All time BetterBe Branchez-vous Carrières

4 réalisations que j’ai faites en 2016

Par Sarah-Jane Vocelle – le dans Bien-être, Psycho, Santé, Sexe
L’année 2016 tire à sa fin, bientôt ce sera le temps de se fixer des résolutions pour la prochaine année. Des résolutions et des promesses qui, dans mon cas, n’ont jamais tenu plus d’une semaine. Cette année, j’ai décidé de procéder autrement et de faire le point sur ce que j’ai appris dans la dernière année afin de pouvoir améliorer concrètement ma vie en 2017. Voici ce que j’ai réalisé en 2016, en espérant que ce texte en aidera quelques-uns et qu’il vous permettra de faire les bons choix pour l’avenir.

4 réalisations que j’ai faites en 2016

Mon année 2016 n’a pas été particulièrement facile, si vous avez lu mes textes précédents, vous avez surement compris que j’ai vécu une rupture amoureuse et que ma vision de l’amour et du couple a beaucoup changé depuis. Je me suis souvent attardée aux mauvaises personnes et j’ai trop souvent perdu mon temps dans des relations malsaines qui étaient clairement vouées à l’échec. Ça m’a pris du temps pour réaliser que je devais m’en sortir; je préférais m’acharner et croire que l’autre personne allait changer et que la relation s’améliorerait. C’est d’ailleurs ce qui m’amène à vous parler du premier point que j’ai appris en 2016 et je vous promets que, si vous le comprenez tôt (plus tôt que moi), vous sauverez beaucoup d’énergie et de chagrin.

texte-decembre-1weheartit.com

1. On ne peut changer personne à part soi-même

«Je vais changer pour toi», combien de fois on l’a entendue celle-là? Ou «Je ne veux pas te perdre, je vais aller consulter, tu es la femme de ma vie, je veux fonder une famille avec toi», bla, bla, bla. Pour ma part, j’ai entendu ces phrases des centaines de fois et, à chaque fois, je me faisais prendre au jeu. Le pire, c’est que ça fonctionnait durant quelques semaines, alors l’espoir en moi revenait et la fille forte, prête à quitter enfin ce monde malsain, disparaissait.

Au bout d’un moment, tout recommençait, les cris, les pleurs, les insultes, le désespoir. Alors si je peux vous donner un conseil aujourd’hui, c’est que personne ne change réellement. En fait, c’est faux, oui, il est possible de changer, mais on ne change pas pour quelqu’un d’autre que soi-même. Vous savez l’être humain est égoïste de nature et changer pour quelqu’un demanderait trop d’efforts et trop de dévouement, il faudrait vraiment aimer quelqu’un pour lui faire ce cadeau. Personnellement, j’ai fait énormément de travail sur moi dans les dernières années, j’ai consulté pour changer certains comportements, mais je l’ai fait pour moi et c’est pour cette raison que j’ai réellement amélioré la personne que j’étais. Donc, croyez-moi quand je vous dis que personne ne changera pour vous. Tout ce que vous pouvez faire, c’est changer pour vous-même et être votre propre héros en vous sortant de ce cercle vicieux.

2.La vie passe vite et le temps ne se rattrape pas

Quand j’étais plus jeune, je souhaitais arriver à l’âge adulte plus rapidement, je n’aimais pas être une enfant, j’avais hâte de vivre comme mes parents. Bien qu’ils me disaient de prendre mon temps, que la vie passait assez vite comme ça, je ne les croyais pas. En vieillissant, je me rends compte qu’ils avaient raison et que j’étais loin de me douter de toutes les inquiétudes et des problèmes que la vie comportait.

Aujourd’hui, à la mi-vingtaine, je comprends enfin la valeur du temps, la valeur d’un instant. J’essaie de profiter du moment présent et de chaque opportunité, car malheureusement, on ne peut les rattraper. Voilà pourquoi il est important de faire les bons choix et de ne pas gaspiller son temps, car il est précieux.

