All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Et toi, c’est quoi ton projet de vie?

Par Valérie Martel – le dans Carrière, Société
Bien souvent, nous avançons dans la vie sans trop nous poser de questions, en suivant le courant tout simplement. Sans nous demander si nous sommes bien en train de suivre le chemin que nous avons envie de suivre. Je serais bien curieuse de savoir combien de gens se disent au bout du rouleau au travail, mais continuent d'y aller à reculons chaque matin? Combien rêve secrètement de faire le tour du monde, mais n’achèteront jamais ce fameux billet d'avion? Combien aimerait sortir d'une relation qui ne leur convient pas mais restent par habitude? 

J’ai été ce type de personne. J’avançais dans la vie en suivant le courant sans trop me poser de questions. Je suivais un peu le même rythme que tout le monde; faire des études, trouver un bon emploi, acheter une maison et finalement fonder une famille. Mais un jour, la vie m’a envoyé un signe (ou du moins c’est ce que j’aime penser).

J’ai simplement eu un déclic (ou un peu de courage) tout d’un coup, juste comme ça. En fait, tout a commencé lorsque j’ai décidé de mettre fin à une relation qui ne me convenait plus. Je n’étais tout simplement plus heureuse et je ne croyais pas pouvoir l’être un jour en restant à ses côtés, malheureusement. Pendant un moment, je me disais que ce n’était qu’une mauvaise passe et que les choses finiraient par aller mieux. Mais ce n’est pas arrivé, ça allait de pire en pire et nos chemins s’éloignaient de plus en plus. J’en suis venue à me demander pourquoi j’endurais tout ça depuis si longtemps. Et la réponse était simple, j’avais peur! Mais j’en étais arrivée à un point où je n’en pouvais plus d’être sur le cruise control.

Un jour c’est devenu trop évident et je devais changer les choses. Je n’ai pas pris ma décision sur un coup de tête. J’avais ce sentiment en moi depuis déjà un bon moment. J’ai donc simplement décidé d’écouter ma petite voix intérieure et de me donner le droit de poursuivre ma propre voie. Alors, j’ai carrément fait un 180 degrés, j’ai fait mes valises et je suis partie. Je savais qu’autre chose qui me ressemblait plus m’attendait ailleurs. Ç’a été le début de tout. En remettant en question une relation qui durait depuis déjà un bon moment, j’ai fini par un peu tout remettre en question aussi. Comme si je m’étais enfin ouvert les yeux et que j’arrêtais de simplement suivre le courant.

On m’a jugée pour cette décision, évidemment, car on se demandait si un jour j’allais parvenir à être stable dans la vie. Si j’allais finir par arrêter de changer d’idée. On ne comprenait pas pourquoi à 23 ans, je voulais quitter une vie qui n’était plus la mienne en quittant cette stabilité qui m’assurait d’avoir bientôt la maison et les enfants.

Et même si aujourd’hui, je n’ai peut-être pas encore toutes les réponses à mes remises en question, j’ai décidé d’arrêter de laisser ma vie me passer entre les mains et d’arrêter de simplement suivre le même chemin qu’à peu près tout le monde. Ce n’est pas parce que j’aurai bientôt 25 ans que je dois absolument avoir trouvé l’homme de ma vie, qu’on ait déjà notre maison et qu’on commence à se dépêcher d’avoir des enfants. Ce n’est pas parce que tout mon entourage a pris cette voie que je dois vouloir tout ça moi aussi. Cette vie-là ne me tente pas pour l’instant. Je ne suis pas prête à me poser et à prendre les responsabilités d’une maison et encore moins d’un enfant. J’ai envie de travailler sur moi-même d’abord. J’ai envie de découvrir ce que je veux vraiment faire dans la vie avant de bâtir ma petite famille. J’ai envie d’explorer le monde. J’ai envie d’apprendre d’autres langues. J’ai envie de sortir de ma petite routine pour plus que deux semaines par année. J’ai envie d’essayer d’autres carrières, quitte à me tromper et à retourner à ce que je faisais déjà. J’ai peut-être même envie d’aller travailler ailleurs au Canada pendant quelques années, pour voir autre chose, pour voir un autre mode de vie.

C’est correct si ton projet de vie, c’est de construire ta petite famille le plus vite possible, mais il ne faut pas que tu en aies envie juste pour faire plaisir à quelqu’un d’autre que toi ou parce que tu es la seule qui n’est pas encore «casée».

Tout ça pour dire que c’est possible que tu ne saches pas trop encore quelle est ta voie, mais si tu as l’impression, à l’intérieur de toi, que tu n’es pas sur le bon chemin, c’est probablement parce que c’est le cas. Que ce soit au travail, en amour ou même à l’école, si tu sens que tu n’es pas en train de suivre ton propre chemin, tout ce que tu as à faire c’est de faire le premier pas vers ce que tu crois être la bonne direction. Après, tout le reste suivra! Fais ce dont tu as envie et oublie l’opinion des autres, après tout c’est ta vie, pas la leur!

Et toi, dans quelle direction est-ce que tu vas?

Vidéo récente
- Carrière

Comment tourner tes défauts en avantages en entrevue

Plus de carrière

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Amélie Desmarais -
Le bonheur est dans le changement

Le bonheur est dans le changement

Karine Boileau -
Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Marie-France Poulin -

Populaires

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Les meilleurs restaurants de Québec où passer un bon moment entre amis

Nerds -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
10 signes que c’est terminé

10 signes que c’est terminé

Valerie Landry -

Valérie Martel

Amatrice du #cheatday et grande indécise de la vie, elle rêve de créer le prochain Google ou de passer ses journées à siroter des mojitos au soleil.