All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Toute bonne chose a une fin, vis avec.

Par Camille St-Germain – le dans Bien-être, Santé

Toute bonne chose a une fin. C’est ainsi et on ne peut rien y faire. Certains diront que c’est malheureux. D’autres que c’est incroyable. Pour ma part, je trouve que ça a quelque chose de bien. L’éphémère, ça rafraîchit le quotidien. On se renouvelle dans l’éphémère. Il faut apprendre à vivre avec les choses qui ne durent pas. Il faut les aimer même.

L’humain a une capacité d’adaptation et d’habitude assez incroyable. On aime avoir nos petites habitudes qui reviennent jour après jour. On aime aussi les choses qui durent. Les événements qui restent et qui marquent. On ne veut pas profiter de certains moments qu’une simple seconde. On veut qu’ils résistent au temps. On ne veut pas les voir passer devant nos yeux comme des éclairs. L’éphémère, c’est justement ça, des éclairs qui frappent, qui nous illuminent et qui marquent.

Kelly Smith Photography
Kelly Smith Photography

L’éphémère, c’est aller voir un concert qui ne dure qu’une simple soirée à tes yeux. L’aimer, c’est d’accepter que c’était un 2h incroyable de ta vie que tu ne regretteras jamais. C’est aussi un one night stand où c’est exactement ce dont tu avais besoin, une relation qui ne s’éternisera pas. C’est un party un peu arrosé avec des amis, dans un endroit que tu ne visites qu’une fois par année, qui aurait pu durer toute la nuit et la journée suivante tellement tu t’amusais. Vivre avec, c’est tomber comme une bûche dans ton lit en rentrant pompette de cette dite soirée. L’éphémère, c’est rencontrer ton idole et te dire que ça n’aura duré que 5 minutes de ta longue vie qui en comportera sûrement plusieurs millions. C’est également le voyage que tu rêvais de faire depuis des années, et qu’en rentrant chez toi après des semaines à l’étranger, tu te dis : Wow! Déja fini. C’est tout ça et bien plus.

cccc58c138be63a31213acb2f9ad6a2a

C’est souvent les meilleures choses qui sont éphémères et c’est pourquoi il faut en profiter à chacune seconde. Pour moi, il n’y a rien de mieux que ça. Je n’ai pas choisi le théâtre pour rien. Des projets de quelques mois, un travail acharné pour 2h de spectacle, 5 soirs, durant une semaine. Pouf! En un clin d’oeil, c’est déjà terminé. On a le coeur brisé d’avoir terminé quelque chose d’incroyable, ou bien on se sent plus léger d’avoir enfin fini un projet chiant. Dans un cas comme dans un autre, on passe à un autre appel et on vit quelque chose de nouveau sans cesse, mais on en a profité comme si notre propre vie en dépendait.

Je crois qu’en tant qu’être humain dans une société en constant changement, l’éphémère devient omniprésent. Il faut donc apprendre à l’aimer, et aussi trouver le juste milieu. Certaines choses doivent durer, d’autres non. À vous de voir quoi. Pour moi, en tant que personne loyale et fidèle, je conserve mes relations, d’amitié ou amoureuse, le plus longtemps que la vie me le permettra. Pour le travail et les projets par contre, c’est autre chose. C’est le court terme qui m’anime. J’ai besoin de les voir passer comme des coups de vent. J’aime bien les projets provisoires. Cela me permet d’en avoir plus, un à la suite de l’autre. Il faut quand même voir le bon coté des choses, n’est-ce pas?

Aimer l’éphémère. Aimer le court. Aimer les choses passagères. Elles sont incroyables et font de la vie un endroit imprévisible et en variation constante. Nous avons tous besoin d’une touche d’éléments fugitifs dans nos vies. Il faut arrêter de vouloir étirer l’éphémère et tout ira bien.

Plus de bien-être

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Ce que voyager seule m’a appris : récit de la Grèce

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Le «courage» de réaliser le rêve de sa vie

Garder le cap

Garder le cap

Populaires

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand ton plan de vie prend l’bord

Quand il ne reste que le confort

Quand il ne reste que le confort

À toi qui ne parles plus à ta mère

À toi qui ne parles plus à ta mère

Camille St-Germain

Petit bout de personne qui a de l’enthousiasme à revendre. Un brin mélodramatique. Un brin artiste. Amoureuse des montages, des animaux et d’Harry Potter. Ses cheveux bleus définissent environ 50% de qui elle est.