All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

La routine, cette alliée mal-aimée

Par Melissa Primeau – le dans Société
Et s’enchaînent les lundis suivis du reste des jours de la semaine. Finalement, arrivent les vendredis qui remplissent nos esprits frivoles d'espoir; celui de ne pas recommencer le lendemain. Recommencer à snoozer trop de fois pour se rendre compte que si on ne se lève pas immédiatement, on devra manger notre toast en courant vers le métro. Se rendre compte que c’est le premier du mois et que tu dois recharger ta carte OPUS. 

Cette routine mal-aimée qui joue en boucle chaque lundi, celle dont les recommencements sont remplis de souvenirs de fin de semaine au chalet. Au beau milieu d’un mercredi, on reprend finalement notre souffle pour se rendre compte que ce puissant désir de répit reviendra. C’est sûr, c’est comme ça. Tu as l’impression de vivre une éternelle répétition. La routine hypnotise trop souvent et facilement.

Et si cette routine venait à bout de nous, de nos moments spontanés. Si elle nous offrait tellement de maîtrise par sa répétition, qu’elle aurait comme effet de nous endormir, de nous mettre sous somnifère. Ça m’angoisse. J’ai peur de me réveiller des années plus tard, en me rendant compte que je me cachais derrière ma zone de confort. La routine, c’est venimeux parfois. Ça devient un poison si elle nuit à ton développement personnel et si elle te paralyse plutôt que de te donner une ligne de conduite pour mieux atteindre tes objectifs.

Mis à part mon éternel cynisme, j’en viens tout de même à me raisonner. La routine peut avoir des conséquences bénéfiques sur notre bien-être. Elle permet un certain équilibre dans nos vies débordées. Elle nous pousse à ne pas procrastiner et mieux gérer notre emploi du temps. Elle nous permet de jouir aussi de petites choses quotidiennes de la vie qui constituent notre bonheur.

Comme partir sa machine à café et entendre son doux grondement. Partir en vélo chaque matin pour aller travailler et sentir ses cheveux dans le vent frisquet du début de la journée. Rentrée du boulot et voir ton chien trop content que tu sois de retour. Toutes ces petites choses me permette de me sentir engagée dans quelque chose, ces petites choses me permette de me construire. Cette routine a probablement un impact positif sur mon équilibre psychologique. Je n’échangerais pour rien au monde le bruit matinal de ma machine à café et l’engouement que mon chien a de me voir au retour du travail, c’est pour dire.

En gardant tes projets personnels dans ta mire, en te stimulant au quotidien et en entretenant tes passions, tu fais en sorte que chaque moment libre devienne une opportunité de reprendre ton souffle et de respirer. La routine ne doit pas devenir synonyme d’ennui te faisant perdre tout intérêt et toute motivation.

La routine n’est pas une façon de se résigner, ce serait trop facile. Au final, la routine c’est une façon de nous pousser, nous les humains à évoluer dans nos obligations et dans notre créativité. On doit conserver ce besoin de partager et de découvrir. Ça fait de nous des êtres plus souriants, plus accomplis au quotidien.

Plus de société

Foncer dans la vie, maintenant ou jamais

Foncer dans la vie, maintenant ou jamais

Je pense que le témoignage de Donald Duguay peut changer la société

Je pense que le témoignage de Donald Duguay peut changer la société

World Press Photo, une année particulière sous la lentille

World Press Photo, une année particulière sous la lentille

Populaires

Tout laisser derrière pour recommencer

Tout laisser derrière pour recommencer

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

À l’aube de mes 30 ans, j’ai le bouton panique collé

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading