All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

L’amitié mise à nue

Par Nerds – le dans Bien-être, Sexe

Envie de te lancer dans cette fameuse relation de friends with benefits? Chanel et Charlotte te conseillent avec les pour et les contre de cette nouvelle forme d’amitié.

Fullscreen capture 1242011 82910 PM

Une relation possible selon Charlotte Poitras

… mais pas pour tous

Ce n’est pas parce que ça a échoué pour plusieurs que ça ne peut pas marcher pour les autres. Chacun a des attentes et des besoins différents, à différents moments de leur vie. Plusieurs personnes peuvent bel et bien témoigner que leur relation de friends with benefits a fonctionnée… Ça ne peut bien sûr pas convenir à tout le monde, n’importe quand et pour n’importe quelle raison, mais reste que pour ceux à qui ça convient, ça peut être tout ce dont ils ont besoin.

Pourquoi se compliquer la vie?

Si tu as envie de coucher avec quelqu’un qui a envie de coucher avec toi et absolument rien d’autre, pourquoi s’en empêcher? De toute façon, tu n’as pas le temps pour autre chose avec les études et le travail, pas besoin de te forcer pour bien paraître, pas de chicane, pas de jalousie. L’important, c’est de ne pas se préoccuper de l’autre plus que ce pour qui est du respect. À part de ça : juste du bon sexe quand tu en as envie.

Juste pour le sexe

Si plusieurs sont déçus de ce genre de relation, c’est parce qu’ils s’attendaient à plus et qu’ils espéraient secrètement que leur « mieux que rien » tombe en amour avec eux. Oublie ça : ce n’est pas inclus dans le forfait alors ne pense pas avoir plus en demandant moins. Déjà rien qu’en ayant cette idée en tête, on sait qu’on est sur le bord de la falaise de l’amour et qu’il ne sert à rien d’en tomber. Mais reste que bien des gens peuvent véritablement ne vouloir que du sexe, et tant que tu «profites» de l’autre autant qu’il «profite» de toi, il n’y a rien de mal là-dedans.

Mieux qu’un one night

Ce n’est pas tous les soirs qu’on a la motivation de se forcer pour se mettre beau, sortir et dépenser ta paye de la semaine en drinks pour ramener quelqu’un à la maison. Avec ton fuck friend: moins de trouble, moins de niaisage, moins de malaise, moins de bibittes et, surtout, plus de baises.

Un partenaire qui ne peut être rien d’autre que ça

Si la personne a le potentiel d’être ton futur compagnon de vie, oublie ça, tu vas bientôt le voir comme tel. L’ami moderne doit avoir bien des raisons de ne jamais avoir le potentiel d’être plus : il ne se préoccupe pas de toi, elle est nunuche, il n’a pas vraiment d’ambition dans la vie, elle pense encore à son ex… Mais ils sont bons au lit alors on les prendra pour ça en sachant très bien qu’ils ne seront rien de plus.

Vive la liberté

Enfin un partenaire qui n’a pas le droit de te critiquer quand tu sors trop souvent avec tes amis, qui ne sera pas jaloux à chaque fois que tu parles avec quelqu’un du sexe opposé, que tu n’auras pas à texter chaque jour juste par principe, avec qui tu peux te séparer sans grand drame… Ça fait du bien parfois.

Honnêteté 101

Ce n’est pas parce que c’est une relation «moins sérieuse» que ce n’est pas une relation, et c’est pourquoi c’est toujours important d’en parler. Ce n’est pas tout le monde qui a la même définition de friends with benefits. Selon certains, ça implique vraiment aussi la partie « friends », plusieurs exigent l’exclusivité, mais reste qu’il faut mettre ça au clair avant de péter ta coche quand tu verras que l’autre à plusieurs « amis ». Sans oublier d’être honnête avec toi-même et de reconnaître quand il est temps de te sortir de là.

