait rencontré Jonathan* à l’époque: «Dans quelques années, tu vas penser aller voir un psy avec ton chum pour aller régler vos chicanes», je lui aurais clairement ri en pleine face. Moi, lui, un thérapeute, une reproduction de Picasso et des silences awkwards entrecoupés de phrases assassines pendant 60 minutes: JAMAIS DE LA VIE. C’était ainsi que j’imaginais les thérapies de couple. J’avais tort, évidemment. En même temps, j’avais aussi tort de penser qu’on n’irait jamais consulter, mais bon, l’erreur est humaine, hein!?

Reste qu’à l’époque, c’était totalement inimaginable pour moi. Après tout, on était le couple parfait (sortez la musique cute et quétaine, style comédie romantique) et là, je suis totalement impartiale (ok, probablement pas). On passait beaucoup de temps ensemble et on se chicanait pas. On était comme les BFF, mais avec la vie sexuelle en plus.

Couple
Photo par Savs sur Unsplash

Tout allait bien, jusqu’à ce que je termine mon BAC en communication et que je décide de me diriger dans le domaine de la culture. J’ai alors troqué mon pyjama du vendredi soir pour une tenue un peu plus appropriée pour les salles de concert. Au début, Jonathan m’accompagnait aux spectacles de musique pour lesquels j’étais relationniste de presse. C’était plaisant assister à un show gratuit, pour lui! Il s’en est toutefois rapidement lassé. J’étais au travail: je n’avais pas vraiment le temps de m’occuper de lui et les soirées se terminaient souvent assez tard… Les problèmes ont commencé à augmenter quand mon boss m’a demandé de m’occuper des réseaux sociaux de la compagnie. Je devais assister à encore plus de spectacles. J’étais heureuse parce que mon salaire venait d’augmenter d’un 0 et mon CV, lui, d’allonger de quelques lignes. Mon chum, cependant, l’était moins. On passait moins de temps ensemble. Lui occupait un poste d’informaticien dans une grosse compagnie, c’était donc du 8 à 4 du lundi au vendredi sans exception. Mon horaire, quant à lui, ressemblait aux rues de Montréal, plein de nids de poule avec des cyclistes qui surgissaient à l’improviste!

Un jour, je suis revenue d’un festival de musique, assez excédée par ma soirée et légèrement, pour ne pas dire assez, inhibée par l’alcool. Il était 3h du matin. Jonathan m’attendait dans la cuisine. On aurait dit la scène d’un film cheap passant à TVA. Il s’est mis à m’engueuler et à me dire que j’étais en train de détruire notre couple. J’ignore si c’est l’alcool ou la fatigue, mais ma seule réaction a été de partir à rire et d’aller me coucher.

Lit
Photo par Jon Tyson sur Unsplash

Tu dois penser que je suis une horrible personne. Je t’assure que non. Comme je l’ai mentionné auparavant, l’erreur est humaine. Le lendemain matin, Jonathan était déjà parti à la job. Il m’avait écrit en pattes de mouche: «Daphné*, faut que ça change. J’suis pu capable de ça.»

Pour la première fois, j’ai eu peur de nous perdre. J’en ai parlé avec des collègues pour trouver une solution et c’est là qu’on m’a suggéré la thérapie de couple. Plusieurs avaient déjà sauvé leur relation avec l’aide d’un thérapeute, alors je me suis dit que cela valait le coup d’essayer.

C’est donc par un beau vendredi après-midi qu’on s’est rendu dans le bureau chaleureux de Cynthia*. Ce n’était pas du tout comme je le pensais. Les sofas étaient confortables, le décor joli, et Cynthia, la thérapeute, avait une voix douce qui portait à se confier, tant et si bien qu’en quelques séances, j’en ai énormément appris sur Jonathan, mais aussi sur les «travers» de notre relation qui était si parfaite à mes yeux. Non seulement Jonathan trouvait que les horaires de mon poste posaient problème à notre relation de couple, mais en plus, la jalousie avait commencé à le ronger, ce que j’ignorais. Je n’ai évidemment pas renoncé à mon emploi, mais j’ai fait des efforts pour rentrer moins tard à la maison et pour sa part, mon chum a appris à faire la différence entre ma vie personnelle et professionnelle, car après tout, c’était lui que j’aimais!

Bien que je n’étais pas nécessairement très chaude à l’idée d’aller en thérapie de couple, je dois avouer que Cynthia nous a aidés à passer par-dessus plusieurs de nos incompréhensions et difficultés de communication. Si la première consultation était plus ardue, c’est devenu plus facile par la suite. Je ne sais pas ce qu’on aurait fait sans notre thérapeute, mais je sais sans l’ombre d’un doute qu’elle a sauvé notre relation de couple et que si c’était à refaire, nous irions la voir de nouveau pour améliorer notre vie commune.

* Nom fictif


Crédit photo couverture: Photo par Savs sur Unsplash

Continuez votre lecture

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Un premier voyage de couple, ça se planifie!

Un premier voyage de couple, ça se planifie!

La fois où j’ai daté un gars en couple ouvert

La fois où j’ai daté un gars en couple ouvert

Pourquoi j’ai décidé de prendre un break de l’amour et de rester célibataire

Pourquoi j’ai décidé de prendre un break de l’amour et de rester célibataire

Marie-Pier Hamon -
Mon premier contact avec la DivaCup

Mon premier contact avec la DivaCup

Des maux d’amour

Des maux d’amour

Émilie Tourangeau -
Infidélité: non, ce n’est pas toujours la faute des hommes

Infidélité: non, ce n’est pas toujours la faute des hommes

Marie-Pier Hamon -
Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

Doit-on être propriétaire pour réussir sa vie? #adulting

10 signes qu’il veut vraiment une relation sérieuse

10 signes qu’il veut vraiment une relation sérieuse

Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Ces histoires d’amour qui défient les statistiques

Ces histoires d’amour qui défient les statistiques

Audrey Chabot -
Dans la tête de celle qui quitte

Dans la tête de celle qui quitte

Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ

Jamais sans mon meal prep: spécial BBQ

Jamais sans mon meal prep: même quand on manque de temps

Jamais sans mon meal prep: même quand on manque de temps

Ne me parlez pas d’amour, je vous en prie

Ne me parlez pas d’amour, je vous en prie

Ève Landry -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.