All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Les hauts et les bas du travail autonome

Par Kevin Sauvé – le dans Carrière, Girlboss
Maintenant que tu as passé à travers tous les tests de personnalité dans les magazines et sur internet, que tu as passé d'innombrables heures à discuter avec l'ensemble des conseillers d'orientation du Québec, que finalement tes parents ont terminé leurs discours sur à quel point avoir un emploi sérieux et un revenu stable est primordial, tu décides de faire ton rebelle, d'écouter ton petit cœur et de faire mot pour mot le contraire de ce que tu as entendu toute ta vie. Tu deviens travailleur autonome.

C’est ton choix de carrière, tu l’as trouvé et tu te félicites à grand coup de drinks dans un bar. Tu te dis qu’avec ton talent, le travail va se pointer le nez par lui-même. Mais être travailleur autonome est encore plus difficile que d’aller porter des CVs et de passer des entrevues. C’est en fait énormément de travail, sûrement plus que d’avoir un emploi «traditionnel». Tu te rappelles les drinks que tu as bu pour te féliciter d’avoir eu le courage de prendre cette décision? Et bien, ça risque d’être les seuls que tu vas boire pour un bon moment. Il y a de plusieurs désavantages au travail autonome et, par chance, de nombreux avantages aussi. Il faut seulement en prendre conscience pleinement avant de s’y aventurer et économiser un peu aussi (on ira fêter le succès un peu plus tard, t’en fais pas).

Je te présente ici quelques points à mettre dans ta liste de pour et contre que j’ai amassés depuis le début de mon expérience de travailleur autonome. Je commence par les mauvaises nouvelles et garde les Smarties rouges pour la fin.

Source: weheartit.com
Source: weheartit.com

Les points contre

Je mets ça au clair tout de suite, si tu es une personne un peu paresseuse, c’est peut-être pas le meilleur chemin pour toi. Être travailleur autonome demande beaucoup, beaucoup de temps à consacrer au marketing et au développement de ton réseau social.

Les contrats ne viennent pas à toi, tu dois aller les chercher par toi-même. Tu dois cogner aux portes des personnes qui seraient intéressées par ton service, donc être capable de bien cibler ta clientèle.

Cela veut aussi dire agrandir ton cercle de contacts, te faire des amis dans le domaine dans lequel tu travailles, leur demander conseils et, surtout, ne pas être gêné de demander leur aide au besoin.

Le travail autonome n’est pas pour les personnes timides et réservées, il faut se faire voir et entendre par le plus grand nombre de personnes possible. Plus on s’entretient avec un grand nombre de clients potentiels et qu’on multiplie nos relations de travail, plus les effets du bouche-à-oreille vont se faire ressentir et plus grandes sont tes chances d’obtenir des contrats.

Évidemment, si la stabilité financière est importante pour toi, ce n’est officiellement pas la meilleure route à prendre. Au début, les temps sont durs, on ne sait pas quand un contrat va se pointer le bout du nez, l’argent se fait rare et on peut facilement être pris de panique et vouloir tout abandonner. Mais c’est exactement à ce moment précis qu’il faut se ressaisir et ne pas lâcher.

Les points pour

Vivre sans patron, sans règles préétablies, sans heures de travail fixes ou bureau fixe, et être en charge de tout.

Se sentir libre et en contrôle de tout n’a pas de prix. Le sentiment qu’on ressent quand on obtient son premier contrat est magique, on se sent accompli et on redouble d’efforts pour atteindre les exigences du client.

Le désir de bien performer est à son maximum, vu qu’on a travaillé fort pour obtenir ce contrat et que c’est grâce au résultat de celui-ci que notre clientèle va se bâtir. Quand les contrats commencent à entrer plus régulièrement, notre estime de soi augmente et le sourire aussi.

Selon moi, le travail autonome est la clé du bonheur. C’est certain que ça fait peur, mais les retours de celui-ci valent grandement le risque.

Source: weheartit.com
Source: weheartit.com

Bref, il y a du positif et du négatif dans tout, il faut seulement identifier nos valeurs et nos besoins pour pouvoir bien faire notre choix. Être travailleur autonome nécessite beaucoup de temps et d’efforts. Financièrement, c’est épeurant au début, mais c’est aussi glorifiant, valorisant et rentable quand la stabilité s’installe. C’est à toi de choisir ta voie, mais je te pousse un peu vers l’autonomie. Crois-moi, tu ne vas pas le regretter!

Vidéo récente
- Carrière

Comment tourner tes défauts en avantages en entrevue

Plus de carrière

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Amélie Desmarais -
Le bonheur est dans le changement

Le bonheur est dans le changement

Karine Boileau -
Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Morning Miracle : 6 minutes pour changer ta vie

Marie-France Poulin -

Populaires

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Nerds -