All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Dossier épargne : le REER

Par Nerds – le dans Carrière, Productivité

REER, CELI, compte d’épargne, produit d’épargne, fonds de placement, etc. C’est à s’y perdre, si l’on ne possède pas de base en finances personnelles. Si jamais tu tombes sur une des nombreuses publicités d’une des grandes institutions financières, tu ne t’en souviendras probablement pas, car ça ne te touche pas, ou encore parce que le vocabulaire et les produits ne te sont pas familiers.

Pour cette deuxième partie de mon dossier sur l’épargne, j’ai décidé de te présenter ce que je considère comme les deux meilleurs outils d’épargne actuels; soit le REER et le CELI, qui sont deux régimes enregistrés, c’est-à-dire qu’ils sont des incitatifs mis en place par le gouvernement canadien et québécois. Aujourd’hui, je te parlerai du régime qui me semble être le plus connu ou encore le plus populaire, le REER. Pas étonnant, puisque c’est le plus vieux régime des deux.

Sans titre

La plupart des gens n’économisent pas assez pour leur retraite, d’où ma motivation à te sensibiliser à l’importance d’épargner. Si ton objectif d’épargne est de planifier ta retraite en avance, et ainsi, avoir la retraite que tu souhaites, le REER est l’outil qu’il te faut.

Le principe du REER est bien simple; tu épargnes annuellement ton argent à l’abri de l’impôt pour ensuite en profiter lorsqu’il sera temps de prendre ta retraite. Ce qui veut dire que les intérêts que tu feras ne seront pas imposables tant et aussi longtemps que tu ne retireras pas l’argent du REER.

Les cotisations permises à un REER sont calculées en fonction de ton revenu gagné l’année précédente, soit 18 % de celui-ci. Prenons un exemple: tu es un étudiant travaillant à temps partiel et, en 2013, tu as fait un revenu d’emploi de 15 000 $. Ce revenu, s’il n’y en a aucun autre, te permettra de cotiser 18 % de ce montant, soit 2700 $, jusqu’à concurrence du plafond de cotisation qui est de 24 270 $ pour 2014, ce qui représente un revenu gagné de 134 833 $. Il y a quelques exceptions à ce calcul, mais je ne rentrerai pas dans les détails, car, chaque année, tu reçois une lettre du gouvernement qui indique ce que tu peux cotiser, donc pas besoin de se casser la tête.

Un autre avantage du REER est que l’épargne que tu y places est déductible d’impôt, ce qui crée une économie fiscale. Pour t’illustrer ce concept, je vais te parler d’une amie qui est serveuse dans un bar sportif. L’année passée, lorsqu’elle a fait sa déclaration de revenus, elle s’est rendue compte qu’elle avait un solde, disons de 400 $, à payer au gouvernement, car elle n’avait pas payé assez d’impôt durant l’année. Ce solde s’explique probablement par un étalement de son revenu de façon non uniforme durant cette même année. Mon amie a pu verser à son REER, au cours du mois de février de l’année suivante, et ainsi, profiter de la déductibilité des cotisations et éviter de payer le 400 $ d’impôt, étant donné qu’elle avait une année complète, ainsi que les 60 jours suivants le 31 décembre de cette même année pour cotiser au REER.

De cette façon, elle a plutôt choisi d’investir dans son futur, pas si pire après tout. Si jamais tu n’as pas l’argent pour cotiser à ton REER, je te conseille d’emprunter afin de cotiser et ainsi éviter la facture d’impôt. De mon côté, et probablement du tien aussi, on est prêt à tout pour ne pas donner notre argent au gouvernement, non? Sache aussi que l’économie d’impôt que tu réaliseras (et probablement le remboursement de celui-ci que tu recevras) en vaudra amplement la peine si tu calcules le taux d’intérêt que tu payeras sur ton emprunt comparativement aux bénéfices que tu en retireras. Par contre, tu dois toujours rester vigilant lorsque vient le temps d’emprunter; si ta situation ne le permet pas, tu ferais mieux de t’abstenir!

investissementimmobilierrentable

J’ai parlé du REER comme un outil de planification de la retraite, mais ce n’est pas juste cela. Le REER te permet de faire ce que l’on appelle un RAP, pas une chanson hip-hop, mais bien l’achat d’une première maison. Le régime d’accession à la propriété te permet de retirer directement de ton REER et libre d’impôt jusqu’à 25 000 $ afin de l’utiliser comme mise de fonds sur ta première maison ou premier condo. Donc, si tu es en couple, ton autre moitié et toi pourriez sortir jusqu’à 50 000 $ afin d’acheter votre nid familial. Cependant, pour ne pas subir de pénalités, tu devras rembourser ton REER sur une période maximale de 15 ans. Encore là, pas besoin de se casser la tête, le gouvernement t’enverra un relevé avec le calendrier des remboursements à faire.

Aussi, il y a un autre programme qui peut être utilisé via ton REER et qui est appelé le REEP. Celui-ci correspond au régime d’encouragement à l’éducation permanente et il t’offre la possibilité de retirer de l’argent de ton REER afin d’entreprendre ou de continuer des études à temps plein (3 ans) dans un établissement agrée, comme une université. Ce programme te permet de retirer jusqu’à 10 000 $ par année avec un plafond de 20 000 $. Tout comme le RAP, les retraits effectués pour le REEP doivent être remboursés sur une période de 10 ans, sans quoi ils seront imposables.

Le REER est un outil formidable, mais qui ne s’adresse pas nécessairement à tout le monde. En effet, il est peu recommandé aux personnes qui ne font pas un revenu important; plus ton revenu est élevé plus l’économie fiscale est importante, donc tu profites au maximum de la déduction. Sache que le REER, contrairement au RAP et REEP, ne peut être retiré avant la retraite, alors si tu épargnes dans le but de réaliser un autre projet, le CELI, que j’aurai l’occasion d’explorer dans mon prochain article, pourrait être l’outil qu’il te manque dans ton coffre d’épargne!

Par David Beaulac
Collaborateur spontané

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Continuez votre lecture

Dossier épargne : Le CELI

Dossier épargne : Le CELI

Nerds -
Le fameux remboursement d’impôt

Le fameux remboursement d’impôt

Nerds -
C’est la saison des impôts… yeah! #not

C’est la saison des impôts… yeah! #not

Nerds -
Dossier Épargne : la magie des intérêts composés

Dossier Épargne : la magie des intérêts composés

Nerds -
Pourquoi c’est important d’économiser dès maintenant

Pourquoi c’est important d’économiser dès maintenant

Nerds -
Problème de cashflow ou manque de revenus?

Problème de cashflow ou manque de revenus?

Dossier Amérique centrale : El Tunco, El Salvador

Dossier Amérique centrale : El Tunco, El Salvador

La «loi des 40» ou comment ne pas être heureux

La «loi des 40» ou comment ne pas être heureux

Charles L'Heureux -
Concours ImpôtRapide!

Concours ImpôtRapide!

Nerds -
5 trucs pour gérer ses finances efficacement

5 trucs pour gérer ses finances efficacement

Sophie Granger -
L’austérité, réalité ou fiction?

L’austérité, réalité ou fiction?

Nerds -
Dig For the Cure – Le volleyball contre le cancer

Dig For the Cure – Le volleyball contre le cancer

Nerds -
Réaliser ses rêves : oui, mais comment?

Réaliser ses rêves : oui, mais comment?

Andreane Viau -
Pourquoi choisir l’entrepreneuriat?

Pourquoi choisir l’entrepreneuriat?

Chloé Néron -
#Noeudvembre

#Noeudvembre

Nerds -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.