All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Génération Y a.k.a les humains-bulles

Par Nerds – le dans Divertissement, Santé

Génération Y a.k.a les humains-bulles

En allant voir Jeremy Demay en spectacle (je vous le recommande en passant), il m’a fait réaliser une  réalité troublante de notre génération.

Je le regardais aller dans ses interactions chaleureuses avec le public et son réel intérêt pour chaque individu. Je trouvais ça tellement beau de voir quelqu’un qui avait autant d’amour à offrir à son public. Il avait vraiment une belle mentalité. Le genre de gars qui aime sincèrement tout le monde. Le genre de personne qui voit du beau dans tous et chacun. Et c’est en le voyant aller comme ça que j’ai eu cette réalisation.

Non, ce n’est pas qu’on est trop « Me, Myself and I ». Pas non plus qu’on est plein de préjugés. On les a déjà entendues celles-là, je le sais. Non, c’est plus que ça. J’ai réalisé que notre génération est PARANO. Oui, oui, comme dans paranoïaque!

« De quoi elle parle elle? »

Calmez-vous mes lapins, je vous explique.

Tsé notre génération qui prône la liberté d’expression et la différence culturelle et même la différence tout court… Bah, si ça me tente pas moi d’être tant différente? Si dans cette société où on crée des modes à n’en plus finir, où on aime les articles originaux et les coiffures extravagantes, où l’on cherche à avoir un style de pensée encore adapté par personne, où l’on recherche dans les petites boutiques que personne connaît, LE manteau jaune fluo picoté aqua que personne n’a jamais vu de sa vie, où l’on va manger au bistro dans le fin fond de Hochelaga dans une petite ruelle cachée pour goûter aux perogies maison et publier sur Instagram ton assiette pour que tout le monde ait envie de découvrir cet endroit que TU as déniché, j’veux pas être « différente »? Si j’ai pas envie d’être dans ma bulle de réalisation et d’accomplissement personnel très artificiel? Si j’veux juste être « bin normale », est-ce que j’ai le droit?

eclat-d-une-bulle

Des fois je me dis, peut-être que j’suis tellement normale que j’suis différente parce que j’suis pas assez différente.

Vous comprenez la parano elle sort d’où?!

Est-ce qu’on a le droit d’être plate? Suis-je plate? Es-tu plate?

Est-ce que c’est si grave?

Est-ce que j’me fais juger avec mes jeans bleu délavés, mes ballerines de chez Ardène, mon T-shirt uni de chez Old Navy avec mon manteau de ski gris et ma queue de cheval? J’aime ça moi, est-ce que c’est correct?

Cette pression-là de se demander si on est assez original, si on suscitera assez de réaction chez les autres, si on va partir une nouvelle mode ou si on suit la bonne, c’est pas de tout repos. Se demander si on est assez, c’est lourd. Et c’est de là qu’elle sort, cette parano.

Pas juste ça.

Tsé quand tu te promènes le soir dans la rue et qu’un monsieur bizarre te sourit… Qu’est-ce que tu fais? Eh oui, tu fais ton parano. Maintenant, on est tellement craintifs de tout, tellement anti-sociaux, tellement trop négativement imaginatifs (genre tu te fais des scénarios de tuerie dans ta tête juste à cause du sourire du petit monsieur). Et pourtant les gens sont tellement sympathiques. Ils sont juste gentils et polis. J’te le dis! Ok, peut-être pas tout le monde. Peut-être pas Lucas Rocco Magnotta. Mais j’veux dire, est-ce qu’on peut être humains un peu? Être sociable, échanger, partager, s’émouvoir, s’amuser, s’égayer? Est-ce qu’on peut se saluer dans la rue SVP!?

Je suis allée en Espagne il y a trois ans et un matin, j’étais dans ma chambre située au rez-de-chaussé. Un homme est passé devant ma fenêtre et m’a saluée chaleureusement. Il m’a saluée de dehors à en dedans! Et là-bas, c’est comme ça. Tu croises quelqu’un dans la rue, peu importe qui et peu importe il a l’air de quoi, tu le salues. Et c’est tellement agréable. Pourquoi nous on est pas capables? Pourtant, ici les personnes âgées aussi le font. On les voit souvent jaser dans un café alors qu’ils viennent juste de se rencontrer!

Les nouvelles rencontres créent tellement un bel échange culturel, pourquoi pas leur emboîter le pas et entamer une conversation avec son voisin dans le bus. C’est tellement plus agréable et enrichissant que de jouer à Candy Crush sur son mobile. Est-ce qu’on peut arrêter de penser que la personne à côté de nous est le prochain tueur en série du quartier? Est-ce qu’on peut arrêter de penser qu’on va être weird? Sortons de notre maudite bulle. STOP LA PARANO.

C’est en partageant et en échangeant qu’on évolue pour le mieux. Pourquoi ne pas le faire à pleine capacité? Pour une meilleure génération, on pourrait bien.

Et on peut bien se foutre d’être différent et unique aussi. On est déjà unique chacun de nous en partant.

Suffit d’avoir confiance en soi. Suffit d’être soi-même. Suffit de voir la vie simplement.

Par Valérie Salort
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Continuez votre lecture

Le marché de l’emploi et la génération Y

Le marché de l’emploi et la génération Y

Nerds -
Syndrôme de la génération Y

Syndrôme de la génération Y

Amélie Desmarais -
8 préjugés que nous, les millenials, sommes tannés d’entendre

8 préjugés que nous, les millenials, sommes tannés d’entendre

Marine Villomé -
Allô génération Y? On a été coupés…

Allô génération Y? On a été coupés…

Nerds -
Les milléniaux et la génération Z sont-ils si semblables?

Les milléniaux et la génération Z sont-ils si semblables?

Sors de ta bulle

Sors de ta bulle

Nerds -
Parlons clope

Parlons clope

Anne-Sophie Roy -
Même si on était les deux derniers humains sur Terre, c’est non

Même si on était les deux derniers humains sur Terre, c’est non

Être asocial et bien s’en tirer quand même

Être asocial et bien s’en tirer quand même

Ce texte ne parle pas de «ma génération» – Partie 2

Ce texte ne parle pas de «ma génération» – Partie 2

Julien Marchand -
Il m’aime, mais pourquoi?

Il m’aime, mais pourquoi?

Kim Bélisle -
Mettre nos sourires sur pause durant la magie des Fêtes

Mettre nos sourires sur pause durant la magie des Fêtes

Kim Bélisle -
Des bulles d’espoir pour l’Accueil Bonneau

Des bulles d’espoir pour l’Accueil Bonneau

Ce texte ne parle pas de « ma génération »

Ce texte ne parle pas de « ma génération »

Julien Marchand -
Dans la Bulle Sushi à la maison!

Dans la Bulle Sushi à la maison!

Andreane Viau -

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.