Alors, si on prenait le temps de vivre et de profiter de chaque instant, pour qu’à 70 ans, au lieu de commencer à réaliser nos rêves, on pourra contempler nos souvenirs et la vie que nous aurons vécue à fond et sans regret.

texte-decembre-2weheartit.com

3. Pratiquer le lâcher-prise

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je suis une personne plutôt stressée dans la vie et je tente toujours de tout contrôler. Ça ne m’en prend pas beaucoup pour être découragée et pour perdre confiance en moi. Je suis une maniaque de l’ordre et de l’organisation alors lorsqu’une bad luck entre dans ma vie, je deviens anxieuse et je perds tous mes moyens.

Par contre, cette année, j’ai compris que s’affoler dans ce genre de situation ne sert absolument à rien sauf à aggraver les choses. Il est évident que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais parfois on ne peut rien changer, il faut juste apprendre à relaxer et respirer par le nez. Il faut pratiquer le lâcher-prise (attention, je ne vous dis pas de vous en foutre et d’être insouciant) et regarder la situation d’une autre manière, de voir les choses d’une autre perspective. Il faut garder en tête que chaque problème finit par se régler et qu’il y a toujours pire dans la vie. N’oubliez pas que le temps finit par tout régler (ou à peu près tout), alors ne vous en faites pas et get over it.

4. Avoir le contrôle sur nos vies

Nous décidons qui y entre, mais surtout qui y reste. Nous pouvons vivre dans une situation durant des années, mais il suffit d’un choix, d’une action, pour tout changer. Nous ne contrôlons peut-être pas le temps, mais nous pouvons contrôler la valeur d’un instant.

C’est pour ces raisons que j’ai décidé qu’en 2017, ma vie changerait. Je vais prendre du temps pour moi, cesser de m’en faire pour rien, quitter les personnes qui ne me considèrent pas, faire les bons choix, profiter de chaque instant et vivre à fond. Mais surtout, en 2017, je vais aimer la vie. Et si vous faisiez comme moi? Le pire qui pourrait vous arriver est d’être heureux.

Bonne année!

Continuez votre lecture

Quand j’ai réalisé que ça n’allait pas bien dans ma tête

Quand j’ai réalisé que ça n’allait pas bien dans ma tête

Patrice Lepage -
La fois où j’ai médité 10 jours en silence

La fois où j’ai médité 10 jours en silence

Amélie Legrand -
Ces « petites choses » à faire pour te booster le moral en attendant le froid

Ces « petites choses » à faire pour te booster le moral en attendant le froid

Sarah-Jane Vocelle -
Ce que j’ai appris en vivant toute seule

Ce que j’ai appris en vivant toute seule

Valérie Martel -
Ce que j’ai découvert en réalisant ma bucket list

Ce que j’ai découvert en réalisant ma bucket list

Audrey Chabot -
J’ai finalement fait mon coming out

J’ai finalement fait mon coming out

Kim Bélisle -
Le mythe Facebook en 2016

Le mythe Facebook en 2016

May L Wells -
Quand est-ce qu’on commence à se détester?

Quand est-ce qu’on commence à se détester?

Sarah-Jane Vocelle -
J’ai enfin compris mes parents

J’ai enfin compris mes parents

Sarah-Jane Vocelle -
J’ai survécu au harcèlement

J’ai survécu au harcèlement

Découvrir SA  «légende personnelle»

Découvrir SA «légende personnelle»

Sarah Lussier -
J’ai pris le temps d’appuyer sur pause

J’ai pris le temps d’appuyer sur pause

Amélie Legrand -
J’ai vraiment essayé d’y croire

J’ai vraiment essayé d’y croire

Éliza Lafond -
À toi que j’ai rencontré en route vers Québec

À toi que j’ai rencontré en route vers Québec

Nicolas Sipak -
Pourquoi j’ai dit adieu à la balance

Pourquoi j’ai dit adieu à la balance

Kristine Bergeron -