All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Est-ce vraiment possible de tout avoir?

Par Marie-Joëlle Pratte – le dans Bien-être, Psycho
Je suis une véritable fan de Sex and the City. C’est la seule série que j’ai réécoutée au complet plus d’une fois à part Friends. Bref, après un blitz de visionnement des mésaventures de Carrie, Samantha, Miranda et Charlotte, un épisode m’est resté en tête. C’est un épisode assez anodin où Samantha clame que she have it all, une carrière florissante, un appartement luxueux, des amies géniales et une vie sexuelle épanouie. Puis, soudainement, elle attrape un gros rhume qui la cloue au lit et elle se rend compte que personne ne court à son chevet. Elle se rend compte qu’elle n’a personne sur qui compter quand ça va vraiment mal.

Je me suis souvent demandé si c’était possible de tout avoir en même temps. D’être heureuse dans toutes les sphères de sa vie. En amour, dans nos relations familiales et amicales, d’avoir une carrière passionnante, une santé à toute épreuve, un compte en banque garni et une bonne estime de soi. Est-ce qu’on en demande trop? Est-ce que c’est vraiment accessible? J’veux dire, tout ça à la fois.

On va se le dire, rares sont les moments où tout est parfait dans la vie. D’un côté, c’est ben correct comme ça parce que ça nous fait plus apprécier les victoires et les réussites. D’un autre côté, on cherche toujours la perfection, parfois même sans le vouloir. C’est un peu courir à sa perte. J’me suis souvent dit que c’est le karma qui s’arrange pour qu’on ne tienne rien pour acquis en nous faisant rusher d’un bord ou de l’autre. Au final, qu’on le veuille ou non, c’est quand même ce qui nous rend plus forts.

Si on se met à y penser sérieusement, est-ce qu’il y a vraiment un moment dans la vie où tout est censé marcher sur des roulettes sans aucun obstacle? Toutes tes relations (amicales, amoureuses, familiales) sont au beau fixe, tu as le temps de voir tout le monde, tout est fonctionnel (auto, maison, objets), tu es pleinement épanouie au travail et tu pètes le feu. J’ai 25 ans et jusqu’à présent, je ne peux pas trop me plaindre, j’ai une belle vie. Elle n’est pas parfaite, mais elle me rend heureuse.

Malgré tout, j’me rends compte que ça n’arrivera peut-être jamais que tout fonctionne parfaitement en même temps, de la manière dont je me l’imaginais quand j’étais jeune. J’me rends compte maintenant que ce qui est le plus satisfaisant ce n’est pas la récompense au bout de la route, mais le chemin qu’on prend pour s’y rendre.

J’me rends compte que le vrai bonheur se cache souvent dans les moments les plus simples qu’on prend pour soi-même. L’odeur d’un bon café en regardant la neige tomber, lire un nouveau bouquin, découvrir que la poésie ça peut être le fun en lisant Milk and Honey, regarder les reprises de Gilmore Girls, les bras de mon chum après une grosse journée, le sourire d’une amie dont j’me suis ennuyée.

Les p’tits bonheurs, c’est aussi les moments où j’me trouve cute le dimanche matin avec les cheveux en bataille et que je mets juste un peu de rouge à lèvres pour rehausser le tout. Les moments où j’me lève juste avant le cadran, qu’il fait un gros soleil et que je danse en fredonnant des tounes des années 90.  Quand j’me mets à écrire plein de phrases qui ne font pas nécessairement de sens, mais qui sortent toutes seules. C’est les soirées arrosées où je referais le monde, les sorties et les roadtrips improvisés, les slows dans le salon en pyj avec mon amoureux ou quand je le regarde cuisiner pis que je le trouve dont beau.

C’est dans ces moments-là que j’me dis que I have it all. Que j’me dis que Samantha avait peut-être raison de croire que c’était possible. Que finalement, je réalise que je n’ai pas besoin de grand-chose pour être heureuse et que c’est ben mieux comme ça.

 

Continuez votre lecture

Le jour où ma vie en valait l’engagement

Le jour où ma vie en valait l’engagement

Sarah Lussier -
Ce que j’ai appris en vivant toute seule

Ce que j’ai appris en vivant toute seule

Valérie Martel -
Être heureux, est-ce que ça s’apprend?

Être heureux, est-ce que ça s’apprend?

Charles L'Heureux -
Je m’aime avant tout

Je m’aime avant tout

Chloé Néron -
Le syndrome de la réussite contagieuse

Le syndrome de la réussite contagieuse

Karine Boileau -
Quand est-ce qu’on commence à se détester?

Quand est-ce qu’on commence à se détester?

Sarah-Jane Vocelle -
Notre TED de la semaine : ce sont tes relations qui te rendront heureux

Notre TED de la semaine : ce sont tes relations qui te rendront heureux

Noémie Ferland -
Je voulais l’amour tellement fort!

Je voulais l’amour tellement fort!

Éliza Lafond -
Mariage, bébés et conte de fées, vraiment?

Mariage, bébés et conte de fées, vraiment?

Au pire, y’a sûrement du bonheur qui traîne dans une boîte d’objets perdus

Au pire, y’a sûrement du bonheur qui traîne dans une boîte d’objets perdus

Nerds -
L’amour au travail, est-ce vraiment une bonne idée?

L’amour au travail, est-ce vraiment une bonne idée?

Marie-France Poulin -
Il m’aime, mais pourquoi?

Il m’aime, mais pourquoi?

Kim Bélisle -
Amoureuse et voyageuse solo

Amoureuse et voyageuse solo

Marilyne Jetté -
#sorrynotsorry: J’me tanne vite

#sorrynotsorry: J’me tanne vite

Est-il temps de quitter ta job?

Est-il temps de quitter ta job?

Nerds -