…pas pour longtemps mais pour un moment

Une relation de friends with benefits est à la base faite pour être temporaire. Toute bonne chose à une fin; personne n’est fuck friend pour la vie. Mais ce n’est pas parce que ça c’est terminé que ça n’a pas été bon le temps que ça a duré.

L’envers de la médaille selon Chanel Garceau

D’abord, c’est important de préciser que je ne suis pas contre le principe à la base, simplement moins optimiste que ma vis-à-vis en la matière, Charlotte. Loin de moi l’idée d’être alarmiste parce que, de toute façon, c’est une étape de ta vie en laquelle je crois beaucoup pour son côté formateur, malheureusement pas pour ses bienfaits.

Avec toutes les désastres de dates ratées (et ITSS) qui courent, c’est clairement le scénario idéal de s’adonner aux plaisirs de la vie avec une personne dont tu connais déjà le pedigree, qui te fait rire pis qui sait déjà t’as l’air de quoi le matin. C’est excitant, c’est rassurant et ça comble un besoin physique, mais sans tous les efforts que t’aurais à mettre pour une date ou pour une relation amoureuse. Les règles sont strictes entre vous et c’est pas censé être compliqué, sur papier.

C’est de la faute à mes hormones

Accepter de coucher avec quelqu’un sur une base régulière sous-entend forcément une attirance physique déjà présente. Et même si y’a pas de sentiments à la base et que ce n’est que pour combler le besoin physique, les filles sécrètent une hormone (de marde) qui s’appelle Ocytocine et qui pourrait détruire tes plans sans complication tout simplement parce que cette hormone (de marde, je le répète) est responsable de l’attachement envers quelqu’un d’autre et est doublement sécrétée lorsque que l’autre en question est déjà dans tes bonnes cordes affectives et qui plus est, est ton partenaire sexuel. J’entendrai jamais par là que les filles ne sont qu’une boule hormonale pas capable de juste rien ressentir. Ce que j’avance c’est que la nature est pas trop de ton bord, en partant.

Pis les autres amis

Si vous choisissez de garder ça secret, vos amis n’en feront peut-être pas autant. Un soir de rhumba de trop pis ça se pourrait que votre cercle social décide que ça devient awkward de pas aborder le sujet que ça fait trois fois que ta coloc le voit en bobettes le dimanche matin. Faut établir la limite de ce qu’on est à l’aise de partager ou non et agir en conséquences.

On est indépendants, mais modérés

On voudrait ne rien devoir à personne, avoir une liberté sans limite qui nous oblige à ne pas rendre de compte. Ce qui arrive, trop souvent, c’est qu’on voudrait que l’autre nous doive quelquechose ou, du moins, qu’elle nous accorde une certaine exclusivité. Le genre d’entente qui fait en sorte que tu ne te demandes pas où elle va quand elle s’en va. Malgré nos mœurs modernes et habitudes plus débridées que les générations précédentes, il faut s’avouer que ce n’est pas la majorité d’entre nous qui s’avèrent émotionnellement capables de tenir le beat, sans esprit un tantinet vieux-jeu qui aura jamais mal.

Même si le plan ne te tuera pas, il pourrait t’arracher un petit bout de cœur quand elle répondra pas à ses textos ou quand elle va t’annoncer que sa dernière date Tinder était pas si pire que ça. On voudrait être indépendants et polygames, sans avoir été socialement programmés pour ça. Des fois, c’est par un cœur brisé que ça va se terminer, à l’inverse des plans initiaux. T’auras appris, certes.

Même si je suis pas de ceux qui croient en la perfection de ce genre de deal, je ne pense pas non plus que ça sera la fin de ton amitié. Peut-être devrez-vous prendre un break, le temps de réaliser que votre amitié vaut plus que ça et le temps d’établir de nouvelles règles à ne pas transgresser.

Qu’en pensez-vous? #teamcharlotte ou #teamchanel

Plus de bien-être

Garder le cap

Garder le cap

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Atteindre le burnout avec succès en 5 étapes faciles

Atteindre le burnout avec succès en 5 étapes faciles

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.