All time BetterBe Branchez-vous Carrières

J’ai enfin compris mes parents

Par Sarah-Jane Vocelle – le dans Famille
Lorsque j’ai ouvert les yeux la première fois, j’étais loin de me douter de tout ce qui m’attendait dans la vie. J’étais loin d’imaginer toutes les épreuves auxquelles je ferais face. À ce moment, j’étais loin de me douter que je ferais la connaissance des deux personnes les plus importantes de ma vie, celles qui m’accompagneraient jusqu’au bout, malgré les difficultés: mes parents. 

 

Ils m’ont donné la vie, le plus beau cadeau qui soit. Même si parfois, j’ai eu envie de me débarrasser de ce présent, je m’y suis toujours accroché, car il résulte de l’amour qu’éprouvent deux personnes l’une pour l’autre. Je les remercie de s’être aimés à ce point et de m’avoir permis d’exister.

Je ne peux pas dire que mon enfance ait toujours été facile et que je ne vous en ai jamais voulu. Comme tous les enfants, il m’est arrivé quelquefois de détester mes parents, mais en vieillissant, je crois qu’on se rend compte qu’on ne connait rien à la vie quand on est jeune. Pourtant, on croit tout savoir et on pense que nos parents sont ignorants, mais c’est tout le contraire. J’avais la tête pleine d’angoisses et, à cette époque, tout était la fin du monde pour moi. Parfois, je me transformais en véritable monstre tellement je me sentais seule et incomprise, mais je comprends maintenant qu’ils faisaient leur possible.

Aujourd’hui, j’ai 26 ans et je suis à l’âge de réaliser ben des affaires, des choses qu’ils me répétaient quand j’étais plus jeune et que je trouvais inutiles. Des choses qui prennent maintenant tout leur sens. Parfois, j’aimerais pouvoir recommencer avec l’expérience et avec les conseils qu’ils m’ont donnés. Plus jeune, j’aurais aimé avoir la maturité de comprendre leurs enseignements et l’intelligence de les appliquer dans mes agissements. Mais la vie étant ce qu’elle est, on doit frapper des murs et se relever pour apprendre et ne plus recommencer.

Je veux les remercier de m’avoir tenu la main chaque fois que je tombais et de m’avoir relevé quand j’en étais incapable seule. Je les remercie également pour les belles valeurs qu’ils m’ont transmises. Malheureusement, la vie passe à toute vitesse et je sais qu’un jour, ils ne seront plus là. C’est maintenant qu’il faut prendre soin d’eux, pendant qu’on a encore du temps. Pour ma part, j’aurai toujours besoin d’eux. Je serai toujours leur enfant et ils seront toujours mes modèles. Mais bientôt, ce sera mon tour de reprendre le flambeau et de m’occuper d’eux. À mon tour, je serai là jusqu’au bout.

Et un jour, ce sera peut-être mon tour de donner la vie, même si my god qu’être parents ça l’air rushant! Je félicite tous les jeunes parents autour de moi qui font de leur mieux pour élever leurs petits dans le monde weird dans lequel on vit. Je suis certaine que tout comme mes parents, vous faites de votre mieux. Ne vous en faites pas, les enfants sont souvent ingrats, mais tôt ou tard ils seront reconnaissants comme je le suis aujourd’hui pour les deux personnes les plus précieuses dans ma vie; mes parents.

Continuez votre lecture

4 réalisations que j’ai faites en 2016

4 réalisations que j’ai faites en 2016

Sarah-Jane Vocelle -
Depuis que mes parents ne dorment plus dans la même chambre

Depuis que mes parents ne dorment plus dans la même chambre

Ève Landry -
Le jour où mes parents ont compris mon besoin de voyager

Le jour où mes parents ont compris mon besoin de voyager

Marie-Joëlle Pratte -
La fois où j’ai réalisé que mes parents ne s’aimaient plus

La fois où j’ai réalisé que mes parents ne s’aimaient plus

Kim Bélisle -
Ces rencontres qui nous transforment

Ces rencontres qui nous transforment

Beatrice Solari -
J’ai pris une année sabbatique

J’ai pris une année sabbatique

Beatrice Solari -
J’ai d’autres qualités : ma première pire journée

J’ai d’autres qualités : ma première pire journée

Ève Landry -
J’ai survécu au harcèlement

J’ai survécu au harcèlement

Ce que j’ai découvert en réalisant ma bucket list

Ce que j’ai découvert en réalisant ma bucket list

Audrey Chabot -
À toi qui ne mérites même pas d’être nommé

À toi qui ne mérites même pas d’être nommé

Sarah-Jane Vocelle -
Au jour le jour, l’amour: J’ai des amis gars

Au jour le jour, l’amour: J’ai des amis gars

J’ai plus qu’une vocation

J’ai plus qu’une vocation

Mélissa Lavoie -
J’ai fini mes études et j’ai la chienne

J’ai fini mes études et j’ai la chienne

Les parents c’est pas secondaire!

Les parents c’est pas secondaire!

Camille Bourbonnais -
J’ai vraiment essayé d’y croire

J’ai vraiment essayé d’y croire

Éliza Lafond -