All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Comment trouver sa place en tant que jeune professionnelle?

Par Amélie Desmarais – le dans Bien-être, Carrière
Tu approches la trentaine et tu n'es pas encore certaine de ce que tu recherches professionnellement parlant? Ouin, pis?

Il y a deux mois, quand j’ai décidé de faire un changement professionnel, on m’a dit que si je changeais d’emploi, je devrais rester au moins 1 an, 1 an et demi dans le prochain, sinon ça paraîtrait très mal sur mon C.V. J’ai fait le saut et je croyais m’être casée pour un petit bout, jusqu’à ce que ma balloune dégonfle.

«Combien de temps on doit garder le même job sans ressentir qu’on a abandonné trop vite?»

C’est la question à laquelle je me butte sans fin depuis la fin de mon baccalauréat, soit depuis 4 ans. C’est court dans une carrière, 4 ans, mais le début d’une carrière, c’est souvent là où tu te définis en tant qu’employé, que tu décides du chemin que ta vie professionnelle va prendre. Mais comment on décide ça? Et qui est le juge ultime des choix que tu fais jusqu’à ce que tu trouves ton X?

Après avoir amorcé bien des carrières – agent de bord, journaliste, attachée politique, marketeuse et j’en passe –, je pensais avoir trouver mon X comme relationniste pour un ministère dont les dossiers me passionnaient. Comme personne n’est à l’abri des tempêtes et surtout des milieux de travail malsains et des entourloupages, parfois on est poussé à prendre conscience de certaine chose, puis on est emmenés ailleurs et on doit bouger rapidement.

C’est là qu’on doit établir des priorités et, surtout, connaître ce que l’on est prêt à accepter et ce qui est un gros NO-NO.

Faire le tri des «je veux» et des «je ne veux pas»

Faire le tri, c’est difficile, peu importe le nombre d’entrevues qu’on passe, peu importe à quel point on peut être un fin observateur. Lorsqu’on réalise qu’il n’y a pas que le candidat qui doit se vendre à l’employeur, mais que l’employeur aussi doit vendre sa compagnie, les beaux grands discours coulent à flot dans les deux sens.

Avec le temps, j’ai réalisé que je ne voulais pas d’un environnement de travail conflictuel; c’est bien beau dire qu’on est un as des résolutions de conflits, mais quand tu vois des gens partir comme des mouches, tu réalises qu’il y a un gros problème dans ton milieu de travail.

S’il y a une autre chose que je ne peux pas supporter c’est les fausses-promesses. Quand on pose des questions, parfois c’est facile de vendre sa salade (n’oubliez pas que ça peut se jouer des deux côtés). J’arrivais souvent préparée avec un million de questions et au fur et à mesure que l’entrevue avançait, je me gardais un décompte dans ma tête. Ça pouvait être des questions techniques comme des questions hyper larges et générales. Le but, c’est d’identifier la constance des réponses.

Comment faire pour déceler tout ça?

Pose des questions sur le taux de roulement, qui a occupé le poste avant toi, pourquoi cette personne-là est partie, quels sont les avantages à travailler là et aussi les inconvénients. Demande aussi quels sont les plus grands défis que le poste apporte, quelles sont les attentes de la haute gestion par rapport à la nouvelle personne qui occupera le poste. Tu es aussi en droit de demander à aller passer une journée dans l’entreprise, rencontrer l’équipe, voir comment elle travaille et confirmer/infirmer tes impressions.

Il n’y a pas de trucs magiques pour savoir si on est sur notre X ou pas. Par contre, lorsque quelque chose cloche, on a le droit de vouloir du changement et vouloir le meilleur pour nous, pour pouvoir nous épanouir. Je ne crois pas que ça fasse de nous un mauvais employé. On cherche juste notre place.

Psssst, te décourage pas, je cherche encore moi aussi! L’important, c’est juste d’être heureux avec ses choix.


Crédit photo de couverture: fizkes | Bigstock

Vidéo récente
- Bien-être

Devrais-tu essayer l'entraînement HIIT?

Plus de bien-être

5 trucs pour rendre tes règles moins douloureuses

5 trucs pour rendre tes règles moins douloureuses

Nerds -
Apprendre à dire non: une habitude aux multiples bienfaits

Apprendre à dire non: une habitude aux multiples bienfaits

Nerds -
Top 5 des meilleures chaînes YouTube pour t’entrainer à la maison

Top 5 des meilleures chaînes YouTube pour t’entrainer à la maison

Nerds -

Populaires

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Mon avis sur le lifting colombien des fesses

Marie-Pier Hamon -
Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Jessica Dussault -
Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Vernis à ongles: les tendances printemps-été 2019 que tu dois essayer

Nerds -

Amélie Desmarais

Vagabonde dans l’âme, mais relationniste dans la vrai vie, Amélie sait porter plusieurs chapeaux. Elle aime les voyages, la cuisine et le vélo!