All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Mes fesses sont en amour avec les chaises

Par Soleil Laflèche – le dans Bien-être, Société, Vie étudiante

7 :30            Je déjeune. – assise –
8 :15            Je prends l’autobus. – assise –
8 :50            J’écoute le prof. – assise –
11 :45          Je dîne. – assise –
13 :00          J’étudie. – assise –
17 :00          Je soupe. – assise –
18 :00          J’écoute la TV. – assise –

Mes fesses sont en amour avec les chaises, c’est clair.

Un amour conditionné, quand j’y repense. J’avais 6 ans quand l’école m’a demandé de m’assoir pour la première fois. Mon prof avait instauré un système de récompense de type « étoiles autocollantes » pour nous encourager.

J’avais 10 étoiles, et j’étais fière.

Aujourd’hui, je repense aux p’tits énervés dans le fond de la classe qui se balançaient sur deux pattes de chaise ou qui cassaient volontairement leur mine de crayon pour parcourir quelques mètres, à la course, vers l’aiguisoir. Je repense à Vincent, mon voisin de bureau, qu’on a bourré de pilules à 7 ans parce qu’il n’était pas capable, lui, de respecter la règle. Du jour au lendemain, Vincent a arrêté de s’énerver sur sa chaise. Il avait l’air gelé comme un bloc de glace. Mais, au moins, il a commencé à gagner des petites étoiles à côté de son nom. Pis le prof a insisté sur le fait que Vincent serait maintenant en sécurité (il paraît que les enfants qui se balancent sur deux pattes, ça fait ben des commotions).

Ah pis, le problème, c’était pas la chaise, c’était Vincent.

En fait, Vincent n’a jamais été en sécurité sur sa petite prison à quatre pattes; c’est précisément ça qui l’a tué. Il s’est ramassé un diagnostic d’hyperactivité, une étiquette à vie, deux suspensions, un pot de gélules et une tête gelée. Ah, pis des petites étoiles.

Vincent, ça aurait pu être moi.

Sauf que, pendant les 15 années de scolarité qui ont suivi, j’ai obéis. J’ai tiré sous mes fesses, des dizaines de fois par jour, ma chaise. Aujourd’hui, je la consomme tous les jours et je ne me questionne plus sur ce qu’elle m’apporte de bien ou de mal. Elle est là, voilà tout. C’est normal d’y passer des heures. C’est normal de s’y référer pour tout. C’est normal d’en retrouver une douzaine d’exemplaire dans une seule maison.

C’est normal.

Mais, quand je me penche sérieusement sur le sujet, ça me fait flipper de réaliser que le système scolaire nous a obligé (Vincent et moi) à se plier le corps en deux – sur des boutes de plastique durs – pendant une décennie. La société nous a conditionné à penser et apprendre dans l’immobilité.

J’ai rédigé chacune de ses lignes dans l’immobilité. Les as-tu lues assis, toi aussi?


La vie de Vincent a basculé sur cette chaise.

Chaise

Et si l’école lui avait plutôt proposé des « chaises » comme celles-là?


Chaise-Ballon
Standing desk
Standing desk
Chaise berçante
Vélo stationnaire
Vélo stationnaire
Swopper chair
Tabouret buoy
Tabouret Buoy
Balançoire
Balançoire
Chaise de méditation
Chaise de méditation

Obésité. Maux de dos. Hyperactivité. Inattention. Anxiété. Fatigue. Trouble d’apprentissage. Décrochage.

Chaise

Name it.


À tous les Vincent du monde; petits et grands,
Continuez de vous agiter, un jour la chaise changera grâce à vous.

Plus de bien-être

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Améliorer son bien-être: conseils et astuces!

Atteindre le burnout avec succès en 5 étapes faciles

Atteindre le burnout avec succès en 5 étapes faciles

Randonnées pédestres dans les White Mountains

Randonnées pédestres dans les White Mountains

Populaires

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Ce que tu dois savoir avant de tester le microblading

Et toi, t’as couché avec combien de gars dans ta vie?

Et toi, t’as couché avec combien de gars dans ta vie?

Tu vas t’en remettre, je te le promets

Tu vas t’en remettre, je te le promets