All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Tu m’as fait croire à l’amour, mais j’étais en enfer

Par Sarah-Jane Vocelle – le dans Psycho
La première fois que je t’ai vu, je ne m’attendais pas à développer des sentiments pour toi. Pourtant, plus le temps avançait plus j’enlevais mes barrières et je te laissais entrer dans ma vie. Au début, tu semblais être un prince charmant, une personne qui m’aurait donné la lune et qui aurait pris soin de moi. Pourtant, plus la relation évoluait plus mon conte de fées disparaissait.

Tu étais beau, intelligent et charismatique. Tu me jouais du violon et moi je croyais à chacun de tes mots. Je me suis laissée emporter par ta mise en scène, tes mensonges et ta manipulation. Puis, un jour il était trop tard, tu avais réussi à m’amadouer, à faire de moi ta chose. Je n’étais plus que l’ombre de moi-même, j’étais le reflet de ce que tu voulais. J’avais perdu mon identité et mon estime de moi-même.

Rapidement, ma vie est devenue un enfer, celui que tu as créé. J’ai longtemps cru qu’il s’agissait de l’amour, mais comment peut-on détruire la personne qu’on est censé aimer? Avec toi, je ne pouvais plus rire, je ne pouvais plus tripper et finalement j’ai cessé d’exister.

Tu étais violent, mentalement et physiquement. Malgré tout ça, le plus difficile était de comprendre pourquoi tu me traitais comme ça, moi qui faisais tout pour toi et qui t’aimais tant. J’étais pris dans un cercle vicieux, plus j’essayais de m’en sortir, plus tu revenais avec tes belles paroles et ton sourire réconfortant. Tu étais celui qui me brisait, mais tu voulais être celui qui me réparait et ça fonctionnait. J’avais besoin de ces moments, car ils étaient les seuls où tu prenais soin de moi.

Je ne parlais pas de nos chicanes et de ta violence à mon entourage. J’avais trop honte, mais de l’extérieur ma tristesse était apparente. J’étais fatiguée, épuisée, stressée et tellement malheureuse, mais j’y suis restée, pendant près de deux années.

Puis un jour, tu as commis l’irréparable et j’ai décidé que c’était assez. J’ai pris la décision de te sortir de ma vie avec toute la force qui me restait. Tu étais harcelant et persévérant. J’ai eu mal, j’ai pleuré, j’ai pensé reculer, mais je n’ai jamais abandonné. Puis finalement, c’est moi qui ai gagné.

Aujourd’hui, ça fait plusieurs mois que cette histoire est derrière moi. La route n’a pas été facile à traverser, mais j’ai réussi. J’ai dû consulter pour rebâtir mon estime personnelle et pour apprendre à faire confiance à nouveau. Je ne suis pas totalement guérie, mais je commence à reprendre goût à la vie et à retrouver mon sourire. J’ai même rencontré une personne formidable qui me prouve que c’est encore possible d’aimer et d’être aimée en retour. Je ne crois plus aux contes de fées, mais au moins j’ai retrouvé espoir.

Si je peux vous donner un conseil, ce serait de ne jamais rester dans une relation toxique ou même de vous y en approcher. Il y a plusieurs signes auxquels il faut être attentif et si vous avez un doute, partez en courant. Je vous jure que si vous partez dès le début ce sera beaucoup moins dommageable que d’y rester et de se battre. N’hésitez pas à en parler et à aller chercher de l’aide et surtout n’ayez pas honte, car c’est tout sauf votre faute. Les personnes manipulatrices sont excellentes pour exercer leur art et feront tout pour vous faire sentir coupable et se mettre dans le rôle de la victime.

Les bonnes personnes existent, alors ne perdez pas votre temps dans une relation toxique. Et surtout, ne croyez pas qu’il changera, vous seule pouvez changer et choisir de vous éloigner. N’oubliez pas qu’on ne décide pas toujours qui entre dans nos vies, mais nous avons le pouvoir de décider qui en sort.

Continuez votre lecture

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Je suis en amour avec mon boss pis c’est un problème

Un premier voyage de couple, ça se planifie!

Un premier voyage de couple, ça se planifie!

L’amour périmé

L’amour périmé

Marilyne Jetté -
Mon premier contact avec la DivaCup

Mon premier contact avec la DivaCup

L’amour m’a saoulée

L’amour m’a saoulée

Ève Landry -
À toi qui m’as brisée…

À toi qui m’as brisée…

Ethel Gutierrez -
L’amour, ça court vite!

L’amour, ça court vite!

Éliza Lafond -
Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

Comment passer le temps à l’aéroport en attendant ton vol

À toi qui m’as si mal aimé

À toi qui m’as si mal aimé

Éliza Lafond -
Quand j’étais nerd…

Quand j’étais nerd…

Il m’aime, mais pourquoi?

Il m’aime, mais pourquoi?

Kim Bélisle -
La fois où j’ai daté un gars en couple ouvert

La fois où j’ai daté un gars en couple ouvert

À mon rêve brisé qui m’a fait découvrir qui j’étais

À mon rêve brisé qui m’a fait découvrir qui j’étais

Esther Armaignac -
À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère

Et si j’étais enfin honnête avec moi-même

Et si j’étais enfin honnête avec moi-même

Éliza Lafond -