All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

«There’s no place like home», comme on dit!

Par Camille St-Germain – le dans Bien-être, Santé

Respirer normalement. Sentir que c’est là. Ici. Sentir qu’on appartient, qu’on s’appartient et qu’on est fait pour être là. Entre quatre murs, dans la nature, devant un ordinateur, sur un bateau, peu importe. Cet endroit ou ces endroits qui sont empreints de nous. Ces places qui nous accueillent comme si elles nous appartenaient depuis toujours, comme si notre place avait toujours été là. Trouver l’endroit qui nous fait sentir que notre vie porte un sens. Que notre présence sur terre n’est pas en vain. Être là et être bien. Sans se poser de questions. Juste bien.

Se sentir à la maison
source: pinterest.com

Se sentir à la maison, c’est ma plus grande quête de la vingtaine. Trouver l’endroit où je me sens à la maison tout simplement. Je ne me suis jamais vraiment sentie à ma place nulle part. Ni durant mon secondaire et encore moins durant mon cégep. Depuis que je suis à l’université, c’est pire que jamais. J’aurais cru qu’à 22 ans, j’aurais trouvé ma place. Peut-être parce que je me suis mise de la pression, peut-être à cause de la pression sociale ou peut-être parce que j’en avais tout simplement besoin.

Sentir qu’on est à la maison est un élément dont on ne peut se passer tout au long de nos années sur terre. On ne peut pas errer toute sa vie sans ressentir qu’on a sa place à un endroit ou un autre. Il faut trouver. On doit être à sa place quelque part. Je ne peux pas croire que je vais me sentir ainsi toute ma vie, c’est impossible.

Et c’est après avoir cherché et cherché, avoir pleuré et avoir été découragée que j’ai réalisé que ce lieu, cette place où j’appartiens n’était peut-être pas un endroit. Je n’avais pas besoin de quatre murs, où d’une forêt ou de l’océan pour trouver ma place. La maison que j’ai aussi longtemps cherchée m’est apparue comme un groupe de personnes. Je pourrai maintenant me retrouver à n’importe quel endroit sur cette terre, tant que je serai avec mes amies, je serai à la maison.

L'amitié. Pinterest
source: pinterest.com

C’est toujours plus proche qu’on le pense. Après toutes ces années de recherche, j’ai réalisé que ça faisait plus de 7 ans que ce que cherchait était sous le bout de mon nez. Mes amies. Et quand mon petit-copain est entré dans ma vie, ça c’est encore plus concrétisé. Pour me sentir à la maison, je n’avais pas besoin d’être nulle part. Juste bien accompagnée. Parce que peu importe où je serai et où j’irai, si je suis avec elles, avec lui, je me sentirai à la maison.

Il faut arrêter de croire que notre place est un lieu et nous devons arrêter de partir à sa recherche. Je crois qu’à un moment opportun de nos vies, on trouvera notre maison. On trouvera ce lieu ou ces gens qui nous feront un baume au cœur, qui nous accueilleront à bras ouverts avec cette odeur familière d’amitié et d’amour, ce sentiment d’appartenance, cette simplicité enivrante.

Je vous souhaite de trouver votre maison. De trouver votre bonheur quelque part. Ne cherchez pas trop loin.

P.S: Le magicien d’Oz avait raison, « There’s no place like home. »

( Fleming, Victor. Langley, Noel. Ryerson, Florence. Woolf, Edgar Allan. (1939). The Wizard of Oz. Metro-Goldwyn-Mayer, Loew’s Incorporated)

source:hellogingles.com
source:hellogingles.com

Chanson de la semaine :

Plus de bien-être

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Garder le cap

Garder le cap

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère

Camille St-Germain

Petit bout de personne qui a de l’enthousiasme à revendre. Un brin mélodramatique. Un brin artiste. Amoureuse des montages, des animaux et d’Harry Potter. Ses cheveux bleus définissent environ 50% de qui elle est.