All time BetterBe Branchez-vous Carrières

À toi, le personnage principal de mon histoire d’amour

Par Laurie Belletête – le dans Amour

À toi, le personnage principal de mon histoire d’amour

Aujourd’hui, j’avais envie de t’écrire. J’ai décidé de t’écrire, car j’ai réalisé que j’aurais aimé que notre histoire soit différente.

J’aurais aimé que notre histoire soit plus qu’une feuille blanche. J’aurais aimé qu’on lui ajoute des lettres, des mots, des phrases et peut-être même plusieurs paragraphes. J’aurais aimé qu’on lui choisisse une belle police de texte pour que ce soit joli. J’aurais aimé qu’on lui ajoute des images avec de belles couleurs chaleureuses. J’aurais aimé qu’on construise une histoire avec un million de souvenirs, un million de fous rires et un million de moments à raconter.

Depuis quelques jours déjà, j’ai des «si», des «j’aurais dû» et des «j’aurais aimé» qui s’additionnent et qui se multiplient dans ma tête. Ils sont nombreux et ils deviennent de plus en plus lourds à porter. Surtout pour une fille comme moi qui a de la difficulté à transporter une caisse de bières du dépanneur à chez elle.

J’aurais aimé qu’il y aille plus que des feuilles blanches dans notre histoire. J’aurais aimé qu’on devienne les deux héros principaux de l’histoire. J’aurais aimé que tu ne me laisses pas seule à la première péripétie. J’aurais aimé qu’on puisse combattre les méchants, les mauvaises journées et les soirées froides ensemble. J’aurais aimé que ton personnage soit assez brave et fou pour m’accompagner dans mes propositions d’idées de «dates» bizarres.

J’aurais aimé qu’on prenne le temps de se trouver plein de points en communs. J’aurais aimé savoir si on partageait plus qu’une simple attirance physique. J’aurais aimé savoir si on aimait les mêmes races de chiens et les mêmes sortes de bières. J’aurais aimé savoir ton manège préféré. J’aurais aimé te faire aimer la partie de ton corps qui te rend complexé. J’aurais aimé connaître un million de choses sur toi et sur nous, autant de choses que le nombre de fois que Lady Gaga dit million reasons dans sa nouvelle chanson que j’écoute sur repeat ces temps-ci. Je le sais, c’est beaucoup de choses ça.

Au lieu de construire une histoire qui aurait ressemblé à mes «j’aurais aimé», nous avons décidé de laisser notre histoire vide sans souvenir et sans moment à raconter.

Nous avons décidé de se swiper à gauche de nos vies respectives rapidement. Nous avons choisi de passer de connaissances à étrangers après seulement quelques sourires, quelques messages envoyés, quelques moments de tendresse et quelques moments d’ivresse. Pour nous, c’est plus facile de tourner la page sans même avoir lu ce qui était écrit dessus.

C’est plus facile parce que nous ne sommes pas des gens courageux face à l’amour. Nous, on est des gros peureux et des trop prudents. On ne veut pas prendre le risque de constater que la solitude n’est pas si in que ça.

Cependant, notre histoire nous ressemble. Elle représente la peur de l’engagement et notre manque de courage que nous partageons face à l’amour. Elle représente notre fermeture face à se laisser aller devant l’inconnu. Elle ressemble à notre difficulté à s’attacher et à laisser entrer quelqu’un dans notre routine et dans notre espace.

Tous les deux, on n’est pas des fanatiques de l’amour. On ne recherche pas l’amour dans les yeux de tous les inconnus que l’on croise. On a les deux pieds sur terre et non la tête dans les nuages.

Peut-être que notre histoire aurait pu être différente. Peut-être que si on n’avait pas fait le concours de celui qui s’attache le moins et celui du plus indépendant, peut-être que ce serait différent. Peut-être qu’il y aurait moins d’espace qui nous séparerait. Peut-être que si on avait mis notre orgueil de côté, peut-être qu’on serait tous les deux des gagnants au lieu d’en sortir perdants. Peut-être qu’on aurait pu mettre notre peur de côté juste pour voir où notre histoire aurait pu nous mener.

Peut-être que nos personnages se sont rencontrés trop tôt. Peut-être qu’il est trop tard pour changer le titre de l’histoire. Peut-être qu’il est trop tard pour changer le chapitre en cours. Peut-être qu’il est même trop tard pour changer la fin de l’histoire, mais peut-être que non.

Peut-être qu’on pourrait faire semblant d’être des étrangers à nouveau. Peut-être qu’on pourrait faire semblant que nos personnages ne se sont pas encore rencontrés. Peut-être qu’on pourrait réécrire une toute nouvelle histoire. Peut-être que dans celle-ci, on pourrait être des héros plus courageux et plus amoureux.

Continuez votre lecture

7 histoires d’amour qui ont traversé le temps

7 histoires d’amour qui ont traversé le temps

Madison Desmarais -
Des maux d’amour

Des maux d’amour

Émilie Tourangeau -
À toi, mon premier amour

À toi, mon premier amour

Ces histoires d’amour qui défient les statistiques

Ces histoires d’amour qui défient les statistiques

Audrey Chabot -
Fé M Fé, une histoire d’amour rafraîchissante

Fé M Fé, une histoire d’amour rafraîchissante

Nerds -
À toi, la célibataire heureuse

À toi, la célibataire heureuse

Laurie Belletête -
La thérapie de couple a sauvé notre histoire d’amour

La thérapie de couple a sauvé notre histoire d’amour

Nerds -
À toi, le menteur que je n’aime plus

À toi, le menteur que je n’aime plus

Nerds -
À toi qui as peur de s’engager

À toi qui as peur de s’engager

Laurie Belletête -
À toi qui veux être bien seule avant d’être à deux

À toi qui veux être bien seule avant d’être à deux

Laurie Belletête -
Choisir d’être horticultrice en amour

Choisir d’être horticultrice en amour

Mon premier Noël seule après sept ans

Mon premier Noël seule après sept ans

Audrey X -
Les chapitres de notre amour

Les chapitres de notre amour

À toi qui veux être à nouveau une adolescente

À toi qui veux être à nouveau une adolescente

Laurie Belletête -
À toi qui t’es enlevé la vie

À toi qui t’es enlevé la vie

Nicolas Sipak -