All time BetterBe Branchez-vous Carrières

«Brun, la couleur de l’amour»

Par Sarah Leblanc – le dans Bien-être, Santé

Je suis en couple.

Je sais, la première question dans ta tête, c’est «depuis combien de temps?».
Mais pose-moi là pas. Parce que je l’sais pas vraiment.

J’pourrais te donner une approximation, mais notre «date» se situe dans une marge de 2-3 mois. Pis j’aime ça. Fuck la date. Parce que la décision de s’engager avec quelqu’un, ça se prend pas du jour au lendemain. Au primaire, ça se coche sur un papier. Au secondaire, ça se fait avec le premier baiser. Mais quand tu commences à comprendre c’est quoi, vraiment, l’amour… Tu t’en fous, de la date. Pis tu les comptes pas, les mois.

Bref, j’y répondrai pas, à ta question. Pis j’vais (essayer de) te dire c’est quoi, (pour moi) l’amour (si c’est vraiment possible de le définir).

Quand mon couple vient sur le sujet ou quand les gens voient nos photos sur Facebook, on reçoit des millions de compliments du genre «Vous êtes trop cutes», «Ah, c’est beau, l’amour», «Vous êtes tellement chanceux!», «Vous avez l’air si heureux», etc. Ce à quoi on répond des «Oui» et des «Merci»… Moi, avec toujours un petit «mais» entre parenthèses dans ma tête.

On va mettre quelque chose au clair : l’amour, c’est pas toujours rose.
Mais ça, tu le sais déjà, parce que t’en a vécu, des histoires de marde. Pis là tu te dis qu’un jour, tu trouveras la personne avec qui ce sera toujours rose. On va mettre une autre chose au clair : cette personne-là existe pas. Décroche un peu des histoires de princesses.

Aimer, c’est compliqué.
Aimer, c’est rire, embrasser, mais aussi pleurer, crier.
Aimer, c’est travailler sur soi, apprendre à laisser son égo de côté, à prendre une grande respiration et à dire «Je m’excuse» au lieu de partir.
Aimer, ça révèle des choses qui viennent de loin dans le dedans, qui font mal, mais qui te changent pour le mieux.
Aimer (vraiment), c’est se choisir mutuellement chaque jour.

J’ai souvent l’impression que les gens m’envient parce qu’ils attendent l’amour de leur vie comme un sauveur qui apportera bonheur et sérénité pour l’éternité. Alors j’avais envie de révéler la vérité : l’amour, c’est de la marde, mais de la belle marde. L’âme sœur, c’est pas la personne qui va tout changer et rendre ta vie soudainement si simple et merveilleuse. C’est la personne qui, malgré toute la marde qui va arriver, va trouver que ça vaut la peine de continuer.

L’amour, c’est parfois rose de joie, de rire, de complicité, de tendresse, d’affection, de promesses.
Mais c’est aussi parfois brun d’incompréhensions, de remises en question, d’opinions différentes, de besoin de solitude.

Bref, l’amour, c’est plutôt marbré brun et rose (#crèmeglacéenapolitaine), pis c’est parfait parce que c’est jamais parfait.

(Merci Bernard Adamus pour l’inspiration colorée.)

Continuez votre lecture

Ma théorie du complot de l’amour

Ma théorie du complot de l’amour

Sarah Leblanc -
Je voulais l’amour tellement fort!

Je voulais l’amour tellement fort!

Éliza Lafond -
Ce soir l’amour est dans tes yeux

Ce soir l’amour est dans tes yeux

Mélissa Lavoie -
La rébellion du bonheur

La rébellion du bonheur

Nerds -
#2pdle: Les voyages, l’ennui pis l’amour, toujours l’amour

#2pdle: Les voyages, l’ennui pis l’amour, toujours l’amour

Nerds -
En amour avec l’amour

En amour avec l’amour

Nerds -
L’amour, ça court vite!

L’amour, ça court vite!

Éliza Lafond -
J’ai décidé d’être seule pour apprendre à réapprivoiser l’amour

J’ai décidé d’être seule pour apprendre à réapprivoiser l’amour

Noémie Lessard -
L’adolescence, ça finit par passer!

L’adolescence, ça finit par passer!

À toi qui as peur de s’engager

À toi qui as peur de s’engager

Laurie Belletête -
Il n’y a pas de checklist en amour

Il n’y a pas de checklist en amour

Nerds -
L’amour périmé

L’amour périmé

Marilyne Jetté -
À toi, l’éternelle romantique

À toi, l’éternelle romantique

Laurie Belletête -
Je t’ai aimé la moitié du temps

Je t’ai aimé la moitié du temps

Andreane Viau -
Tomber en amour avec soi-même en premier

Tomber en amour avec soi-même en premier

Joanie Hébert -