All time BetterBe Branchez-vous Carrières

Notre moralité se meurt. Les sauvages l’ont tuée.

Par Nerds – le dans Divertissement

« Elle avait les yeux clairs et elle avait mon âge. » Comme moi. Ce n’est pas de la chanson de Goldman dont je veux vous parler, mais cela reste une oraison funèbre… plus récente malheureusement. Comme moi, comme vous aussi sûrement et comme plein d’autres jeunes filles, elle porte sur la photo qui illustre l’horrible nouvelle un rouge à lèvres rouge et souligne ses yeux d’un trait de crayon noir. Comme moi, c’était une étudiante étrangère en échange.

Cela doit faire une bonne dizaine de fois que je lis cet article et je n’arrive pourtant toujours pas à faire sens de ce « fait divers » : « À Offenbach, une étudiante turque de 23 ans est morte vendredi 28 novembre après avoir empêché l’agression de deux jeunes Allemandes. » Je tourne les mots dans tous les sens, j’essaie de comprendre comment ça a pu se produire, je les relis lentement, plus rapidement, rien à faire; ça ne passe pas. Elle a réagi par principe. Son seul crime : voler au secours d’autrui.

Comme moi

Tugce Albayrak

J’aurais, j’aime le croire, fais la même chose. Et alors? Je serais morte à cette heure-ci. La mort à notre âge paraît si illusoire – un concept pour les plus épargnés d’entre nous, un horrible cauchemar pour ceux qui ont connu les victimes de cette faucheuse.

La dénomination même de « fait divers » me choque. Comment se peut-il aujourd’hui que la sauvagerie soit réduite à la banalité? Est-on dans un de ces romans écoeurants de Sade où la vertu n’est plus récompensée que par la cruauté et la barbarie? Pire, un monde où cela passe pour être « divers » et où notre conscience se meurt sous le joug de la censure sauvageonne… Il semblerait….

Qu’est-il advenu de la morale et de ses principes? Ceux que la mère de ces voyous devaient pourtant leur avoir répétés le soir en les bordant; ceux que notre histoire nous a inculqués. Vit-on dans un monde où la loi du plus fort prime et dans lequel la conclusion d’Hobbes prend le pas sur celle de Rousseau? L’homme est-il vraiment devenu un loup pour l’homme?

Beaucoup de questions sans réponse et pourtant, sûrement moins que celles non résolues auxquelles doivent faire face les parents de la pauvre jeune fille. Arrivée dans un pays qu’elle croyait civilisé pour se forger une éducation, c’est l’incivilité de certains qui en auront eu raison. Quelle sale ironie…

Un monde qui occulte les leçons de sa mémoire et où le futur semble plus sombre que le passé sans feu de nos ancêtres : voilà ce qui nous attend si nous ne pouvons nous offusquer de cette dénomination. À son image, je pense juste à lui rendre un dernier hommage en élevant nos voix pour affirmer qu’il n’est pas possible que la monstruosité devienne quotidienne, «diverse». Car c’est bien de cela qu’il s’agit, au sens premier du mot; ceux qui ne peuvent s’arrêter un instant avant de commettre un tel acte pour se rappeler que la personne en face est un être humain, avec un parcours dont on ne sait rien et probablement très différent du nôtre, avec des proches, un passé et surtout un futur, ceux-là même renient leur humanité et deviennent monstres.

Que Rousseau ou qu’Hobbes aient eu raison, que la nature humaine soit originellement bonne ou mauvaise, j’aimerais en profiter pour rappeler que le changement nous appartient, qu’une destinée se forge et que nos actes font de cette origine une réalité ancrée, quel que soit le chemin que l’on suit.

Le meurtre de cette jeune fille est tout sauf un « fait divers ». C’est la peste bubonique qui nous frappe, c’est le ver qui nous ronge de l’intérieur, c’est la nausée même.

À Tugce Albayrak, qu’elle repose en paix.

Par Johanna
Collaboratrice spontanée

Tu veux que ton texte soit publié sur lesnerds.ca? Voici comment:
Soumettre un texte spontané

Continuez votre lecture

« Elle avait les yeux clairs et elle avait mon âge, comme moi »; mais elle est morte.

« Elle avait les yeux clairs et elle avait mon âge, comme moi »; mais elle est morte.

Nerds -
Se prostituer: la sexualité à quel prix?

Se prostituer: la sexualité à quel prix?

Nerds -
Ton étoile se meurt

Ton étoile se meurt

Hugo Cournoyer -
Ces moments où les garçons m’ont fait douter

Ces moments où les garçons m’ont fait douter

Marilyn Claveau -
Le tour de l’île

Le tour de l’île

Nerds -
Le jour où ma vie en valait l’engagement

Le jour où ma vie en valait l’engagement

Sarah Lussier -
Au jour le jour, l’amour: les passions

Au jour le jour, l’amour: les passions

De l’encre dans la tête

De l’encre dans la tête

Marie-Audrey Perron -
Allô génération Y? On a été coupés…

Allô génération Y? On a été coupés…

Nerds -
Le cinéma, qu’ossa donne? Le petit guide pour mieux comprendre les films. Partie 1

Le cinéma, qu’ossa donne? Le petit guide pour mieux comprendre les films. Partie 1

Hugo Cournoyer -
«Les vraies femmes ont des courbes»

«Les vraies femmes ont des courbes»

Valerie Landry -
Nos collaborateurs tatoués se dévoilent!

Nos collaborateurs tatoués se dévoilent!

Nerds -
Réseaux sociaux: quand mère Teresa botte les fesses de Narcisse

Réseaux sociaux: quand mère Teresa botte les fesses de Narcisse

Nerds -
La fille d’une nuit

La fille d’une nuit

À la découverte de l’Ouest

À la découverte de l’Ouest

Nerds

Des plus belles destinations voyage aux bars à découvrir en passant par des tranches de vie de toutes sortes, l'équipe de Nerds te propose quotidiennement du contenu de qualité, divertissant et à l'image de la jeune femme épanouie que tu es.